Accueil / Non classé / Revue de presse sur le travail des enfants

Revue de presse sur le travail des enfants

 

Par ADROS / Lettre d’information N°4

  • Les jours passent et se ressemblent pour les petites bonnes 
    Une nouvelle loi visant à protéger ces dernières est en phase d’élaboration par le ministère de l’Emploi. L’arsenal juridique sera renforcé. Parole de Mustapha Mansouri. 
    Atika Haimoud 
    Aujourd’hui Le Maroc (08.07.2004)
  • Contre le travail des enfants 
    Un million et demi d’enfants de moins de 15 ans ne connaissent pas le chemin de l’école au Maroc. Et 600.000 d’entre eux travaillent à plein temps. Le projet « Adros » (« j’étudie ») lance le défi, et met sur les rails un programme contre le travail des enfants. 
    Atika Haimoud 
    Aujourd’hui Le Maroc (14.06.2004)
  • Plus d’excuses pour le travail domestique des petites filles 
    Les enfants invisibles, « Plus d’excuses pour le travail domestique des petites filles, plus aucune excuse pour les pires formes de travail des enfants », déclarent l’OIT/IPEC, le Projet ADROS et l’UNICEF dans un communiqué conjoint lancé à l’occasion de la Journée Mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin 2004 dont le thème retenu cette année est le travail domestique ». 
    Texte du communiqué 
    L’Opinion (14.06.2004)
  • Aujourd’hui, journée mondiale contre le travail des enfants 
    « La lutte contre le travail des enfants et surtout celui des petites filles domestiques est une de nos priorités du moment » Entretien avec Yasmina Baddou, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Handicapées Le Maroc, à l’instar du reste des pays du monde, célèbre aujourd’hui, 12 juin 2004, pour la troisième fois, la journée mondiale contre le travail des enfants. Cette année, le thème choisi pour cette journée est « le travail domestique ». Au Maroc, des statistiques globales pouvant mesurer l’ampleur du phénomène du travail des enfants en général manquent. Mais, l’on estime, selon « l’enquête nationale sur l’Emploi » -module enfant/2000-, à quelque 600.000 le nombre d’enfants âgés de 7 à 14 ans qui sont au travail. Pour mieux comprendre cette problématique et connaître les actions prévues par le département en charge de l’Enfance pour atténuer son ampleur, nous avons interviewé Yasmina Baddou qui est actuellement à la tête du Secrétariat d’Etat chargée de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Handicapées. 
    Mohamed Zainabi 
    L’Opinion (12.06.2004)
  • Entretien avec Lahcen Haddad, directeur du projet Adros 
    « 6500 enfants qui travaillent bénéficieront de l’alphabétisation dans le cadre du programme Adros » 
    C’est aujourd’hui que les responsables du projet Adros (programme d’alphabétisation destiné aux enfants qui travaillent) devraient se rencontrer à Rabat avec les ministres concernés pour établir le bilan de leur programme. Lahcen Haddad, directeur de ce projet, est optimiste. 
    Jihane Gattioui 
    Le Matin (10.06.2004)
  • Mains fragiles pour travaux durs 
    Malgré le fait qu’on ait interdit l’emploi de petites bonnes d’âge inférieur à 15 ans, certaines personnes vont les « récupérer » dans des petits patelins pour les « asservir » à leur compte. Si on peut les avoir à la maison pour aider au ménage et en même temps s’en occuper comme ses petits enfants, les nourrir convenablement et les instruire : Ce serait l’idéal. Le fait est que rares sont les familles qui s’en occupent comme leur progéniture. Les mentalités diffèrent. 
    Oum Jalal 
    L’Opinion (05.06.2004)
  • De l’argent pour les enfants en détresse-Soutien financier américain 
    Le nouvel ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Maroc, Thomas T. Riley, a remis, vendredi 20 février à Casablanca, un montant de 50 000 $ à l’Institution nationale de solidarité avec les femmes en détresse (INSAF). La remise du chèque s’est faite aux locaux de l’association à Casablanca en présence de Meriem Othmani, Présidente de l’organisme, et de Yasmina Baddou, Secrétaire d’Etat chargée de la famille, de la solidarité et de l’action sociale. La représentante du gouvernement marocain a aussi profité de cette occasion pour verser une somme de 250 000 Dh à l’institut. 
    Francis Clermont 
    La Gazette du Maroc (23.02.2004)
  • Travail des enfants – général
  • http://www.albayane.ma/Detail.asp ?article_id=42707 
    Enfants mineurs et travail précoce Chaque année, le conscience publique se réveille sur le douloureux problème des enfants qui travaillent : discours, reportages, statistiques dossiers dans la presse, émissions télévisées, appels lancés par les responsables politiques, conférences des ONG…… .. 
    Najiba Bezad Bennani 
    Al Bayane (14.07.2004)
  • http://www.lematin.ma/rech/rsarticle.asp ?tb=article&id=35443 
    Insertion des enfants au travail dans le cycle de l’éducation formelle : Fès ouvre les portes des écoles aux artisans en herbe Quelque 292 enfants de moins de 12 ans qui travaillaient dans le secteur de l’artisanat à Fès ont été retirés du travail et introduits définitivement depuis 2001 dans le cycle de l’éducation formelle, indique M. Abdallah N’guadi, coordinateur régional du centre pilote de l’association marocaine de planification familiale (AMPF). 
