Accueil / Appels d'offres / Evaluation des possibilités légales et budgétaires pour augmenter les contributions gouvernementales

Evaluation des possibilités légales et budgétaires pour augmenter les contributions gouvernementales

  1. Contexte et justification
    • A propos de SOS Villages d’Enfants Maroc

Depuis 68 ans dans le monde, SOS Villages d’Enfants vient en aide aux enfants en danger, qui courent le risque de voir leurs droits élémentaires bafoués ; afin de leur assurer la stabilité d’un foyer et la chaleur d’une vie familiale, ainsi qu’une éducation appropriée pour les préparer à une vie d’adultes autonomes et responsables. L’Association est présente dans 133 pays et territoires et vient en aide directement à plus de 500 000 enfants à travers le monde.

Active depuis 1985 au Maroc, SOS Villages d’Enfants est une association indépendante, reconnue d’utilité publique et placée sous la Présidence d’Honneur de Son Altesse Royale La Princesse Lalla Hasnaa.

SOS Villages d’Enfants s’intéresse à tous les enfants en danger, en particulier ceux qui sont privés de famille et ceux issus de familles dans une situation difficile et qui risquent d’être abandonnés ou maltraités. Le respect et l’engagement pour les droits des enfants sont à la fois le point de départ et le but de notre action.

  • Les programmes au Maroc

La protection des enfants privés de famille

Pour les enfants privés de famille et afin de leur redonner la chaleur d’un foyer, l’Association a ouvert, dans le pays, 5 Villages d’Enfants SOS qui représentent le cœur de notre activité (les villages d’enfants SOS se situent à Aït Ourir près de Marrakech, Imzouren, Casablanca, El Jadida et Agadir).

Chaque enfant y grandit au sein d’une famille SOS sous la protection et l’affection d’une assistante maternelle. Elle a pour mission d’élever la fratrie ainsi reconstituée comme le ferait une mère biologique attentive. Ces femmes professionnelles et engagées sont formées en permanence pour pouvoir faire face à cette mission aussi généreuse que complexe.

Grâce à elles et au personnel éducatif qui les épaule, les enfants ayant connu une petite enfance traumatique retrouvent les conditions nécessaires à leur reconstruction. Chaque enfant est éduqué et bénéficie d’un suivi individuel jusqu’à ce qu’il soit complètement autonome et vole de ses propres ailes.

La prévention pour les familles vulnérables

Depuis 13 ans, les programmes de renforcement de la famille complètent notre action dans les villages d’enfants SOS et viennent en aide à des mères seules, en grande détresse qui ne parviennent pas à élever leurs enfants dans des conditions décentes.

En leur offrant une formation puis en les insérant dans la vie active, nous leur redonnons leur dignité et l’envie de se battre pour prendre en charge durablement leur enfant.

Ces programmes s’adressent à la famille entière et agissent selon plusieurs axes en fonction des besoins de la famille avec : la prise en charge des besoins immédiats des enfants et de leur mère (alimentation, santé, logement, éducation…), le renforcement des capacités des mères (formation et insertion professionnelle) afin d’améliorer les conditions de vie des familles et le développement de la communauté afin de lui permettre de soutenir le programme

En 2017, plus de 400 enfants en grande difficulté bénéficiaient de ces programmes. Ce sont autant d’enfants qui, nous l’espérons, grandiront auprès de leur mère forte et à nouveau indépendante.

Le développement des jeunes

L’éducation est au cœur de nos préoccupations. Aussi, les jeunes des différents programmes sont accompagnés dans leurs études et leur insertion professionnelle et sociale jusqu’à leur autonomie.

  • A propos de l’étude

SOS Villages d’Enfants Maroc participe à une évaluation menée au niveau de plusieurs pays de la région (Afrique du Nord et Afrique de l’Ouest) en fournissant des informations fiables concernant le statut des pays sur les services sociaux et en particulier ceux concernant les enfants qui ont perdu le soutien familial ou qui sont à risque de le perdre. Notre objectif est d’augmenter au maximum la part des contributions gouvernementales dans le montant total des revenus locaux de l’association. Il est question de se baser sur cette évaluation pour doter l’association d’une stratégie d’augmentation des subventions de l’Etat.

Cette évaluation servira également de feuille de route pour comprendre les tendances régionales et mondiales de la manière dont les services sont financés et les dispositifs de financement actuel, y compris ceux de la protection de remplacement pour les enfants privés du soutien familial. En ce sens, ce document est destiné aux personnes qui comprennent parfaitement le contexte national et qui en sont expertes, mais aussi aux personnes qui ne connaissent pas beaucoup la situation des pays.

  1. Les objectifs et les résultats attendus du projet
    • Question de recherche principale

Comment un organisme fournissant des services sociaux, y compris différents types de soins alternatifs pour les enfants à risque, peut-il accéder à un meilleur partenariat avec les autorités pour soutenir les enfants et les jeunes et comment le financement public peut être assuré pour un tel partenariat ?

  • Objectifs spécifiques

L’approche de cette évaluation est de répondre de la manière la plus complète et la plus précise à une série de questions précises, afin de fournir à l’organisation des informations fiables qui aident le processus d’élaboration d’une stratégie nationale de subventions de l’association et in fine l’augmentation des contributions gouvernementales.

