Home / News / Le cyber-harcèlement : le prolongement du harcèlement scolaire

Le cyber-harcèlement : le prolongement du harcèlement scolaire

Résumé : La journée mondiale contre le harcèlement scolaire s’est déroulée le 11 novembre 2019 et a mobilisé plusieurs acteurs : le gouvernement français avec une allocution d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, les responsables d’établissements et les victimes de harcèlement qui sont sortis de l’ombre. Aujourd’hui, le harcèlement et le cyber-harcèlement deviennent des thèmes importants qui mobilisent plusieurs acteurs.

Le harcèlement scolaire, le fléau des établissements scolaires

Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ?

Le harcèlement scolaire est une violence physique, verbale et/ou psychologique exercée d’une façon répétée par un groupe d’élèves envers un(e) élève isolé(e). Le harcèlement scolaire existe depuis plusieurs décennies mais aujourd’hui, le développement des réseaux sociaux offre une nouvelle dimension au harcèlement scolaire : le cyber-harcèlement. Celui-ci ne s’arrête pas à la grille de l’établissement scolaire mais il poursuit l’élève jusqu’au domicile.

Harcèlement scolaire et cyber-harcèlement

En effet, la plupart des élèves/étudiants se sont inscrits sur les réseaux sociaux (avant l’âge légal pour certains) et ces nouvelles technologies deviennent une arme dangereuse pour les harceleurs.

Quelles conséquences causées par le harcèlement scolaire ?

Un harcèlement scolaire répété et récurrent est un élément extrêmement destructeur pour la victime d’un harcèlement.

  • Somatisation : maux de tête et/ou maux de ventre récurrents, maladies, etc.
  • Phobie scolaire
  • Désocialisation, anxiété et dépression
  • Décrochage scolaire et/ou déscolarisation : le harcèlement scolaire sera responsable de 25% de l’absentéisme des collégiens et lycéens
  • Conduites autodestructrices voire suicidaires

Le cyber-harcèlement : un prolongement du harcèlement scolaire

Qu’est-ce que le cyber-harcèlement ?

Le cyber-harcèlement est une forme de harcèlement qui utilise les réseaux sociaux pour atteindre les victimes. Il s’agit d’une forme de violence verbale et psychologique qui entraîne les mêmes conséquences que le harcèlement scolaire.

Le cyber-harcèlement scolaire se développe ces dernières années et tous les jeunes (collégiens et lycéens) peuvent être victime d’un cyber-harcèlement ciblé puisque la plupart possèdent un compte sur les réseaux sociaux. Le cyber-harcèlement prend plusieurs formes variées.

  • Insultes : 29% (environ) du cyber-harcèlement prend la forme d’insultes récurrentes sur les réseaux sociaux
  • Moqueries et remarques blessantes et humiliantes (27%)
  • Publication de photographies/vidéos compromettantes : cette forme de cyber-harcèlement désigne une infime partie du revenge porn (21%)
  • Propos diffamatoires et accusations infondées pour créer des rumeurs (13%)
  • Harcèlement : réception incessante de messages, etc. (11%)
  • Usurpation d’identité (9%)
  • Revenge porn : diffusion de photographies et vidéos à caractère sexuel envoyées dans un cadre privé/intime et rendu public

Cyber-harcelement infographie types harcèlement

Qui est victime du cyber-harcèlement ?

Le cyber-harcèlement a la capacité de “toucher” toutes les personnes inscrites sur les réseaux sociaux et aujourd’hui, cela concerne une large majorité des plus jeunes (15-25 ans) qui s’exposent de plus en plus.

Hommes et femmes Âge Dans le monde
  • 51% des victimes de cyber-harcèlement sont des femmes
  • 60% des adolescentes ont été victimes de cyber-harcèlement
  • 49% des victimes de cyber-harcèlement sont des hommes
  • 53% des 18-30 ans ont été victimes de cyber-harcèlement
  • 63% des 20-24 ans ont été victimes de cyber-harcèlement
  • 8% du reste de la population (moins connectée) est touchée
  • 246 millions d’enfants dans le monde ont été victimes de cyber-harcèlement
  • 22% des français ont été victimes de cyber-harcèlement

Les célébrités subissent également du cyber-harcèlement : les fans hystériques, les médias, les haters, etc.

Le cyber-harcèlement dans le monde de la k-pop

Le monde de la k-pop est énormément touché par le cyber-harcèlement puisque les idols (hommes et femmes) sont réellement idolatrées par leurs fans qui n’hésitent pas à harceler leur(s) chanteur(s) préféré(s) pour communiquer leur admiration. L’univers de la k-pop est régulièrement éclaboussé par le suicide d’une idol : la pression du métier, le cyber-harcèlement et l’intrusion dans la vie privée font basculer ces jeunes idols.

