Accueil / Appels d'offres / TDR Evaluation de la faisabilité et élaboration d’un protocole national pour la délégation des tâches de soins de l’infection VIH

TDR Evaluation de la faisabilité et élaboration d’un protocole national pour la délégation des tâches de soins de l’infection VIH

Au Maroc, les indicateurs de disponibilité des ressources humaines au plan national sont en dessous des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). De fortes disparités persistent notamment au niveau du ratio médecin/population dans les différentes régions sanitaires. Cette disparité constitue un frein à l’accès équitable aux services de santé.

Dans ce contexte de pénurie des ressources humaines, l’OMS a recommandé en 2016 trois stratégies importantes qui peuvent améliorer la prestation de services et de soins liés au VIH:

(1) l’intégration, (2) la décentralisation et 3) la délégation des tâches. Ces stratégies, peuvent séparément ou communément, améliorer l’accessibilité aux soins VIH. Les approches communautaires font partie intégrante de ces stratégies, plus particulièrement pour les populations clés.

 L’intégration des services de soins VIH peut se faire avec d’autres services cliniques
pertinents tels que la (tuberculose, la santé maternelle et infantile, les services de
réduction de risque…), ce que le Maroc a déjà entrepris dans le cadre de ses stratégies
de lutte contre le sida.
 La décentralisation de la prise en charge vise à fournir tous les services VIH à proximité
de la personne concernée (population clé en l’occurrence). Le coût du transport et les
longues heures d’attente dans les hôpitaux sont d’importants obstacles à l’accès aux
services et la rétention dans les soins.
 La délégation des tâches implique la redistribution rationnelle des activités de soins
VIH entre les travailleurs de la santé. Des cliniciens non-médecins formés (infirmiers,
sage femmes…) peuvent initier ou maintenir le traitement antirétroviral (TAR) chez les
personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Des travailleurs de la santé communautaires
formés et supervisés peuvent également dispenser un TAR entre des consultations
médicales régulières.

La vision stratégique du Maroc est d’assurer une riposte au sida effective, efficace et durable, pour mettre fin à l’épidémie de VIH d’ici 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD) et de la Déclaration Politique sur le VIH/sida « Accélérer la riposte pour lutter contre le VIH et mettre fin à l’épidémie de sida d’ici à 2030 ». Ainsi, le Plan d’extension du PSN jusqu’en 2023 vise à ce que 90% des PVVIH, les populations clés ou vulnérables bénéficient de l’accès facile aux services de prévention, de soins et de traitement notamment à travers le développement des approches différenciées en prévention, dépistage et prise en charge.

Le processus de « délégation des tâches » constitue l’une des stratégies susceptibles d’améliorer l’utilisation des ressources, de proposer des services plus adaptés, des approches plus intégrées, centrées sur le patient dans l’accès aux services VIH. De plus, La crise liée à l’épidémie de la COVID 19 a permis de tester un premier modèle de dispensation des ARV aux personnes vivant avec le VIH avec l’implication des médiateurs communautaires de l’ALCS.

A cet effet, la Direction de l’Epidémiologie et de Lutte contre les Maladies (DELM) avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le sida la tuberculose et le paludisme et de l’ONUSIDA, procède au recrutement d’un expert international ou national pour élaborer un protocole de Délégation des Tâches des services de soins et de traitement du VIH.

Télécharger les pièces jointes

Fichier Description Taille Téléchargements
pdf Annonce_Délégation_des_Taches_VF 412 KB 119