Accueil / Non classé / Responsable éditorial et média du projet renforcement et structuration du mouvement abolitionniste marocain.

Responsable éditorial et média du projet renforcement et structuration du mouvement abolitionniste marocain.

Depuis 2000, l’association française Ensemble contre la peine de mort (ECPM) lutte pour l’abolition universelle de la peine de capitale. Partout dans le monde, l’association fédère et mobilise les forces internationales, agit aux cotés des avocats qui défendent des condamnés à mort, sensibilise les opinions publiques et promeut une conception humaniste de la justice. ECPM encourage l’abolition universelle par la création et la diffusion de publications et d’outils pédagogiques dans le cadre de campagnes grand public, et fait du lobbying auprès des pouvoirs publics tant au niveau national qu’international. Elle est à l’origine des Congrès mondiaux contre la peine de mort, qu’elle organise tous les trois ans (Strasbourg 2001, Montréal en 2004, Paris en 2007 et Genève en 2010) en présence de plusieurs milliers d’abolitionnistes venus du monde entier.

ECPM est Secrétaire exécutif de la Coalition mondiale contre la peine de mort depuis sa création en 2002 à son initiative. La Coalition mondiale contre la peine de mort est composée de 115 ONG, barreaux, villes, collectivités locales et syndicats, dont Amnesty International, FIDH, FIACAT, NACDL, Forum 90 (Japon).

Depuis sa création le 10 décembre 1988, l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH) n’a cessé de revendiquer l’abolition de la peine de mort comme corollaire du respect des principes de la protection internationale des droits de l’homme et l’harmonisation de la législation marocaine avec les conventions internationales qui s’y rapportent et qui insistent sur la nécessité de s’engager à protéger le droit de l’homme à la vie. L’association publie régulièrement des communiqués de presse et rapports sur les cas des condamnés à mort et célèbre annuellement la Journée internationale contre la peine de mort.

 

Membre de la coalition mondiale contre la peine de mort, l’OMDH est l’un des membres fondateur de la coalition marocaine contre la peine de mort, crée le 10 octobre 2003, qui rassemble aujourd’hui sept ONG : l’Observatoire Marocain des Prisons (OMP) / l’Association marocaine des droits humains (AMDH) / le Forum marocain pour la vérité et la justice (FMVJ) /Le Centre pour les Droits des Gens (CDG) / L’association des barreaux d’avocats au Maroc (ABAM) / Amnesty International section marocaine/l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH).

  • Contexte

La peine de mort constitue une violation manifeste du droit à la vie qui est inscrit dans l’article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Avec 139 pays et territoires qui ont aboli la peine de mort en droit ou en pratique, l’abolition s’inscrit comme une tendance universelle. Néanmoins, deux blocs géographiques résistent encore dans le monde : l’Asie et le monde arabe. Parmi les 22 pays de la Ligue arabe, seul Djibouti a aboli la peine de mort. En 2008, l’Algérie et la Somalie ont été les deux seuls pays à voter en faveur de la résolution de l’Assemblée générale (AG) des Nations unies appelant à un moratoire mondial sur les exécutions. Avec 21% des exécutions en 2009, le Moyen- Orient reste, après l’Asie, la région qui exécute le plus.

Au Maroc, où le débat sur la peine de mort est l’un des plus avancés du monde arabe, les autorités exercent un moratoire sur les exécutions depuis 1993. Pourtant, les réformes engagées tardent à se concrétiser et la société civile manque de moyen pour faire du débat sur l’abolition de la peine de mort une priorité de l’action publique.

Dans ce contexte, ECPM et l’OMDH mènent, depuis janvier 2011, un projet visant renforcer la dynamique abolitionniste au Maroc par la structuration de la société civile, la mobilisation des acteurs clés et l’éducation à l’abolition.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce projet financé par l’Union Européenne (ligne IEDDH), l’OMDH recherche un responsable éditorial et média, pour une durée de 22 mois.

  • Missions

Sous la supervision du coordinateur du projet, et en lien direct avec le responsable des programmes d’ECPM, il/elle assurera notamment les fonctions suivantes :

1. Gestion du développement d’un site internet bilingue dédié à l’actualité de la peine de mort au Maroc

Véritable plateforme informative et forum d’échange et de rencontres, ce site développera notamment des bases de données relatives à l’abolition de la peine de mort au Maroc, ainsi qu’ bibliothèque virtuelle. Dans ce cadre, le/la responsable éditorial et média sera chargé des missions suivantes :.

  Elaboration du cahier des charges du site, en lien avec la coalition marocaine contre la peine de mort et le comité de coordination du projet. 

  Identification et sélection du prestataire technique chargé du développement du site. 

  Constitution d’une base de données sur la peine de mort au Maroc. 

  Récupération des données nécessaires à la réalisation du site, et suivi des travaux. 

  Développement du contenu éditorial et multimédia du site en lien avec la coalition marocaine contre la peine de mort : rédaction des articles, mise en ligne des outils pédagogiques. 

  Elaboration et diffusion d’une lettre d’information électronique trimestrielle.

2. Mobilisation des médias

Conformément aux objectifs du projet définis dans le plan d’action et sous la supervision du coordinateur technique, il/elle sera responsable de la mobilisation active des médias marocains.

Plus spécifiquement, il/elle sera chargé(e) de mettre en place les activités suivantes :

  Mise en place et gestion d’un fichier presse, en lien avec la coalition marocaine contre la peine de mort. 

  Organisation de déjeuners presse lors des moments clés du projet : mobilisation des journalistes, organisation logistique, diffusion des publications.

  Organisation des conférences de presse l’occasion des différentes campagnes menées dans le cadre du projet : rédaction des dossiers de presse, identification des intervenants, organisation logistique. 

  Réalisation des revues de presse. 

  Rédaction et diffusion des communiqués de presse lors de chaque événement relatifs à la peine de mort.

  • Profil recherché

  Connaissance et motivation pour le domaine des droits de l’Homme en général et de la peine de mort en particulier. 

  Compétences rédactionnelles et journalistiques 

  Compétences éditoriales 

  Animation de sites 

  Connaissance des outils d’administration du site (PHP, Joomla, HTML). 

  Connaissance des outils de base de traitement de l’image et de la vidéo (photoshop, montage et mise en ligne de vidéos. 

  Expérience professionnelle de 5 ans minimum en communication journalistique. 

  Excellentes aptitudes relationnelles et organisationnelles. 

  Excellente maîtrise des langues arabe et française, l’anglais serait apprécié.

  Capacité de travail en équipe et flexibilité. 

  Bonne connaissance de l’outil informatique. Plus spécifiquement Pack Office (Word, Excel) 

  Bonnes capacités de communication orale et écrite.

  • Conditions

Statut : salarié

Type de contrat : contrat à durée déterminé (CDD).

Durée du projet : 24 mois

Durée du contrat : 6 mois renouvelable, démarrage dès que possible.

Salaire/indemnité : entre 10 000 et 11 000dh brut, selon expérience. Poste basé à Rabat.

 

Documents à envoyer : CV+Lettre de motivation (en français et en arabe) uniquement par mail avant le 30 avril 2011.

 

Contact : Nicolas Perron, responsable des programmes d’ECPM Contact E-mail : nperron@abolition.fr.