Accueil / Actualités / SALEMM présente sa Conférence finale La migration des enfants et des jeunes : Vers une meilleure protection et inclusion sociale à travers une approche transnationale entre les pays d’origine et de destination

SALEMM présente sa Conférence finale La migration des enfants et des jeunes : Vers une meilleure protection et inclusion sociale à travers une approche transnationale entre les pays d’origine et de destination

Le Fonds Provincial Milanais pour la Coopération Internationale, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’Association ANOLF Piémont, présentent la Conférence finale du projet SALEMM. L´Evénement aura lieu les 28 et 29 Janvier 2016 à l’Hôtel Golden Tulip Farah à Rabat, avec la présence de représentants du Gouvernement Marocain et Tunisien, Mme Carmelita AMMENDOLA, vice-préfet, responsable des relations internationales du Ministère de l’Intérieur d’Italie et de Madame Ana Fonseca, Chef de Mission de l’OIM Maroc. Des représentants des principaux bailleurs de fonds du Projet, ainsi que les institutions marocaines, tunisiennes et italiennes (gouvernementales et non-gouvernementales) partenaires du Projet SALEMM, seront également présents lors des échanges et de dialogue Nord-Sud / Sud-Sud.

La Conférence finale du Projet SALEMM sera organisée les 28 et 29 Janvier 2016 à l’Hôtel Golden Tulip Farah de Rabat, dans le but d’échanger sur les acquis du Projet régional SALEMM « Solidarité Avec les Enfants du Maghreb et du Mashreq ». L’évènement réunira les différents intervenants gouvernementaux et non-gouvernementaux, partenaires du Projet SALEMM, et mobilisés sur les thématiques de la jeunesse, de l´enfance, de l’intervention sociale ou de l’animation sociale, avec en transversal la problématique de la migration irrégulière des jeunes.

Depuis 2011, les derniers recensements attestent d’une croissance alarmante du nombre de jeunes Marocains et de Tunisiens ayant atteint les côtes européennes de manière irrégulière, notamment en France et  en Italie.

L’approche multidisciplinaire du projet SALEMM a pour objectif de juguler en amont la migration irrégulière des enfants et des jeunes. Les divers volets du projet ont ciblé non seulement la frange des jeunes candidats à la migration, mais aussi les décideurs afin de développer des mécanismes de prévention de la migration irrégulière dans leur stratégie de prise en charge inclusive de cette population vulnérable. Le projet SALEMM était par ailleurs axé sur une approche communautaire basée sur l’engagement et la participation active des acteurs locaux où chacun apporte son expertise sur la question de l’intervention sociale, la prise en charge des enfants et des jeunes ainsi que la migration en général et la migration irrégulière en particulier.

A l’occasion de la Conférence finale, les partenaires du Projet SALEMM présenteront les résultats et l’impact des actions entreprises dans le cadre du Projet au niveau de ses territoires-cibles à savoir : Khouribga et Beni Mellal, au Maroc, et le Grand Tunis et Sfax, en Tunisie .

La présentation officielle des Campagnes de sensibilisation, à travers des mini-films, des spots et des séries, matériels réalisés par un groupe de jeunes ambassadeurs marocains et tunisiens âgés de 16 à 26 ans, permettra de mettre en exergue les messages des jeunes pour prévenir les risques de la migration irrégulière à l’étranger.

Le projet est financé à hauteur de 80% par l’Union Européenne, ainsi que par différents co-financeurs tels que  la Coopération suisse (Direction du développement et de la coopération DDC), le Ministère des Affaires Etrangères Italien, le Ministère de l’Intérieur Italien, la Fondation «Compagnia di San Paolo», la Fondation Cariplo et la Municipalité de Milan.

Pour toute information supplémentaire, veuillez contacter Moustapha Souhail [email protected], chargé du projet Salemm au Maroc

— A propos du projet SALEMM —

Le projet régional SALEMM « Solidarité Avec Les Enfants du Maghreb et du Machreq » est mis en place par le Fond Provincial Milanais de Coopération Internationale (FPMCI), l’Association nationale sans frontières (ANOLF) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM). Il est financé par l’Union Européenne, avec un cofinancement de la Confédération Suisse, le gouvernement italien, Compagnia di San Paolo, Fondazione Cariplo et la Municipalité de Milan. Ce projet vise essentiellement à prévenir les risques de la migration irrégulière et à réduire la vulnérabilité des enfants et des jeunes Marocains et Tunisiens à ce phénomène à travers le renforcement de systèmes d’inclusion sociale, culturelle et économique dans les territoires d’origine. L’action comporte plusieurs volets parmi lesquels l’animation sociale, la formation professionnelle et la promotion de l’emploi, l’orientation éducative et le soutien scolaire ainsi que l’appui psychosocial.

À propos Responsable de publication