Accueil / Appels d'offres / Termes de référence pour une étude sur la Microfinance et entrepreneuriat jeunesse au Maroc

Termes de référence pour une étude sur la Microfinance et entrepreneuriat jeunesse au Maroc

  1. INTRODUCTION

Le projet EYEM travaille avec les conseils de jeunesse locaux pour organiser la sensibilisation et de recruter environ 400 jeunes (18-30 ans) ayant un intérêt dans l’esprit d’entreprise et l’envie de démarrer leur propre entreprise. Le projet permettra de créer 250 nouvelles entreprises de jeunes, d’organiser les jeunes dans au moins quatre municipalités, et mobiliser des ressources techniques et financières pour soutenir la création des entreprises par des jeunes.

Objectifs

Pour soutenir les jeunes entrepreneurs financièrement, le projet EYEM travaille à fournir aux jeunes un paquet financier pour compléter leur apport personnel – y compris une subvention et de soutien dans l’accès à la microfinance. À cette fin, NEF et alAmana Microfinance ont signé un protocole d’entente pour aider les jeunes à accéder au crédit. Le projet EYEM travaillera avec alAmana pour mener une étude d’action axée sur la compréhension des besoins de financement des jeunes entrepreneurs d’élaborer des recommandations spécifiques pour les services de microfinance pour les activités d’entrepreneuriat des jeunes au Maroc, et de promouvoir l’accès au financement chez les jeunes.

Résultats Attendus

Grâce à une étude quantitative, suivi d’une série de rencontres avec les jeunes entrepreneurs à El Jadida, Safi, Moulay Abdellah et Jemaat Shim; les institutions de microfinance; et d’autres acteurs locaux, un rapport ciblé et axée sur l’action sera produit qui fournit des recommandations spécifiques pour la microfinance pour les activités d’entrepreneuriat des jeunes au Maroc. Cela inclura des recommandations spécifiques pour les produits de microfinance pour les jeunes entrepreneurs, les méthodes pour attirer les jeunes à accéder à des services de microfinance, et des suggestions pour améliorer l’accès à la microfinance pour les jeunes entrepreneurs au Maroc.

Méthodologie

En utilisant une méthodologie d’étude quantitative et qualitative, le consultant travaillera avec le projet EYEM, alamana Microfinance, les partenaires du projet, les membres des conseils de jeunes, des groupes de la société civile locale, et les organismes compétents pour traiter les questions relatives aux services de microfinance et de l’accès des jeunes au Maroc, avec un accent sur les besoins réels des jeunes pour le financement. Pour permettre des avancées plus rapides, le consultant devra s’appuyer,  dans une première étape, sur l’analyse des bases de données déjà disponibles. Un premier support sera la base de données des clients constituée lors de l’étude d’impact du microcrédit en milieu rural réalisée par le bureau d’étude JPAL du MIT Massachusset. Cette étude constitue une source d’information importante et concerne une population de plus de 3000 ménages dans lesquels les jeunes sont des chefs de familles. Le consultant disposera également de la base de données des clients de al Amana âgés de moins de 35 ans également à des fins d’analyse.   D’autres études sectorielles disponibles seront mises également à la disposition du consultant. L’objectif est de donner une image plus pertinente et globale des profils socio économiques des jeunes mais aussi identifier la segmentation  possible permettant  d’articuler une offre par groupe de jeunes homogènes.

En seconde étape, le consultant procèdera d’une démarche qualitative par la tenue.

Des réunions, des ateliers des entrevues et des groupes de discussion avec des jeunes pour recueillir davantage d’ informations sur leurs besoins , leur expérience opinions en matière de crédit pour les activités d’entrepreneuriat. Les groupes de discussion  devront comprendre des jeunes du projet Eyem, des jeunes déjà en  activité et clients de la microfinance. un troisième groupe de discussion sera composé des parents, institutionnels ou garants de ces jeunes. Ce dernier groupe permettra de mieux identifier les perceptions familiales et culturelles de l’expérience du crédit mais aussi de faire remonter les types de garanties ou de synergies permettant de mieux accompagner les jeunes dans le développement de leurs activités. Les dimensions genre, la situation familiale, et l’environnement (urbain ou rural), le statut (du formel et  de l’informel) seront à prendre en considération dans la segmentation des groupes de discussion.

En troisième étape, le consultant élaborera une liste de tous les acteurs public et privé disponibles au Maroc et oeuvrant dans l’accompagnement et ou le financement des jeunes. Cette liste devra décrire l’offre disponible en services adaptés et éventuellement les résultats préliminaires s’ils sont disponibles.

