Accueil / Appels d'offres / Termes de référence Etude de la filière de textile au Maroc

Termes de référence Etude de la filière de textile au Maroc

Oxfam est présent au Maroc depuis plus de 20 ans dans le cadre de programmes de développement en lien avec la justice de genre, la citoyenneté active ainsi que la justice économique.

Depuis 2009, Oxfam et ses partenaires mettent en œuvre un programme pour les femmes travailleuses du secteur de la fraise dans la région du Nord avec un appui de l’AECID et des fonds d’Oxfam, visant la promotion du secteur agricole comme levier de développement, le programme s’est élargi en 2013 avec le projet « Amélioration des conditions de travail des femmes agricoles travaillant dans la fraise, dans la région de Gharb-Chrarda-Beni Hsen, Maroc », financé par l’Union Européenne et réalisé en partenariat avec des associations locales.

L’action s’est ainsi étendue à toute la zone de production de fruits rouges et implique les différentes parties prenantes, en premier lieu les femmes travailleuses mais également la société civile, le secteur privé et les institutions publiques.

Les résultats atteints dans le secteur sont très encourageants et dans ce sens Oxfam et ses partenaires souhaitent élargir le programme et l’approche adoptée au secteur du textile, en prenant également en considération une étude réalisée par Oxfam en 2008 concernant ce secteur.

Contexte

Au Maroc, le secteur textile est un des premiers pourvoyeurs d’emploi du secteur industriel. Secteur à forte intensité de main d’œuvre, qui plus est féminine (71% de l’effectif total sont des femmes), il joue également un rôle économique de premier ordre. Il génère en particulier plus du tiers de la valeur des exportations globales des industries de transformation.

Le secteur du textile – habillement emploie près de 175.000 personnes au Maroc. Il est ainsi le premier employeur industriel du pays avec 40% des emplois industriels nationaux. Le secteur contribue également à hauteur de 24 % des exportations marocaines de biens et à hauteur de 7% dans le PIB national et profite d’un cadre incitatif englobant un ensemble de mesures d’encouragement à l’investissement à caractère fiscal, financier, juridique et social, un grand réseau d’accords de libre-échange avec l’Union Européenne, les Etats-Unis d’Amérique et le monde arabe, donnant accès à un marché de plus d’un milliard de consommateurs.

Les travailleurs et travailleuses sont en majorité originaires des zones urbaines et périurbaines durement frappées par la pauvreté et le chômage, et constituent la principale source de main-d’œuvre des usines de textile, avec une très forte présence de la main d’œuvre féminine (75%), avec généralement des conditions de travail précaires et l’apparition de lieux de travail informels en marge des grandes usines.

Objectif de l’étude

L’étude fera ressortir les informations suivantes :

  • Avoir des données de bases sur le textile au Maroc, son importance économique et social au niveau national et par région, ainsi que des informations au niveau de la destination des exportations.
  • Identifier les acteurs clés dans le secteur (organisation du secteur) destinés à l’exportation, avec une description du fonctionnement du secteur notamment selon la typologie des producteurs.

3-                  Avoir un diagnostic sur les conditions de travail dans le secteur de textile et la répartition de la main d’œuvre (quantité et répartition Homme/femme)

4-                  Avoir une connaissance réelle sur les perspectives de développement du secteur (est ce que le produit fait partie d’une stratégie sectorielle à court, moyen ou long terme ?)

5-                  Politiques sectorielles et commerciales, y compris de l’Union Européen ou autre, et programmes/projets de coopération concernant le secteur

6-                  Avoir un Mapping de différents acteurs (institutionnels, associatifs, syndicats et professionnels) relatif au secteur de textile.

Méthodologie

La collecte des données se fera principalement à l’aide de la documentation disponible (statistiques officielles, études de secteur, données commerciales, etc.) et par le biais d’entretiens avec des acteurs clé du secteur tels que des grands industriels du secteur de textile et les ministères sectoriels concernés, les organes de représentation des producteurs et de régulation du secteur.

Le/la consultant/e sélectionné/e sera amené(e) à participer à des séances de travail avec les équipes Oxfam et à interagir régulièrement avec les équipes de développement programme.

Calendrier et livrables

L’étude démarrera en octobre 2015 pour se terminer idéalement à fin novembre 2015.

La durée maximale de la prestation est de 25 jours ouvrables.

L’expert(e) sélectionné(e) produira, aux échéances indiquées, les livrables suivants:

  • Début novembre : réunion de cadrage.
  • 9 novembre 2015 : note provisoire indiquant la liste des acteurs clés à consulter
  • 20 novembre 2015: rapport provisoire (les commentaires seront envoyés dans la semaine qui suit)
  • 30 novembre 2015 : rapport final et la présentation de l’étude lors d’un atelier avec les acteurs sélectionnés.

 

Le rapport final sera livré sous Word, le support de présentation sous Powerpoint (non pdf).

Tous les documents seront rédigés en langue française.

Appel d’offre :

Profil du/de la consultant/e : Expérience prouvée dans le domaine des études de marché, et/ou études similaires.

Le dossier de candidature doit parvenir au plus tard le 21/10/2015 et inclure les documents suivants :

  • Curriculum Vitae du consultant/e
  • Proposition méthodologique détaillée pour la mise en œuvre de l’étude et chronogramme
  • Références d’études et rapports similaires
  • Offre financière

 

Contact :

Guillaume Mortari :[email protected]

Abdeljalil Laroussi : [email protected]