Accueil / Appels d'offres / Appel à candidatures Reportage sur la gestion des terres au Maroc

Appel à candidatures Reportage sur la gestion des terres au Maroc

Qui nous sommes :

La Fondation Heinrich Böll – Rabat Maroc (hbs) fait partie du mouvement politique vert. Notre mandat principal est l’éducation civique et politique, en particulier en ce qui concerne les questions de durabilité, de démocratie, de droits de l’homme et d’égalité des sexes.

Nous recherchons :

Journalistes et / ou chercheurs-ses possédant une expérience et des connaissances étendues dans le domaine de la gouvernance et de la gestion des ressources naturelles, en particulier la gestion des terres au Maroc.

Le contexte :

Dans le cadre du programme appelé transformAfrica, hbs cherche à sensibiliser aux défis de la gouvernance durable, juste, redistributive et inclusive des ressources naturelles sur le continent africain. Le programme comprendra des études de cas du Maroc, du Sénégal, du Kenya, d’Afrique du Sud et de la Tunisie. Le grand public, la société civile ainsi que les décideurs sont les principaux publics cibles.

De nombreux pays africains appartiennent à certains des pays les plus riches en termes de richesse en ressources naturelles dans le monde. Ces ressources comprennent non seulement du pétrole et des minéraux, mais également du poisson et d’autres espèces sauvages. Cependant, les avantages d’une telle richesse en ressources sont distribués de manière très inégale dans leurs sociétés. Les intérêts politiques et économiques à court terme prévalent souvent sur les intérêts de la population locale et la protection de l’environnement, ce qui alimente les tensions sociales et les conflits entre les locaux, les entreprises internationales et les gouvernements locaux et nationaux. Les impacts du changement climatique ne feront qu’aggraver la situation.

Dans ce contexte, le but de ce projet est également d’identifier des approches et des voies alternatives à la gouvernance des ressources qui garantiraient des résultats plus justes, plus écologiques et plus justes sur le plan social.

Les différentes activités qui seront mises en œuvre dans le cadre de ce projet incluent :

– La publication de rapports sur la gestion de ressources sélectionnées au Maroc, en Tunisie, en Afrique du Sud et au Sénégal. Voici l’exemple marocain sur la gestion de l’eau : http://ma.boell.org/fr/2019/05/31/secteur-de-leau-au-maroc-pourquoi-faut-il-miser-sur-une-gouvernance-juste-et-durable-1

– la compilation et la présentation de données statistiques sur la gestion des ressources naturelles de manière facilement accessible.

– La publication de courts dessins sur les défis de la gestion des ressources naturelles en Afrique. Voici l’exemple des illustrations sur la gestion de l’eau au Maroc : https://ma.boell.org/fr/sofi-3-0

Objectifs du reportage:

Le reportage sur la gestion des terres au Maroc devrait fournir un aperçu complet des défis actuels en soulignant les faiblesses et les forces du système de gouvernance en place. Parallèlement, il devrait également contribuer au débat et fournir au public marocain un aperçu des défis et des obstacles réglementaires, mais aussi des stratégies potentielles pour une gestion participative et démocratique des terres au Maroc. Il est possible de focaliser le rapport sur un aspect sélectionné ou une région spécifique.

Plus spécifiquement, les objectifs du rapport sont les suivants :

  •  Donner un aperçu de l’état des terres et des réglementations associées au Maroc, en soulignant les forces et les faiblesses du système de gouvernance actuel.
  •  Analyser les aspects et les impacts politiques, sociaux, économiques, environnementaux et liés au genre de la gestion des terres au Maroc.
  •  Identifier les acteurs clés dont les intérêts sont en jeu dans la gestion des terres, en soulignant leurs perspectives, leurs intérêts spécifiques, ainsi que leurs stratégies / actions.
  •  Identifier des exemples concrets / et / ou des histoires de femmes et de terres qui font face aux inégalités et au système gestionnaire des terres actuelles.

Approche :

Le rapport devrait être basé sur des entretiens avec des parties prenantes sélectionnées, en particulier des acteurs locaux (activistes, communautés locales). Ce devrait être une histoire narrative entremêlée de faits clés et d’informations de base sur les terres au Maroc. Le langage de l’article est censé être informatif, précis et faciliter la compréhension du sujet.

Les sources des informations utilisées doivent être dûment citées. En cas de plagiat, l’auteur sera tenu pour responsable.

Le reportage sera publié sur le site Web de la fondation Rabat (www.ma.boell.org) et sera également proposé aux médias.

Hbs a également l’intention d’utiliser le rapport pour le développement des capacités et la diffusion des connaissances, et le diffusera largement via hbs et ses réseaux de partenaires.

Le rapport doit être rédigé en français et comporter de 2 000 à 3 000 mots.

La date limite de soumission du rapport est le 20 décembre 2019.

Courriel: soufyane.fares@ma.boell.org

 

Les documents de candidature complets doivent être soumis avant le 30 novembre 2019.

(CV, méthodologie, proposition financière, calendrier)