Accueil / Appels d'offres / Consultant(e) pour le développement et la mise en œuvre des pièces de théâtre forum – Projet AFED

Consultant(e) pour le développement et la mise en œuvre des pièces de théâtre forum – Projet AFED

Présentation de CARE International Maroc

CARE International Maroc, ONG locale marocaine créée en 2007, appartient au réseau international de CARE qui est l’une des plus grandes organisations internationales d’assistance et de développement au monde. CARE cherche à attaquer les causes profondes de la pauvreté et à habiliter les communautés à se prendre en charge. L’analyse des principaux enjeux de développement au Maroc oriente l’action de CARE autour des problématiques de l’éducation, l’accès à des opportunités économiques et la participation politique et citoyenne des populations les plus vulnérables, notamment les enfants, les femmes et les jeunes.

Contexte spécifique au genre

CARE Maroc a mené une étude en 2011 sur les racines de la pauvreté. Trois défis importants pour l’autonomisation des femmes ont été identifiés : l’éducation, l’accès aux opportunités d’emploi et la participation civique et politique. À la suite de cette étude et d’un exercice de planification stratégique participatif mené avec les parties prenantes, le développement d’opportunités d’emploi et de formation pour les femmes a été identifié comme l’un des objectifs stratégiques de CARE Maroc. Les femmes marocaines, à l’instar de leurs homologues des autres pays de la région MENA, ont traditionnellement été reléguées dans des rôles reproductifs en tant que proches aidantes (soins) et responsables de ménages. Il y a eu un changement progressif ces dernières années, car les jeunes générations, en particulier dans les zones urbaines, ont commencé à accéder à l’éducation et à chercher un emploi. Cependant, les femmes des zones rurales continuent d’exercer des rôles sociaux traditionnels, ce qui les empêche souvent d’acquérir de nouvelles compétences qui leur permettraient de devenir entrepreneures ou les encourageraient à chercher un emploi rémunéré susceptible de favoriser leur mobilité.

Dans le cadre de l’égalité du genre, CARE Maroc vise trois domaines de changement pour avoir une approche transformative chez nos groupes cibles : Renforcer la confiance, l’estime de soi et les aspirations (sphère informelle), ainsi que les connaissances, les compétences et capacités (sphère formelle), le changement des relations de pouvoir sur la base desquelles les gens vivent leur vie au travers de relations intimes et réseaux sociaux (sphère informelle) et l’appartenance à un groupe et l’activisme, ainsi que les négociations sur le marché et entre citoyens (sphère formelle) et le changement des structures : les normes, coutumes, valeurs sociales discriminatoires, et les pratiques d’exclusion (sphère informelle) ainsi que les lois, politiques, procédures et services (sphère formelle).

Description du projet

Le projet « Autonomisation des femmes à travers l’entreprenariat durable » (AFED) a été développé en reconnaissance du fait que les femmes marocaines continuent à faire face à ces contraintes liées au genre qui limitent largement les femmes à la sphère domestique malgré les changements sociaux importants ayant eu lieu au Maroc au cours des dernières décennies. Ces obstacles à l’autonomisation économique des femmes découlent de normes culturelles étendues et profondément ancrées qui restreignent leur pouvoir d’agence et de décision, ainsi que des perceptions et des stéréotypes négatifs parmi les acteurs institutionnels qui limitent l’accès des femmes aux services de développement des entreprises. En conséquence, les entreprises appartenant à des femmes ont généralement une taille plus petite et une croissance plus lente, sont moins portée à prendre des risques et opèrent principalement dans les secteurs « traditionnellement féminins » comme l’artisanat et la transformation des produits alimentaires à petite échelle.

Pour lutter contre ces obstacles culturels et structurels complexes et interconnectés à l’entreprenariat féminin, AFED s’attaquera aux normes et perceptions sociales qui influencent actuellement la manière dont les femmes sont également en mesure de devenir entrepreneures dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz ainsi qu’augmenter leurs pouvoir de décision. Cette région a été identifiée en 2015 comme ayant un indice OPHI de pauvreté élevée comparativement au taux moyen national (28,3% vs 8,2%), et CARE y est bien implanté dans les communautés depuis 2008, notamment avec la mise en œuvre de projets d’alphabétisation des femmes (mères) et de scolarisation des enfants. CARE a consulté et reçu le soutien de diverses parties prenantes pour l’initiative, y compris de la part du Secrétariat d’État chargé de l’Artisanat et de l’Économie sociale (SEAES) avec qui CIM a signé une convention de partenariat. AFED est un projet de cinq ans (entre le 14 mai 2018 et le 30 avril 2023) financé par le Gouvernement canadien (à travers Affaires Mondiales Canada – AMC), pour un budget total de 5,5 millions de dollars canadiens.

Le Résultat Ultime du projet est d’augmenter L’autonomisation économique des femmes rurales de la région Marrakech-Safi. Pour ce faire, CARE Maroc vise le renforcement de 40 coopératives féminines et l’accompagnement de 1 296 femmes pour la création de leurs entreprises. Plus spécifiquement, le projet cherche à lutter contre les stéréotypes genre qui entravent la participation économique des femmes et à renforcer l’entreprenariat féminin pour plus d’autonomie et prise de pouvoir. Le projet compte les Résultats suivants :

  • Le pouvoir de prise de décisions des femmes concernant leur entreprise individuelle ou collective est augmenté et plus équitable.
  • Les compétences en affaires des microentreprises dirigées par des femmes marginalisées de la région rurale de Marrakech sont augmentées.
  • Les liens avec les marchés, incluant les marchés nationaux et/ou internationaux, des coopératives existantes dirigées par des femmes de la région rurale de Marrakech sont renforcés.
  • La réactivité aux questions d’égalité entre les genres des services de développement d’entreprise, particulièrement ceux offerts par les IAC et les OSC sélectionnées, est augmentée.
  • Les Institutions d’Appui au Commerce (IAC) et Organisations de la Société Civile (OSC) ont une meilleure prise de conscience, de nouvelles compétences et procédés améliorés pour promouvoir l’entreprenariat féminin au Maroc.
  • Les communautés, particulièrement les hommes, sont engagées à soutenir les droits des femmes et briser les stéréotypes de genre (dans les sphères publiques et privées) liés à l’entreprenariat féminin.
  • Les familles et communautés savent comment soutenir les femmes entrepreneures et leurs droits économiques au Maroc.

Télécharger les fichiers

Partager cet article