Accueil / Actualités / Université rurale sous le thème : « Les zones de montagnes et les défis de développement durable »

Université rurale sous le thème : « Les zones de montagnes et les défis de développement durable »

Deux jours de réflexion, de partage orientée vers l’avenir

Durant deux jours, 18 et 19 décembre 2015 à Taliouine, Province de Taroudant, Région Souss-Massa, l’Ecole Pratique de Développement des Territoires (EPDT) portée institutionnellement par l’Association Migrations et Développement ont organisé la 1ere Edition de l’Université Rurale, en partenariat avec le Forum des Initiatives des Jeunes (FIJ) et la collaboration avec la Municipalité de Taliouine.

L’Université rurale 2015, s’inscrit dans le cadre du projet DRIM « Développement Rural Intégré des douars de Montagne de la région Souss-Massa-Draa au Maroc ». Mis en œuvre par M&D, avec l’appui de l’AFD, en partenariat avec des Associations villageoises, des acteurs de l’ESS[1], des Associations de migrants, des Communes Rurales, des Administrations et Agences de Développement. Il a pour finalité de contribuer à l’amélioration du niveau de vie des populations rurales des zones de montagne.

Les régions de montagne au Maroc sont très importantes entant que fournisseuses d’eau, richesse en terme de biodiversité et diversité culturelle et comme des lieux de grand intérêt récréatif, touristique et historique. Par ailleurs, les montagnes et les populations qui y vivent sont confrontées à de multiples facteurs, dont les changements climatiques, la surexploitation des ressources naturelles en plus des difficultés d’accès aux marchés à cause de la faiblesse des infrastructures routières et des moyens de transport adéquats.

 

L’objectif général de l’Université Rurale était de contribuer à l’animation territoriale inter-acteurs et faciliter les échanges et la réflexion autour des thématiques prioritaires des territoires de montagne et notamment comment (i) intégrer les jeunes ruraux dans les dynamiques territoriales en tant qu’acteurs centraux pour l’avenir des montagnes et (ii) promouvoir l’agriculture familiale, fondée sur de multiples fonctions: économiques, sociales, culturelles, environnementales et territoriales

Le but de l’Université était également de favoriser la mise en réseau des acteurs et intervenants, chacun dans son domaine, afin de plaider pour une politique publique équitable au profit des zones de montagnes. Par conséquent, permettre à la population de ces zones un accès à leurs droits aux services de qualité, dans le domaine de la santé, de l’éducation et un emploi digne et adapté aux spécificités et potentialités de la montagne, dans un esprit de justice territoriale et d’égalité des chances entre la plaine et la montagne, la ville et la campagne.

Ont participé à cet évènement, environ 120 acteurs- ces, répartis entre, élus, (es), acteurs de la société civile, femmes adhérentes et membres de coopératives actives de la région, et les services extérieurs de l’état, ainsi que les étudiants chercheurs dans le domaine de développement durable.

L’Université rurale a abordé les enjeux de l’agriculture familiale comme activité principale des zones de montage, les jeunes et les opportunités d’emploi, le rôle socioéconomique de la femme. La préservation des ressources naturelles et patrimoniales des montagnes a été également traités, à travers les présentations, les expériences des associations et lors des débats en ateliers et en plénière.

A la fin de l’évènement, les participants (es) ont proposé l’importance de continuer à soutenir cette dynamique et en même temps ils ont proposé de la partager et veiller à ce que l’université soit itinérante et qu’elle soit organisée dans d’autres zones de montagne de la région.

 

 

Mohamed Marir

Responsable de l’Ecole Pratique de Développement des Territoires (EPDT)

Migrations et Développement

Agadir

[1]Economie Sociale et solidaire

À propos Responsable de publication