Réseaux sociaux et cyber-harcèlementAujourd’hui, la parole se libère progressivement grâce aux personnalités et aux anonymes qui ne veulent plus se taire : les nombreuses tentatives de suicide et les drames ont été des éléments qui ont déclenché cette libération de la parole.

Où est-on victime de harcèlement ?

Aujourd’hui, le développement des nombreux réseaux sociaux multiplie les plateformes susceptibles d’accueillir des harceleurs et permettre la diffusion des messages, photographies et/ou vidéos incriminés.

  • 81% des victimes de cyber-harcèlement ont été harcelées sur Facebook : ce n’est pas étonnant puisque c’est le réseau social avec le plus d’utilisateurs (tous âges confondus)
  • 16% des victimes de cyber-harcèlement ont été harcelées sur Messenger : c’est la messagerie de discussion instantanée liée à Facebook et c’est la plateforme privilégiée pour le harcèlement (messages incessants, etc.)
  • 15% des victimes de cyber-harcèlement ont été harcelées sur Twitter : aujourd’hui, il s’agit d’un réseau social avec un taux de violence accru, régulièrement dénoncé par les personnalités
  • 8% des victimes de cyber-harcèlement ont été harcelées sur Snapchat : c’est une plateforme qui privilégie le revenge porn puisque les utilisateurs envoient leurs photographies avec un “temps de diffusion” limité mais certains harceleurs effectuent des captures d’écran pour publier ces images

Cyber-harcelement infographie plateformes harcelement

Instagram et Tik-Tok (nouveau réseau social prisé par les plus jeunes) ne sont pas épargnés par le cyber-harcèlement.

  • Instagram est un réseau social où les “apparences” priment et la plupart des harceleurs et/ou haters commentent régulièrement les photographies avec des remarques humiliantes et/ou des insultes
  • Tik-Tok est un réseau social où les utilisateurs postent des vidéos : la majorité des utilisateurs sont jeunes et les jeunes filles se sexualisent pour obtenir des likes

La parole se libère contre le harcèlement scolaire et le cybere-harcèlement

Le cyber-harcèlement est-il puni par la loi ?

La plupart des victimes de cyber-harcèlement (25%) ignorent qu’un recours juridique existe : 4% des victimes portent plainte.

Néanmoins, 14% des victimes de cyber-harcèlement (environ) modifient leurs façons d’utiliser les réseaux sociaux : les réseaux sociaux ont une importance capitale dans la vie sociale des plus jeunes et c’est pour cela qu’il s’agit également d’une arme pour les harceleurs.

prévention jeunes établissements scolaires

Comment les principaux acteurs de la politique agissent contre le cyber-harcèlement ?

Aujourd’hui, les instances politiques et administratives prennent conscience des conséquences désastreuses d’une non-prise en charge d’une victime et elles mettent en place plusieurs dispositifs pour prévenir et accompagner les victimes de harcèlement scolaire et cyber-harcèlement.

  • Interventions dans les établissements scolaires
  • Conférences auprès des plus jeunes et des personnels scolaires pour sensibiliser aux conséquences du harcèlement
  • Formations à l’attention du personnel scolaire et des policiers pour prendre en charge et accompagner les victimes
  • Sensibilisation auprès des plus jeunes et des parents pour prévenir les premiers signes du harcèlement

Toutes les informations complémentaires concernant le cyber-harcèlement disponibles ici.

Les numéros spéciaux pour lutter contre le harcèlement

  • 3020 (appel gratuit)
  • 0.800.200.200 : le numéro de l’E-Enfance, disponible du lundi au vendredi entre 9h et 19h

Le harcèlement et le cyber-harcèlement : un nouveau combat

13 Reasons Why est la série emblématique qui dénonce les conséquences du harcèlement : Hannah Baker s’est suicidée et elle a laissé 13 cassettes audios à l’attention des personnes qu’elle juge responsable de son suicide.

La série américaine évoque le harcèlement, le suicide, le viol et une multitude de sujets qui touchent les plus jeunes. Cette série a déclenché une libération de la parole sur les réseaux sociaux mais elle a également suscité beaucoup de débats à cause de la violence des images et des scènes.

13 Reasons Why n’est pas la seule série qui traite du harcèlement :

  • Skam France (saison 1) : Emma Borgès est victime de harcèlement
  • Beverly Hills Nouvelle Génération (saison 2) : Annie Wilson est harcelée et moquée sur les réseaux sociaux

Le cyber-harcèlement est doncun phénomène qui n’épargne personne. Il est nécessaire de surveiller l’utilisation des réseaux sociaux pour les plus jeunes et continuer à effectuer des campagnes de prévention pour permettre aux harceleurs de prendre conscience des conséquences et faciliter la libération de la parole des victimes.

Sources : https://www.boutique-box-internet.fr/actualites/cyber-harcelement/