Accueil / Non classé / Pourquoi je veux emigrer

Pourquoi je veux emigrer

Cherchant d’autres voies d’espoir et de bien être, l’Europe est devenue l’eldorados à leurs yeux, c’est un lieu de merveilles où ils peuvent réaliser tous leurs rêves, s’exprimer se montrer qu’ils sont capables d’assumer la responsabilité de poursuivre leurs études, de travailler, de fonder une famille et de mener une vie équilibrée et de reconnaissance au niveau social économique et affectif.

Ces enfants qui se sentent marginalisés, écartées et délaissés par leur entourage trouvent en réalisant leur projet de migration le seul et unique moyen leur permettant d’améliorer leur situation économique et sociale, de se situer au sein de leur entourage d’être aimés et respectés par les autres. Atteindre l’autre rive reste leur but primordial pour devenir utile aux yeux de leurs familles qui les encouragent parfois à partir dans l’espoir de garantir leur avenir et de réaliser leurs rêves.

Trouver l’amour, le respect, la sécurité, l’affection, l’argent et la reconnaissance, reste la chose primordiale à acquérir à tout prix, en se sacrifiant de tout ce qu’ils ont, juste pour traverser à l’autre rive.

Ces dessins animées sont le fruit d’un ensemble de rencontres de concertation avec plus d’une centaines d’associations locales ainsi qu’une trentaine de récits de vis réels exprimés par les enfants candidats à la migration lors d’une série de focus group menée avec ces derniers.

Cliquer sur l’image

 

La première histoire intitulée ” chemin perdu” ” طريق التيه” qui se concentre plus sur le manque de l’affection et de l’amour envers les enfants. Cette histoire raconte le vécu d’un enfant rurale marginalisé par ses parents qui l’ont poussé à tenter d’immigrer pour amener de l’argent de l’étranger.

La deuxième histoire intitulée ” J’ai droit à ma patrie” “حقي فبلادي”traite la problématique de la migration dans sa dimension socioéconomique, elle raconte le parcours de deux frères qui se retrouvent seuls après avoir abandonné l’école et leurs famille à cause de la pauvreté, ils décident alors de tenter leur projet de migration mais l’un des deux a décidé de rester au Maroc pour essayer de construire sa vie. Alors que l’autre n’a pas renoncé de son projet migratoire.

Les dessins animées sont réalisées en quatre langues : Arabe, Français, Amazigh et italien.