Accueil / Offres d'emploi / Termes de références pour quatre postes d’Agent(e) Communautaire dans le cadre du projet EuropeAid/156714/DD/ACT/MA.

Termes de références pour quatre postes d’Agent(e) Communautaire dans le cadre du projet EuropeAid/156714/DD/ACT/MA.

Ville : Poste1 : Tétouan ; Poste 2 : Salé ; Poste 3 : Kénitra ; Poste 4 : Mohammedia.

Les agents recruté(e)s travailleront dans les sièges et les établissements de l’Entraide Nationale.

Durée du contrat : Contrat CDD d’une année, période d’essai de trois mois, possibilité de renouvellement.

 

Projet 

Titre : IDMAJE : Inclusion sociale par l’insertion professionnelle des migrants et réfugiés les plus vulnérables

Partenaires : Chef de file : Entraide Nationale ; Codemandeurs : Organisation International pour les Migrations, Haut-Commissariat pour les Réfugiés, Alianza por la Solidaridad, Comité Européen pour la Formation et l’Agriculture.

Secteur : Société Civile

Bailleur : Délégation de l’Union Européenne au Maroc.

Objectif générale du projet : Contribuer aux efforts du Royaume du Maroc pour améliorer l’insertion économique et l’autonomisation des migrants régularisés[1] au Maroc à travers l’accompagnement des migrants en situation de grande vulnérabilité et sans compétence ou acquis professionnels, réguliers ou en voie de régularisation, y compris les réfugiés, dans leur processus d’insertion professionnelle.

 

Objectif spécifique du projet :

  1. L’Entraide Nationale (EN), en tant qu’organisme fédérateur de l’action sociale au Maroc, voit sa capacité améliorée pour faciliter avec succès l’accompagnement des migrants et réfugiés sans compétences ou acquis professionnels dans leur processus d’insertion professionnelle;
  2. Les migrants feront appel à et seront accueillis par l’EN de façon régulière pour recevoir une assistance adaptée à leurs besoins dans le domaine de l’insertion professionnelle.

 

Mission général du poste :

Les agents communautaires assureront une liaison permanente entre les Centres d’Assistance Sociale, Centres de Formation par Apprentissage, Centres d’Education et Formation, Unités de Protection de l’Enfance, Espaces Multifonctionnels pour les Femmes et les communautés migrantes dans chaque ville d’intervention. Ils seront en charge de la détection des personnes en besoin de protection et/ou en situation de vulnérabilité et de l’évaluation du degré de vulnérabilité, d’informer/sensibiliser sur les services et prestations offertes et de l’accompagnement des potentiels bénéficiaires aux structures sociales de l’EN. Aussi, ils seront en charge d’assurer le suivi des personnes bénéficiaires d’une aide financière, en veillant à ce que les engagements pris par celle-ci en contrepartie et en matière de formation et d’insertion soit tenus (présence aux formations, recherche active d’emploi, présence de l’enfant au jardin d’enfant…). Ces agents travailleront en étroite coordination avec les assistantes sociales des CAS et les formateurs des CFA et CEF.

 

Principales responsabilités et tâches :

  1. Il/elle travaillera sous la supervision administrative de l’organisation au sein de laquelle il sera intégré et en étroite collaboration avec tous les autres partenaires. Pour le poste de Mohammedia, l’organisation de référence sera le CEFA, pour les postes de Tétouan, Salé et Kenitra Alianza por la Solidaridad. 
  2. Il/elle suivra un cycle de formation générale dès son recrutement, et des formations ponctuelles tout au long de son activité.
  3. Il/elle se réunira régulièrement pour faire part de ses actions et les défis identifiés avec le partenaire qui le suivra à l’EN.

