Accueil / Appels d'offres / Etude étude diagnostique de la situation des enfants exposés aux violences conjugales suivis par le centre Batha

Etude étude diagnostique de la situation des enfants exposés aux violences conjugales suivis par le centre Batha

mission Etude étude diagnostique de la situation des enfants exposés aux violences conjugales suivis par le centre Batha

 

 

Type de contrat Consultation individuelle
Durée 1 mois
Date de début 25 Avril 2020

 

  1. Contexte et Justification

Si le Maroc connait actuellement une dynamique relative au cadrage de la prise en charge des  femmes victimes/survivantes de la violence basée sur le genre ,nous constatons que la problématique des enfants exposé-e-s aux violences conjugales est encore très peut abordée . Ainsi :

  • Les institutions de prise en charge des femmes victime de violences, (à savoir : les espaces multifonctionnels pour les femmes, les cellules d’accueil de femmes victimes de violences présents dans les tribunaux, dans les postes de police et de gendarmerie, et dans les institutions de santé, …) mettent en œuvre un certain nombre de services utiles pour les femmes victimes de violences, mais encore peu adaptés à la situation des enfants exposé-e-s à ces violences en tant que co-victimes
  • La problématique de l’exposition des enfants aux violences conjugales et ses conséquences est très peu documentée.
  • les outils d’intervention auprès des enfants exposé-e-s à la violence conjugale sont encore peu développés .

Or, dans un contexte de violence conjugale, les enfants subissent les effets négatifs de la situation et sont souvent affectés par le climat créé par celle-ci. Les enfants sont donc des victimes collatérales de cette violence, et ce, même lorsqu’elle n’est pas directement dirigée contre eux. Ces derniers peuvent se sentir déchirés entre leurs deux parents, ou se sentir coupables des violences subies par leur mère. Certains enfants ont des réactions traumatiques qui remontent à des incidents de violence multiples ou au fait d’avoir été témoins d’une agression violente.

Cette double victimisation est donc une réalité avec laquelle les établissements de prise en charge doivent composer dans leurs interventions auprès des mères et de leurs enfants.

Le centre multifonctionnel Batha pour l’autonomisation des femmes, géré par notre association IPDF, accueille chaque année plus de 1000 femmes victimes de violences, principalement issue de quartiers précaires de la ville de Fès. Ces dernières sont accompagnées de leurs enfants qui sont eux même victimes et/ou exposé-e-s aux violences conjugales.

Les données collectées lors des focus groupes et des entretiens individuels, organisés par notre association dans le cadre du suivi & évaluation du centre Batha en 2018, révèlent que 172 enfants exposé-e-s aux violences conjugales sont en situation d’abondons scolaire. Ceci s’explique en partie par :

  • L’impact de la situation psychologique de l’enfant sur ses capacités cognitives : des tests réalisés par les professionnels du centre ont ainsi permis d’identifier chez certains enfants des difficultés de concentration, de mémorisation, ainsi qu’une faible capacité de prise de décision
  • Incapacité des mères, souvent analphabètes, de soutenir leurs enfants dans la scolarité
  • Impact de la violence sur la relation des mères à leurs enfants
  • Situation administrative des enfants : 79 sur 830 enfants n’étaient pas, à leur arrivée au centre, enregistré-e-s dans la fiche d’état civile,
  • La tutelle et la garde : en droit marocain, l’autorité parentale n’est pas partagée. La tutelle étant en priorité exercée par le père, et la garde exercée par la mère (articles 231, 232, 233, 234 du code de la famille marocain). La mère peut souvent se retrouver, après un déménagement, dans l’incapacité d’inscrire son enfant dans une nouvelle école sans l’accord du père, même quand cela va à l’encontre de l’intérêt supérieur de l’enfant

Ces constats viennent appuyer, encore une fois, l’importance et même le caractère essentiel d’un travail de diagnostique et de documentation de la problématique, ainsi que de la mise en place d’une intervention holistique auprès des enfants exposé-e-s à la violence conjugale. Dans ce cadre,le centre Batha lance cet appel d’offre  en vue de la réalisation d’une étude diagnosyique selon les TDR ci après

 

  1. Objectif général et consistance de la Consultation

L’objectif principal de la  présente consultation consiste réaliser une étude diagnostique de la situation des enfants exposé-e-s aux violences conjugales suivi par le centre Batha

Objectifs spécifiques :

  • Réaliser un diagnostique de la situation des enfants exposé-e-s aux violences conjugales d’un point de vue juridique, sociologique, et psychologique
  • collecter les données pour dresser un état de lieu sur les conditions de scolarité des enfants confrontés à la violence conjugale suivis par le centre Batha pour l’autonomisation des FVVFG
  • proposer des outils de travail
  1. Résultats Attendus(à reformuler en termes de résultats)
  2.  un récapitulatif analytique de la littérature relative à

-la violence conjugale au Maroc, son  sur les enfants nleur scolarité et sur  leur capacité d’apprentissage

-les législations liées à la question de l’éducation dans sa relation avec la précarité et avec les difficultés d’apprentissage

  1. un bilan des dispositifs institutionnels existant relativement  à la scolarité des enfants en situation de précaritéest dressé
  2. Faire une analyse qualitative des prestations et opportunités offertes par les associations ,les  acteurs territoriaux, etc. ,  dans le cadre de ldes partenariats «école/société civile/ communes… »
  3. les difficultés et les besoins d’aide des enfants du centre Batha tels que perçus par ces enfants et par leurs maman sont identifiés et catégorisées et des propositions de réponses sont formulées
  4. Des pistes de partenariat école-famille association sont identifiées

 

  1. Méthodologie

Le_la consultant-e est tenu-e d’élaborer une note   qui retrace une présentation détaillée de la méthodologie proposée , y compris les moyens qui seront mis en œuvre pour mener à bien cette mission. La méthodologie devra tenir compte de l’approche participative en intégrant les acteurs concernés, y compris les enfants.

La note  méthodologique fera l’objet de validation de  la part du centre Batha

  1. Compétences requises
  • . Bonne connaissance et / ou une expérience prouvée dans le domaine de la violence de genre
  • . Bonne connaissance et / ou une expérience prouvée dans le domaine de l’éducation et du système éducatif au Maroc
  • Connaissance de l’environnement juridique et de la politique sociale au Maroc
  • Formation universitaire Bac +5
  • bonne connaissance des cadres de développement internationaux de lécole inclusive
  • capacités d’analyse, de synthèse l’information et à relier l’action aux résultats
  • capacités de communication et de rédaction en français
  1. Livrables et durée de la consultation

Les livrables attendus sont :

  1. Une Note méthodologique prenant en considération l’approche, les étapes, le planning détaillant le déroulement de la prestation, ses différentes phases, ainsi que la démarche de concertation avec les acteurs concernés par cette consultation ;
  2. un Rapport final en français;
  3. une Présentation PPT de synthèse pour les différents livrables :

 

  1. DOSSIER DE SOUMISSION

Les candidat-e-s peuvent soumettre individuellement ou dans le cadre d’un bureau d’études

Les consultant-es soumissionnaires doivent fournir dans le cadre de leur proposition un dossier de soumission contenant les éléments   suivants :

  • Une note méthodologique détaillée spécifiant la démarche suivie pour répondre aux TDR
  • Un calendrier d’exécution (en se référant à l’échéancier ci-dessus) ;
  • Le CV du consultant-e actualisé indiquant les expériences dans les domaines requis par les TDR ;
  • Une proposition financière ;
  • les dossiers de soumission doivent être envoyés au plus tard le 20/04/2020 à ipdf2@yahoo.fr

 

Termes de référence