Pour finir, le consultant élaborera un descriptif de  quelques offres de services et produits internationales qu’il jugera pertinente.  Al amana a déjà dressé un benchmark qui peut servir à alimenter cette réflexion.  et l’analyse de l’offre des produits et services  de al amana. L‘objectif final est de mettre l’accent sur les recommandations pour des solutions innovantes en terme de produit  et services financiers et non financiers, canal de distribution et de communication, identifier les synergies possibles avec les acteurs locaux- susceptibles d’attirer les jeunes à la microfinance au Maroc.

  1. RESPONSABILITES DU CONSULANT

Le consultant travaillera avec l’équipe EYEM, alAmana, les bénéficiaires d’alAmana,  les conseils de jeunes, les bénéficiaires du projet, les partenaires locaux, des représentants d’organismes locaux et d’autres partenaires pour recueillir des informations sur l’entreprenariat des jeunes et l’accès microfinance / crédit au Maroc. L’approche participative est utilisée pour identifier les points de vue et les opinions de toutes les parties prenantes pour mettre en évidence les possibilités d’améliorer l’accès des jeunes au crédit pour démarrer ou développer des entreprises.

Sur la base de recherche et de documents d’analyse, des entretiens et des réunions, le consultant préparera un document final. Le document, rédigé en français, sera présenté professionnellement et comprendra les éléments suivants (avec un accent sur des recommandations spécifiques):

  • Décrire et analyser l’environnement de la microfinance, l’accès des jeunes au crédit, la situation économique des jeunes (si ce sont des entrepreneurs, si elles ont accès à des services de crédit précédemment) dans les sites ciblés (Safi / Jemaat Shim & El Jadida / Moulay Abdallah).
    • Perception des jeunes en ce qui concerne la microfinance: opinions de la jeunesse et des comportements concernant la microfinance et l’accès à la microfinance.
    • Les pratiques actuelles en matière de services de microfinance pour les jeunes (taux, exigences, etc.).
    • Description et analyse du taux de services d’accès pour la microfinance pour les jeunes.
    • Identifier précisément les contraintes rencontrées par les jeunes en accessioning financement pour le lancement ou le développement de leurs projets.
    • Décrivez la situation économique des jeunes dans la région ciblée et la relation de ces conditions sur l’accès aux services de microcrédit, avec des illustrations concrètes en termes de types de projets soutenus par le projet EYEM ou déjà mises en œuvre par les jeunes qui sont des clients de AlAmana.
    • Identifier les pratiques actuelles en matière de microfinance pour les jeunes, ce qui démontre les facteurs de succès et l’échec de cas concrets, ainsi que les avantages et les inconvénients des services financiers offerts par les institutions de microfinance (du point de vue de la jeunesse)
    • Procéder à une analyse de genre qui porte sur les possibilités / défis que les jeunes femmes sont confrontées dans l’accès au crédit dans les zones de projet ciblées.
  • Fournir des recommandations spécifiques et concrètes pour la promotion d’accès des jeunes entrepreneurs à la microfinance.
    • Proposer des produits innovants et adaptables susceptibles d’intéresser les jeunes au crédit et compatibles avec les cadres régissant les activités des institutions de microfinance.
    • Proposer des procédures spécifiques pour attirer les jeunes d’accéder aux services de microfinance.

Inclure les tableaux et graphiques qui renforcent les informations présentées dans les sections précédentes. Toutes les données et informations doivent être citées correctement.

Toutes les recommandations doivent être étayées par des données et des citations appropriées (rapports disponibles, interviews, réunions, etc.).

Les livrables

Rapport final de l’étude

Annexes du rapport

Une présentation PPT résumant le rapport

L’ensemble des outils utilisés, des résultat et de supports sur un support électronique en deux copies

Candidature

Les dossiers de candidatures, composés d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé en français,, sont à transmettre, par courriel électronique a l’adresse suivante :

recruitmentmaroc@neareast.org avec copie papier á : Association al Amana, 40 avenue al Fadila CYM, Rabat 10130, Maroc et ce, avant le dimanche 21/08/2016 à 23h 59h heure du Maroc en indiquant la prestation en objet. Une suite sera donnée uniquement aux candidatures répondant au profil demandé. Nous nous gardons la possibilité de combler le poste avant la date inscrite sur cette annonce.

NEF Maroc et al Amana utilisent des procédures de recrutement non discriminatoires.