    Schéhérazade Alaoui 
    Le Matin (19.06.2004)
  • http://www.lematin.ma/rech/rsarticle.asp ?tb=article&id=35126 
    La journée mondiale célébrée tous les 12 juin depuis trois ans : le travail des enfants au Maroc, longtemps sujet tabou, doit être appréhendé selon une approche intégrée Considéré pendant de nombreuses années comme un sujet tabou au Maroc, le travail des enfants est enfin perçu comme une réalité à appréhender suivant une approche intégrée, a souligné Mme Malak Ben Chekroun, administratrice nationale du Programme International pour l’Abolition du Travail des Enfants (IPEC-Maroc). Dans un entretien à la veille de la célébration de la 3-ème Journée mondiale contre le travail des enfants qui coïncide cette année avec l’entrée en vigueur du Code du travail, Mme Ben Chekroun a souligné qu’il est temps de commencer à “prioriser” cette question, en l’intégrant dans les grandes stratégies nationales de lutte contre la pauvreté. 
    MAP 
    Le Matin (11.06.2004)
  • http://www.aujourdhui.ma/details/ ?ref=14495 
    L’OIT et le travail des enfants La Convention numéro 182 identifie les pires formes du travail des enfants comme celles qui ont un effet débilitant sur la santé et le bien-être moral ou psychologique des enfants. 
    MAP 
    Aujourd’hui Le Maroc (25.05.2004)
  • Droits de l’enfant
  • http://www.lematin.ma/journal/article.asp ?id=soc&ida=36819 
    Journées d’étude : promotion des droits de l’enfant La Direction générale des collectivités locales au ministère de l’Intérieur a organisé, les 26 et 27 juillet à Rabat, en collaboration avec l’UNICEF, deux journées d’étude sur “l’institution de l’état civil au service de la promotion des droits de l’enfant”. 
    MAP 
    Le Matin (28.07.2004)
  • http://www.lematin.ma/rech/rsarticle.asp ?tb=article&id=34682 
    Yasmina Baddou : Enfants, un plan à la fin de l’année Chargée de poursuivre l’action de coordination au sein de la commission ministérielle qui s’est penchée sur l’élaboration d’une stratégie globale et intégrée pour la promotion des droits de l’enfant, Yasmina Baddou, secrétaire d’Etat à la Famille veille au grain. Son département fait du dossier de l’enfance, cette année, son cheval de bataille. 
    Myriam Ezzakhrajy 
    Le Matin (30.05.2004)
  • http://www.aujourdhui.ma/details/ ?ref=14804 
    La Princesse qui aime les enfants Placée sous le thème « Une décennie pour l’enfant », la 10-ème édition du Congrès national des droits de l’enfant organisée, mercredi à Rabat, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI représente un tournant dans la défense de l’enfance. 
    Mohamed Benkhallouk 
    Aujourd’hui Le Maroc (28.05.2004)
  • http://www.lematin.ma/rech/rsarticle.asp ?tb=article&id=34574 
    M. Jettou préside la clôture du congrès national des droits de l’Enfant : le gouvernement réitère ses engagements en faveur de l’enfance Le congrès national des droits de l’enfant qui s’est tenu à Rabat les 25 et 26 mai a clos ses travaux hier en présence de M. Driss Jettou, Premier ministre, qui a réaffirmé la volonté du gouvernement de s’impliquer davantage dans les programmes en faveur de l’enfant. Au terme de la cérémonie de clôture, M. Jetttou nous a confié que « l’engagement du gouvernement est très fort. Nous sommes prêts à nous impliquer, à mettre les moyens qu’il faut, à adopter les textes, les lois, à changer les législations, pour permettre à toutes ces associations et ONG et à l’ONDE de travailler efficacement. Nous allons mettre à leur disposition tous les moyens financiers, d’encadrement et autres ». 
    Myriam Ezzakhrajy 
    Le Matin (26.05.2004)
  • http://www.lematin.ma/rech/rsarticle.asp ?tb=article&id=34533 
    S.M. le Roi dans un message au congrès national des droits de l’Enfant : un plan national pour améliorer la condition des enfants S.M. le Roi Mohammed VI a appelé à un dialogue constructif pour mettre au point « un plan national qui illustre l’intérêt tout particulier » que porte le Souverain à l’amélioration de la condition des enfants. Dans un message adressé aux participants à la 10e édition du Congrès national des droits de l’enfant qui s’est ouverte, mardi à Rabat, S.M. le Roi a souligné que « ce plan est appelé à être intégré dans notre projet global d’édification d’une société démocratique et moderne, projet dont la réalisation nous tient particulièrement à cœur, car porteur des aspirations profondes de toute une nation ». Le Souverain a également invité les acteurs concernés « qu’il s’agisse du gouvernement, d’organismes publics, de collectivités locales, de la société civile, du secteur privé ou des médias, à faire preuve d’une mobilisation et d’une coordination accrues, pour améliorer la situation de l’enfance, dans le cadre d’un plan intégré pour la deuxième décennie ». 
    MAP 
    Le Matin (25.05.2004)