Accueil / Appels d'offres / Appel à consultation pour la réalisation d’une campagne et des journées de sensibilisation à la lutte contre les violences

Appel à consultation pour la réalisation d’une campagne et des journées de sensibilisation à la lutte contre les violences

Appel à consultation pour la réalisation d’une campagne et des journées de sensibilisation à la lutte contre les violences dans le cadre du Projet :« Renforcement de l’attention aux femmes victimes de violence fondée sur le genre selon une approche pluridisciplinaire et intégrale avec les acteurs locaux et nationaux dans la Région de Souss Massa (Maroc) ». Code 2016/PRYC/000839

L’Association Marocaine de Planification Familiale (AMPF) est une organisation non gouvernementale à but non lucratif, créée en 1971 et reconnue d’utilité publique par le décret numéro 72-477 du 8 juin 1972, et membre à part entière de la Fédération Internationale de Planification Familiale (IPPF) depuis 1971. L’Association Marocaine de Planification Familiale travaille afin de promouvoir les Droits Humains fondamentaux des femmes et des hommes. Elle cherche à améliorer la qualité de vie de la population, la santé sexuelle et reproductive y compris la promotion du genre à travers le plaidoyer et la prestation de services, plus particulièrement au profit des personnes les plus démunies et vulnérables.

La FundaciónIberoamericana de Ciencias Sociales y de la Salud – Enfermeras para el Mundo (FICSSALUD-EPM) a été créé en 1996 à l’initiative du Conseil Général des Infirmiers d’Espagne, avec l’objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de santé et de vie des populations les plus vulnérables, de promouvoir une citoyenneté engagée dans la lutte contre la pauvreté et la discrimination, et de créer des espaces de volontariat et de réflexion au profit du collectif des infirmiers et infirmières d’Espagne afin de promouvoir la solidarité et l’engagement avec les Droits Humains. Au Maroc, FICSSALUD-EPM a développé, depuis 2006, des projets d’appui au système de formation des professions paramédicales, de lutte contre la mortalité maternelle et infantile, de lutte contre la violence fondée sur le genre, et de construction et d’infrastructures de base.

  1. Antécédents/justification

L’Association Marocaine de Planification Familiale, en partenariat avec Enfermeras para el Mundo et le soutien de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale au Développement, en collaboration avec le Ministère de la Santé, la Direction de la Population et les Directions Régionales de la Santé de l’Oriental et du Souss Massa, mènent dans ces deux régions du Maroc des projets qui veulent contribuer à l’éradication de la violence faite contre les femmes dans ce pays de façon coordonnée à plusieurs niveaux.

Car la violence contre les femmes constitue une atteinte aux droits humains, un frein à l’égalité de genre et un problème de santé publique.

Ainsi, ces projets se basent sur une perspective de droits, prenant en compte la situation de discrimination dans laquelle vivent les femmes dans ce pays et les relations d’inégalité entre hommes et femmes, avec l’objectif de protéger les femmes victimes de violence tout en améliorant leur accès à des services de santé de qualité.

De plus, ces projets opèrent de façon innovatrice car ils mettent en œuvre une approche multidisciplinaire et intégrale d’attention aux femmes victimes, travaillant de manière coordonnée et simultanée avec toutes les organismes et institutions concernés par la lutte contre les violences faites aux femmes, depuis les entités d’accueil et de santé, jusqu’à celles de protection juridique et d’hébergement dès le domaine sanitaire.

De ce fait, le projet « Renforcement de la prise en charge des femmes victimes de violence selon une approche pluridisciplinaire et intégrale dans la Région de Souss Massa » est une initiative mise en place avec l’objectif de devenir un modèle pionnier dans lequel un noyau d’acteurs locaux, régionaux et nationaux prépondérants dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes, se coordonnent au niveau régional pour atteindre les objectifs du projet et renforcer l’égalité de genre.