Un questionnaire détaillé sera finalisé avec le consultant et constituera le principal outil de travail et de prospection.

  • Résultats attendus
  1. Un document détaillé sur les dispositifs de financements publics existant dans le domaine de la protection de l’enfance, ainsi que les priorités du gouvernement en la matière et explique la cartographie des principaux acteurs intervenants par rapport à notre cible
  2. Analyse de la répartition du budget étatique et des ressources dédiées au social au Maroc:
  3. Analyse des modèles et des mécanismes de financement publics y compris les subventions locales ;
  4. Recommandations et pistes de travail

 

  1. Méthodologie

Cette étude est constituée par trois phases importantes.

  • Phase préparatoire

Le consultant devrait concevoir le plan de l’évaluation en coordination avec le personnel programmatique de SOS au niveau local/national et régional. Ceci inclut la planification et Planifier la conception du processus de collecte de données :

  • Identification des principales parties prenantes – représentants clés des institutions publiques et autre administration centrale ou territoriale
  • Sélection du représentant à interviewer sur la base de critères convenus
  • S’accorder sur le type d’informations à collecter
  • Préparation de listes de contrôle et d’autres outils pour la collecte de données
  • Développer des outils méthodologiques pour la collecte de données et consulter le personnel du programme au niveau du projet / national / Régional

 

  • Phase de déroulement de la mission

La mission consistera en une série d’entretiens avec différentes parties prenantes – personnel SOS interne et parties prenantes externes – gouvernement, autorités locales, ONG et recueillir des informations conformément aux exigences stipulées dans la conception de l’évaluation. L’équipe du programme doit être consultée sur la période d’interview. Les principales tâches comprennent :

  • Collecte de données
  • Vérification la pertinence des données
  • Recueil des informations non disponibles dans les informations officielles

 

Le consultant est appelé à énumérer toutes les sources utilisées dans les notes de bas de page

 

  • Phase de rapportage et de restitution

Cette phase sera marquée par :

  • Une restitution sommaire et orale du travail effectuée à l’équipe du projet à l’issue de la mission et elle renseignera sur les points essentiels qui constitueront la trame du rapport provisoire.
  • La rédaction et la transmission d’un rapport provisoire afin de recueillir les observations et amendements.
  • La production et la transmission du rapport final et définitif avec prises en compte des observations et amendements.

 

  1. Résultat attendus du/de la consultant-e

Au terme de la mission, il est attendu du/de la consultant-e un rapport définitif en papier et en version électronique.

Ce rapport final comprendra :

 

  • Un rappel du contexte de la mission.
  • Un exécutive summary
  • La méthodologie adoptée.
  • Les observations et données recueillies en lien avec les TDR.
  • L’analyse des informations collectées et constats faits.
  • Des propositions et recommandations concrètes susceptibles de contribuer à l’objectif de la mission.

 

  1. Profil recherché

 

Le profil souhaité du/de la consultant(e) sera :

 

Compétence et expérience confirmées dans le suivi, l’évaluation et l’évaluation de l’impact

Expérience un contexte de sciences sociales

  • Une bonne compréhension des mécanismes de financement publics de la société civile
  • Bonne facilitation et compétences interpersonnelles
  • Expérience approuvée en méthodes de collecte de données
  • Compétences analytiques et conceptuelles
  • Excellentes compétences de rédaction en français
  • Une expérience significative dans l’organisation de processus de recherche avec ONG nationale ou internationales
  1. Durée de la mission

La durée pour l’exécution de ladite consultation est de quatre (4) mois. Il est demandé au consultant-e de proposer un calendrier qui tienne compte aussi bien des objectifs que de la méthodologie proposée.

Le rapport final est attendu pour le 28 février 2019 au plus tard.

  1. Conditions de la mission

Tout-e consultant-e intéressé-e par la présente mission, est invité, après avoir pris connaissance des termes de référence, à soumettre un dossier comportant :

  • Un Curriculum – Vitae
  • Une offre technique : L’offre technique comprendra un maximum de 5 pages y compris un calendrier d’exécution de la mission.
  • Une offre financière : L’offre financière comprendra uniquement les rubriques :« honoraires » (par jour de prestation), « frais de voyage » et « frais de séjour » et sera présentée sous la modalité HT. SOS Villages d’Enfants Maroc bénéficie d’un régime d’exonération de la TVA.
  • Les référence : Les références du/de la consultant-e (si disponibles)

Un contrat de prestation de services sera signé entre le-la consultant-e et un représentant de l’association.  De même, une facture de prestation de services sera remise par le-la consultant-e.

Une avance de 30% sera versée dès la signature du contrat de prestation, et le versement du 70% sera effectué après la réception du rapport final de la mission d’évaluation.

  1. Contact

Les dossiers de candidature seront envoyés sous forme électronique à l’adresse [email protected], ou déposée au siège de l’association ou envoyée par voie postale.

Date limite :  le 10 novembre 2018

 

Adresse :  Résidence Abdelmoumen ERAC, immeuble 4, appartement 10, 5ème étage

Prolongement Boulevard Bir Anzarane, Derb Ghallef

20 150 Casablanca – Maroc

 

Adresse postale : SOS Villages d’Enfants Maroc – BP 1275 Derb Ghallef Casablanca