Accueil / Non classé / “Défions tous les obstacles de la surdité”

“Défions tous les obstacles de la surdité”

 

Le Maroc a réussi à mettre en place une plate-forme scientifique nationale relative à la question de l’handicap et de la surdité, a affirmé, jeudi 30 novembre 2006 à Fès, la secrétaire d’Etat chargée de la famille, de l’enfance et des personnes handicapées, Mme Yasmina Baddou.

S’exprimant lors du 1er Forum international des sourds au Maroc organisé sous le signe “défions tous les obstacles de la surdité”, Mme Baddou a tenu à préciser que le Royaume du Maroc oeuvre de concert pour adopter une législation visant, en premier lieu, à promouvoir les situations sociale et économique des personnes souffrant d’un handicap en tenant compte de leurs besoins spécifiques dans tous les domaines. Le Maroc, a-t-elle relevé, a fait une recherche au niveau national pour aboutir à des résultats quantitatifs et qualitatifs sur les besoins des personnes handicapées et sourdes conformément aux hautes directives de SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Mme Baddou a indiqué que cette initiative a permis à son département en collaboration avec tous les intervenants nationaux et internationaux et les ONG oeuvrant dans le domaine de l’handicap d’aboutir à des résultats encourageants visant à faciliter l’insertion sociale et professionnelle de cette couche de la société.

Après avoir jeté la lumière sur les projets et les chantiers réalisés par son département en matière d’insertion des personnes souffrant d’un handicap dans la vie sociale, Mme Baddou a rappelé les efforts internationaux concernant le soutien notamment de la cause des sourds dans tous les domaines.

Elle a, à cet effet, fait remarquer que “pour la première fois, les Nations-Unies s’apprêtent à conclure un partenariat des personnes handicapées”, précisant que ce projet est le fruit de plusieurs actions de collaboration avec des associations internationales.

Outre le Maroc, le monde arabe oeuvre également, dans le cadre de cette politique internationale, à concrétiser l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation d’handicap, a-t-elle indiqué.

Mme Yasmina Baddou a également mis en exergue le succès de ce premier forum tenu dans la capitale spirituelle, ajoutant que cette initiative qui a réuni des experts nationaux et internationaux relevant des pays amis et voisins “est un coup de pouce pour améliorer la situation des sourds dans le monde entier et une occasion pour concrétiser les besoins de ces personnes dans les domaines de la santé, de l’enseignement, de l’insertion professionnelle et psychologique.

De son côté, le wali de la région Fès-Boulemane a exalté le rôle joué notamment par la Fondation Lalla Asmaa depuis sa création, ainsi que le soutien du secrétariat d’état et de l’ensemble des acteurs locaux et internationaux, rappelant que parmi les priorités de l’INDH figurent l’insertion sociale et la lutte contre la précarité. Ce forum, a-t-il dit, permettra aux participants nationaux et étrangers de procéder à la mise en place d’un réseau de communication international visant à donner la priorité à des questions clés notamment l’insertion professionnelle, l’enseignement et la santé.

Les autres intervenants représentant notamment les associations marocaines des sourds, l’association générale des sourds Montpellier (France) ont tenu à souligner l’importance de cette manifestation sociale organisée pour la première fois à l’échelon national, précisant que le but de ce forum est d’initier une culture de contact et d’échange d’idées et de coopération, et de renforcer l’action associative.

Ce forum qui s’est déroulé en présence notamment des présidents de la commune, de la préfecture et de la région Fès-Boulemne, des élus, et de plusieurs personnalités nationales et étrangères oeuvrant dans le domaine de la surdité, a été marqué par la signature d’une convention de partenariat entre l’association Forum marocain des sourds et l’Association générale des sourds à Montpellier en France.

Lors de ce forum qui s’étalera sur trois jours, cinq thèmes seront débattus, à savoir, “législations et droit de l’homme”, “santé et prévention”, “information et participation sociale”, “Education et qualification académique et professionnelle” et “travail associatif et perspectives de coopération internationale”.

Organisée à l’initiative conjointe de l’association Forum marocain des sourds et la Fédération mondiale des sourds sous l’égide du secrétariat d’état, cette rencontre internationale connaît la participation de chercheurs et experts internationaux oeuvrant dans le domaine de la surdité, venant des pays du Golfe, d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Australie et d’Asie.

Source :(MAP).

 

Lire