Les principaux niveaux d’intervention du projet sont :

  1. i) L’amélioration des capacités d’action des unités d’attention aux femmes victimes de violence et l’amélioration de l’accès des femmes à ces mêmes unités ;
  2. ii) Le renforcement de la société civile dans la lutte contre la violence et dans ses capacités de coordination et collaboration avec les unités d’attention aux femmes victimes de violence du MS pour une meilleure attention ;

iii) L’amélioration et consolidation des mécanismes de concertation, coordination et collaboration entre les institutions publiques et la société civile en matière de lutte contre les violences faites aux femmes ;

Pour cela, les modalités d’intervention vont privilégier une approche intégrale, qui inclut non seulement les femmes victimes mais aussi tous les systèmes d’accompagnement, d’orientation et de protection, avec une attention particulière portée aux questions psychosociales afin d’améliorer les capacités de résilience des femmes victimes de violence. En parallèle, le projet tend à renforcer les capacités des institutions publiques et les organisations de la société civile pour une meilleure intervention dans ces domaines ; il a aussi comme objectif d’informer et de sensibiliser la population en matière de prévention de la violence à l’égard des femmes, de promotion des relations égalitaires et de lutte contre la discrimination vis-à-vis des femmes.

  1. Objectifs de la prestation :

Suite à la première étape du projet  qui a permis le renforcement des structures des différents acteurs clés œuvrant dans  le domaine de la prise en charge des femmes victimes de violence  la région du Souss Massa (formations, équipement, renforcement des capacités managériales, mise en marche de mécanismes de coordination, etc.), le projet doit maintenant mettre en œuvre  une campagne médiatique et des journées et actions de sensibilisation et de plaidoyer au niveau de la Région pour la lutte contre la violence et en faveur des droits des femmes. Les actions de plaidoyer seront destinées à la population en générale et aux responsables et décideurs au niveau de la région en particulier, notamment les leaders des partis politiques dans la Région de Souss Massa.

En coordination avec le comité technique du projet et ses partenaires dans la Région, les résultats attendus sont :

  • Conception, mise en place et suivi/évaluation d’une campagne médiatique nationale contre la violence fondée sur le genre ;
  • Conception, mise en place, cadrage logistique et évaluation des journées de sensibilisation en Droits Humains – selon une approche fondée sur le genre-, à la lutte contre la violence fondée à l’égard des femmes, au profit de la population locale mis en place dans chaque province de le Région Souss-Massa avec les associations partenaires du projet ;
  • Conception, mise en place d’actions de plaidoyer – notamment celle destinée aux femmes leaders des partis politiques-.
  1. Livrables :

A la signature du contrat :

Un document qui doit comprendre une note méthodologique expliquant la démarche, le contenu, les outils d’évaluation et le chronogramme de l’organisation et du déroulement de la campagne, des actions et des journées de sensibilisation dévolues à chaque province.

A la fin des activités :

  • Un document relatant le déroulement et l’évaluation de la campagne et des journées de sensibilisation ainsi que les observations sur la participation, l’implication et les centres d’intérêts de la population ciblée, les difficultés rencontrées ainsi que l’organisation logistique ;
  • Les documents produits en rapport aux actions menées ;
  • Les productions au cours des journées.
  1. Profil :

Exigé :

  • Expérience prouvée d’au moins 3 ans en mise en place de campagnes médiatiques ; organisation et gestion d’événements dans le domaine, suivi et reporting ;
  • Maîtrise du français écrit et oral indispensable, maîtrise de l’arabe requis ;
  • Habileté à collaborer avec la société civile et les institutions, et prêt à se déplacer à la région Souss-Massa ;

Souhaité :

  • Expérience préalable avec la société civile ;
  • Expérience préalable et connaissance du domaine de la violence basée sur le genre ;
  • Maitrise de la langue amazighe.
  1. Durée de la prestation :

La prestation sera étalée sur 1 mois à compter de la date de la signature du contrat de prestation du service jusqu’à la transmission du rapport définitif au comité technique du projet.

  1. Soumission :

Les consultants/es – boites intéressés par ce projet sont priés(e)s d’envoyer avant le 18 juin 2019 leurproposition de la méthodologie du travail (max 3 pages) et leur CV à l’adresse électronique : projetlcvsm@ampf.org.ma ou ampf@ampf.org.ma, ou à l’adresse suivante : AMPF 6, rue Ibn El Kadi BP : 1217, Les Orangers, Rabat.

Un contrat de prestation de service sera conclu avec le consultant/bureau retenu pour démarrer l’exécution de la consultation.