Accueil / Non classé / Tanger, destination aux multiples facettes de l’offre touristique.

Tanger, destination aux multiples facettes de l’offre touristique.

Auteur : Salah Chakor

Tanger, grande métropole du Nord, porte de l’Afrique vers l’Europe et vis versa , carrefour de cultures et de civilisations, se présente sous de multiples facettes en tant que produit touristique à capitaliser pour le drainage d’un nombre important de visiteurs cosmopolites.

La capitale du détroit compte, en effet, des atouts et des potentialités vastes et diversifié capables de satisfaire les désirs et la curiosité de différentes catégories de touristes et d’amoureux de la vie romantique, poétique et de dépaysement.

Tanger et sa région présentent ainsi toutes formes de tourisme que pouvons définir succinctement dans les volets suivants :

-  Tourisme balnéaire Baignée par deux mers, l’océan Atlantique à, l’OUEST EL Mer Méditerranée au Nord, Tanger compte de belles plages aux sables d’or et sa corniche, l’une des plus belles du monde, dit-on, s’apprête à toute les activités de villégiature, de baignade et de sport nautique. Le littoral Tétouan-Fnideq n’est pas en reste avec un bord de mer dont l’infrastructure ultramoderne invite au repos et à la détente.

-  Tourisme Culturel La région, d’une manière générale, et la ville du détroit en particulier, sont universellement connues pour leur histoire culturelle marquée de l’empreinte de grands artistes, intellectuels, cinéastes, écrivains, peintres et créateurs, de la taille de Paul Bowles, Henri Matisse, Mohamed Choukri, Tahar Ben jelloun, Eugéne Delacroix, Alexandre Dumas, Paul Morand, Jalil Ferhati, Joseph Kessel, Farida Belyazid, Alexandre Arcady et bien d’autres, la liste n’étant pas exhaustive de ces personnalités attirées par cette cité hors du commun dont les murs abritèrent des événements heureux. Mais Tanger et sa région recèlent aussi des vestiges d’un passé glorieux dont on retrouve des monuments et des sites tels ceux de la casbah, les grottes d’Hercule ou encore ceux de Luxus.

-  Tourisme rural Par sa situation de ville juchée sur les hauteurs avec les pieds dans l’eau, la ville de Tanger conjugue le vert de sa montagne au bleu de ses mers. Chefchaouen est une référence internationale pour l’écotourisme grâce à ses monts verdoyants et au charme particulier de la cité bleu. Asilah et Larache sont également aptes à développer un tourisme rural de grande qualité.

-  Tourisme Sportif Randonnées pédestres, équestres ou à vélo, omnisports dont le tennis et le golf, sport nautiques, tels sont les atouts de la région Tanger Tétouan qui répond à tous les goûts et à toutes les exigences. Avec un prestigieux stade en cours de finition, Tanger deviendra le pôle des grandes rencontres sportives.

-  Tourisme Educatif Avec son Université Abdel Malek Es Saadi dont la réputation n’est plus à faire, ses représentations culturelles étrangères : Institut français du Nord, Institut espagnol Cervantès, centre américain, Tanger et sa région n’ont rien à envier aux grandes métropoles du savoir.

-  Tourisme d’affaires Deuxième pôle industriel du Royaume, après Casablanca la région de Tanger Tétouan peut aujourd’hui s’enorgueillir de la haute sollicitude de Sa Majesté le Roi Mohamed VI qui a bien voulu doter la zone du méga port Tanger Méditerranée. Ce projet gigantesque vient compléter la gamme de zones industrielles, zones franches ou encore zones commerciales existantes ou en cours d’aménagement. Cela outre l’infrastructure d’accueil qui prend des proportions satisfaisantes et les infrastructures de dessertes (autoroute, rocade, voie ferrée) qui désenclavent définitivement la région. Les investisseurs et hommes d’affaires pourront ainsi joindre l’utile à l’agréable.

Voici donc quelques aspects qui ne laissent plus aucun doute sur la vocation de Tanger et de sa région en tant que pôle touristique et socio-économique. Une vision prometteuse où les activités seront à vitesse de croisière à l’horizon 2010 et 2012, ce qui laisse présager d’un avenir radieux.

Salah Chakor 
Ecrivain et consultant en tourisme.