 

Après une période de formation, l’agent(e) communautaire sera chargé(e) des activités suivantes :

  • Accompagner les assistants sociaux dans leur travail dans les CAS, en assurant le lien entre les bénéficiaires et l’EN, notamment à travers la diffusion des outils de communication qui seront développés.
  • Evaluer sur le terrain les critères de vulnérabilité établis par le projet.
  • Participer à la réalisation d’un diagnostic, au niveau local, des associations (y compris de migrants) travaillant ou pouvant travailler dans le domaine de l’accès au marché du travail des migrants et réfugiés, et plus particulièrement leur insertion professionnelle
  • Appuyer l’EN dans la mise en œuvre d’une stratégie de communication de proximité sur l’offre disponible de ses services pour la population migrante
  • Evaluer les impacts de cette campagne, en renseignant dans une spécifique plateforme numérique si les bénéficiaires ont sollicités l’accompagnement de l’EN grâce à cette campagne.
  • Appuyer le suivi des aides financières octroyées ainsi que celui du financement des activités génératrices de revenus et les Très Petites Entreprises (TPE) pilotes et innovantes portées par les migrants et les réfugiés
  • Faire le lien entre les jardins d’enfants et les familles pour faciliter leur inscription et réaliser un suivi de l’intégration interculturelle de l’enfant. L’agent communautaire profitera de ses visites pour sensibiliser et informer les familles sur le système de protection sociale offert par l’EN afin qu’elles puissent y orienter leurs enfants si nécessaires.
  • Assurer le suivi et le référencement des cas pris en charge par l’EN.
  • Faire des visites de prospection, d’identification et de suivi sur le terrain et remonter les problèmes rencontrés par la communauté auprès des partenaires.
  • Participer aux formations et aux réunions organisées par les partenaires.
  • Participer aux activités spécifiques des partenaires.
  • Elaborer des rapports mensuels d’activités.

 

 

PROFIL du candidat

 

  1. L’agent(e) communautaire doit posséder de préférenceun niveau scolaire fin de collège ou équivalent.
  2. Il/elle doit être âgé de plus de 25 ans.
  3. Il/elle doit savoir lire, écrire, rédiger et parler une ou plusieurs langues : français ou La connaissance de l’anglais sera un atout.
  4. Les candidatures de femmes sont vivement encouragées
  5. Il/elle doit avoir une bonne connaissance de la situation socioéconomique de la communauté des migrants et/ou demandeurs d’asile et réfugiés et de leurs besoins et problèmes dans leur vie au Maroc
  6. La connaissance du contexte institutionnel et du cadre politique marocain en matière de migration sera un atout.
  7. Il/elle est prêt à être formé sur la situation juridique, socio-économique et culturelle du pays de résidence et/ou asile (le Maroc).
  8. Il/elle doit avoir des capacités dans l’accompagnement, encadrement et orientation des migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, et une expérience au Maroc dans ce domaine, notamment en structure associative et dans la zone ou région du poste pour lequel il/elle postule
  9. Il/elle doit avoir un esprit d’initiative, une capacité de travailler en équipe, et un dévouement à servir la communauté des migrants, réfugiés et des demandeurs d’asile.

 

 

Modalités d’envoi des candidatures :

 

Dossiers  à envoyer par email à :

[email protected]solidaridad.org pour les candidature aux postes de Tétouan, Kénitra et Salé

[email protected] pour la candidature au poste de Mohammedia

 

Ou à déposer en main propre sous enveloppe fermée à :

 

  • 7, rue Beyrouth, Résidence Mamounia entrée B Appt 32. 10000 Rabat pour les candidatures aux postes de Tétouan, Kénitra et Salé

 

  • 2, rue Al Maoussil, Hassan 10000 Rabat pour la candidature au poste de Mohammedia

 

Le poste demandé (ville) doit être spécifié sur la demande (en objet de l’email ou sur l’enveloppe et en objet de la lettre de motivation)

Les dossiers doivent contenir : CV + lettre de motivation+ copie de CNI ou carte de séjour

 

Date limite de réception des dossiers : 28 mai 2018 à 12h00

[1] Dans un souci opérationnel et comme possible pour l’EN, les activités du projet concerneront tous les migrants en situation de grande vulnérabilité quel que soit leur statut administratif