Accueil / Non classé / Volontariat : levier de la responsabilité sociale fiable

Volontariat : levier de la responsabilité sociale fiable

 Ont assisté à ce séminaire 130 participants appartenant aux divers secteurs notamment des élus, services extérieurs, des représentants des conseils des jeunes et des associations relevant aux provinces de Figuig, Jerada, Oujda et Berkane.

Les représentants de la coordination régionale de l’Entraide Nationale, de la coordination régionale de l’agence de développement social et du ministère de jeunesse et de sport, ont pris des interventions qui ont débouché sur leurs programmes destinés en faveur des jeunes.

A cet égard, le président du CMV, a procédé à une lecture de ces interventions à la lumière du projet du CMV ambitionnant la pérennisation et  le plaidoyer pour l’appropriation du volontariat, qui a une nécessité sine qua none pour la construction des politiques publiques destinées pour les jeunes, et qui est considéré comme une interface facilitant leur intégration dans la vie publique et le développement durable, et permettant le renforcement de leurs capacités et la promotion de la citoyenneté en ses seins.

Un débat fructueux a été enclenché par les présents, qui ont décelé les points faibles ci-après :

  •   Absence de stratégies gouvernementales intégrées au profit des jeunes.
  •   Manque de communication du ministère de jeunesse et sport avec les jeunes relevant des quartiers et des zones marginalisés.
  •   La non mise en application de l’approche participative, stipulée dans la nouvelle constitution marocaine, et la marginalisation des associations membres du CMV dans le programme  de volontariat qui sera lancé par le ministère de jeunesse et sport au cours du Mois de Janvier 2013.
  •   Absence d’une vision claire de l’Etat dans l’optique de l’animation de la vie juvénile.
  •   Absence d’une politique de transparence dans la gestion relative au financement des projets par le ministère de jeunesse et de sport.
  •   Retrait inexpliqué de la part du ministère de la jeunesse et sport du programme européen destiné pour la jeunesse intitulé   « Euro Med Jeunesse ».

Les présents ont souligné l’importance portée par le gouvernement marocain, au projet de loi organisant le volontariat, porté  par le ministère chargé des relations avec le parlement et la société civile, le ministère des affaires étrangères et de coopération, l’Entraide Nationale et le MFFSDS. Cette rencontre s’est soldée par les recommandations ci-après :

  •   La reconnaissance officielle du volontariat, et l’implication effective du CMV et la société civile dans l’élaboration d’une loi relative, et la création d’une instance chargée du volontariat nationale et internationale.
  •   L’application de l’approche participative avec une logique démocratique qui assure la participation effective de la société civile dans la construction, la réalisation, le suivi et l’évaluation des politiques publics de l’Etat.
  •   La libération du programme Euro Med Jeunesse par le ministère de jeunesse et de sport. 
  •   L’application de la gouvernance, la transparence et l’audite pour les subventions octroyées de la part de l’Etat.
  •   L’appui des projets de volontariat par les ministères et les agences de développement.
  •   Mettre du collectif Marocain du volontariat un interlocuteur du ministère de la jeunesse et de sport dans le domaine du volontariat.
  •   La promotion du volontariat au sein de l’école public.
  •   Le renforcement de la communication de l’agence de développement de l’oriental avec les associations.
  •   Le retour de l’agence de développement social comme acteur de développement local et d’appui de la politique de proximité.