Accueil / Appels d'offres / Préparation d’un plan national sur la sante dans les prisons

Préparation d’un plan national sur la sante dans les prisons

De par le monde, la santé au niveau des établissements pénitentiaires a plusieurs spécificités, compte tenu
des besoins des détenus notamment en matière de santé psychiatrique, pathologies inhérentes à
l’incarcération et problèmes de santé ciblés par les programmes de santé publique. Au Maroc, la population
carcérale s’élève en fin 2015, à environ 74 400 détenus pour 77 prisons avec des forts turnover et mobilité
entre les prisons et la communauté. Consciente du droit des détenus à la Santé et à des soins médicaux de
qualité, au même titre que ceux prodigués à l’ensemble de la population, la Délégation Générale à
l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a entrepris depuis sa création en 2008 une
stratégie en matière de soins pour promouvoir la santé en milieu carcéral, à travers des actions prioritaires.

Ainsi la DGAPR a presque triplé le budget annuel alloué à l’achat des médicaments et du matériel médical et
a renforcé ses ressources humaines en matière de santé pour atteindre en 2015, 613 prestataires de santé
tous profils confondus. Parallèlement, elle a procédé à la mise à niveau des unités médicales au niveau des
établissements pénitentiaires et à la création d’autres unités conformes aux normes. Par ailleurs, la DGAPR
coordonne avec le Ministère de la Santé pour assurer la prise en charge curative, aussi bien ambulatoire
qu’hospitalière, ainsi que les prestations de prévention dans le cadre des programmes de santé prioritaires,
plus particulièrement ceux inhérents aux déterminants et facteurs de risque spécifiques au milieu carcéral :
IST, VIH/sida, tuberculose, méningites, addictions, etc.

Néanmoins et, en dépit des efforts conjugués, plusieurs contraintes demeurent et limitent l’efficacité des
actions entreprises en matière de santé, notamment de l’intégration des services en ciblant les besoins et
conditions spécifiques de cette population. Dans ce cadre, la DGAPR et le Ministère de la Santé, ont
organisé les 26 et 27 octobre 2015, en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des
détenus et le Conseil National des Droits de l’Homme un colloque de réflexion sur la problématique de la
prise en charge sanitaire des détenus, en associant l’ensemble des acteurs concernés, des Départements
Gouvernementaux et de la Société Civile. Les recommandations issues de ce colloque ont porté sur (i) les
services et prestations sanitaires à offrir ; (ii) le système de gouvernance et quel modèle organisationnel pour
une meilleure prise en charge des personnes détenues ; (iii) le rôle de la société civile dans la prise en
charge sanitaire en milieu carcéral ; (iv) l’achat et la gestion des médicaments.

Suite à ce colloque, il a été décidé de recourir à une assistance technique internationale pour établir un
diagnostic précis de la situation et des besoins et appuyer l’élaboration d’un plan national global sur la Santé
dans les prisons au Maroc selon les spécificités nationales et conformément aux directives internationales en
la matière.
2. VISION ET OBJECTIFS DU PLAN D’ACTION NATIONAL

Vision
Assurer aux détenus l’accès à des soins, préventifs et curatifs, aussi bien ambulatoires qu’hospitaliers,
répondant aux normes nationales de qualité, correspondant à leurs besoins spécifiques et prenant en
compte les critères de sécurité nécessaires.

Objectifs

Objectif général : Etablir un nouveau système de prise en charge sanitaire de la population en milieu carcéral

Objectifs spécifiques :
 Définir le paquet minimum d’activités sanitaires à assurer dans les prisons ;
 Définir la filière de soins, y compris leur continuité après libération ;
 Définir le mode de gouvernance nécessaire : gestion, financement, aspects réglementaires.

3. MISSION DU CONSULTANT

Le(s) consultant(s) travaillera en étroite collaboration avec la Délégation Générale à l’Administration
Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), la Direction de l’Epidémiologie et de lutte contre les Maladies
(DELM) du ministère de la Santé et le comité de pilotage.

Télécharger les pièces jointes