Accueil / Actualités / Rapport de l’Unicef : Accès à l’eau potable pour tous : Le Maroc est sur la bonne voie

Rapport de l’Unicef : Accès à l’eau potable pour tous : Le Maroc est sur la bonne voie

Alors que la Semaine mondiale de l’eau se tient actuellement à Stockholm, l’Unicef a publié un rapport sur les «Progrès réalisés en 2017 dans l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène ». Selon le document, le Maroc fait partie des pays qui sont sur la bonne voie pour assurer un accès universel à l’eau potable en 2030. Malgré des progrès importants enregistrés ces dernières années, des disparités importantes subsistent entre le milieu urbain et le milieu rural. Le rapport signale que 83% de la population marocaine a accès à l’eau potable en 2015, contre 64% seulement en 2000. En milieu rural, seulement 64% de la population rurale a accès à l’eau potable contre 96% de la population en milieu urbain. Rappelons à ce sujet qu’ un rapport parlementaire publié par la commission thématique chargée par la Chambre des représentants d’évaluer l’impact des politiques publiques sur le monde rural, avait signalé que le programme de raccordement à l’eau potable en zone rurale n’a pas encore réussi à couvrir la totalité du monde rural. C’est en effet 28% de la population rurale, soit 1,3 million de citoyens, qui n’aurai pas accès à l’eau potable.

Pour remédier à cette situation, la secrétaire d’Etat chargée de l’eau, Charafat Afilal, avait déclaré en juillet dernier au Parlement que le volume des investissements consacré à l’adduction en eau potable dans le monde rural s’élève à 1 milliard de dirhams annuellement. Le montant des investissements a ainsi été multiplié par 5 depuis les années 90 en passant de 200 millions de dirhams à 1 milliard de dirhams par an. S’agissant de l’assainissement de base, le document signale que 83% de la population marocaine y a accès en 2015, contre 69% en 2000. La défécation en plein air est également évoquée dans le rapport. Si la population urbaine n’y fait plus appel, c’est loin d’être le cas en milieu rural. A ce sujet, l’Unicef indique que 19% de la population fait toujours appel à la défécation en plein air en 2015 contre 50% au début des années 2000. Les nouveaux ODD appellent à mettre un terme à la défécation à l’air libre et à garantir l’accès universel aux services élémentaires d’ici à 2030.

Par ailleurs, le document relève que 38% des Marocains disposent d’un accès aux installations d’assainissement améliorées, contre 31% en 2000. Au niveau mondial, quelque 2,1 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale, n’ont toujours pas accès à des services d’alimentation domestique en eau potable et 4,4 milliards, soit 60%, ne disposent pas de services d’assainissement gérés en toute sécurité. Dans 90 pays, les progrès en matière d’assainissement de base sont trop lents et ne permettront pas d’atteindre la couverture universelle fixée à l’horizon 2030.

Source : aujourdhui.ma