Accueil / Appels d'offres / Etude de faisabilité pour la mise en place d’entreprises sociales et solidaires de transport et de recrutement par les travailleuses du secteur agricole

Etude de faisabilité pour la mise en place d’entreprises sociales et solidaires de transport et de recrutement par les travailleuses du secteur agricole

Présent depuis 1991 au Maroc, Oxfam mobilise le pouvoir citoyen et lutte pour un monde juste sans pauvreté, en travaillant en étroite collaboration avec près d’une trentaine d’organisations partenaires et des alliés aux niveaux local, national, régional et international.

Dans le contexte de transformations politiques et sociales qui touchent la plupart des pays de la région, Oxfam travaille conjointement avec des associations locales partenaires et des alliés afin que les populations du Maroc, en particulier les jeunes et les femmes, puissent influencer les décisions qui les touchent et assurer le respect de leurs droits fondamentaux pour un avenir meilleur.

La vision d’Oxfam est d’un Maroc où la participation citoyenne active amène à la réduction des inégalités socio-économiques et de genre.

Pour aboutir à cette vision, Oxfam estime que des changements doivent se produire à trois niveaux:

  • Dans l’accès aux droits économiques et sociaux,
  • Dans l’accès à une vie libre de violence pour les femmes et les filles,
  • Et à travers une meilleure gouvernance des politiques socio-économiques qui garantit un accès équitable aux ressources et aux services surtout pour les plus vulnérables.

Contexte général de la mission:

Depuis 2009, Oxfam au Maroc et ses partenaires ont mis en œuvre un programme pour l’amélioration des conditions de travail des femmes dans le secteur agricole, et plus particulièrement le secteur des fruits rouges.

Afin de capitaliser sur les importantes avancées du programme et dans le cadre des efforts visant la promotion du secteur agricole comme levier de développement, le programme s’est élargi à d’autres secteurs à haut taux d’exportation (le secteur des tomates et des agrumes).

L’approche du projet a permis de toucher directement le recrutement des travailleuses dans les filières agricoles qui se fait dans un environnement majoritairement informel et très précaire. Les conditions de transport sont souvent difficiles en raison de l’utilisation de véhicules surchargés qui ne sont pas adaptés au transport de personnes. Les travailleuses sont exposées au harcèlement moral et physique pendant les trajets quotidiens.

La présence d’intermédiaires informels, responsables à la fois du recrutement et du transport, a conduit certains employeurs et l’Etat à se désengager de toute responsabilité à l’égard du personnel. Ces intermédiaires informels utilisent les représentantes des femmes dans les villages pour identifier et contacter les travailleuses à recruter.

L’informalité de ces activités accroit la difficulté de gestion de la main d’œuvre et de prise de responsabilité lors d’accidents mortels, cas d’abus ou sécurité des transports. De même la situation n’encourage pas les jeunes (femmes et hommes) de communautés rurales à entreprendre et développer l’économie locale. La formalisation de ces activités au travers d’entreprises sociales et solidaire permettrait d’accroitre les opportunités économiques tout en remettant au centre d’un modèle alternatif de business, les travailleurs et travailleuses agricoles.

Objectifs de la mission :

Afin de réduire la vulnérabilité socio-économique des travailleuses dans le secteur agricole, Oxfam au Maroc propose de renforcer les capacités de ces travailleuses agricoles – des représentantes pour les accompagner à créer leurs propres entreprises sociales de transport et/ou de recrutement qui tiendront compte des spécificités du recrutement et du transport dans les circuits agricoles, pour lutter contre les pratiques clandestines et informelles et pour sensibiliser les travailleuses et producteurs au droit au travail décent et digne.

Télécharger les fichiers

Partager cet article