Accueil / Non classé / ONG arabes s’unissent pour lutter contre le changement climatique

ONG arabes s’unissent pour lutter contre le changement climatique

 

Auteur : Ahmed Jaafari, Ingénieur d’Etat Principal, Secrétaire Général, SEEPOM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ONG arabes s’unissent pour lutter contre le changement climatique

[Amman / Beyrouth / Le Caire / Dubaï / Rabat / Ramallah], août, 2008 :

Alors que la communauté internationale doit faire face au défi de développer un nouveau traité pour remplacer le protocole de Kyoto après 2012, 15 ONG de 19 pays arabes ont unifié leurs travaux sur ce processus en formant l’Alliance Arabe contre les Changements Climatiques (AACC). Parmi ces ONG l’Association d’Education Environnementale et de Protection des Oiseaux au Maroc (SEEPOM).

Le changement climatique a déjà commencé à nuire aux populations et aux écosystèmes dans le monde (augmentation des prix des aliments, augmentation des incendies de forêt, sécheresses, inondations, etc. et bien d’autres).

Le changement climatique est considéré comme la plus grande menace pour l’humanité. Le monde arabe sera l’une des régions les plus touchés, avec des ressources en eau de plus en plus rares. En outre, le secteur agricole sera la plus grande victime vue les conditions météorologiques extrêmes qui vont sévir, menaçant ainsi l’eau et la sécurité alimentaire.

Actuellement, des discussions sont en cours à travers le monde sur un nouveau traité mondial visant à lutter contre le changement climatique, également connu sous le nom de l’accord sur le climat – post 2012. Cet accord est considéré par beaucoup comme la dernière chance pour éviter les impacts catastrophiques des changements climatiques. Tous les pays du monde s’engagent activement ce processus, sauf les pays arabes, qui jusqu’à présent n’ont pas pu avoir une position forte et unique dans les négociations internationales. C’est pour cela que la société civile arabe s’est unie (AACC) et a décidé de concentrer leurs efforts pour pousser leurs gouvernements à suivre et participer activement à ce processus international.

Les objectifs de l’AACC sont les suivants :

  •   1.Renforcer les capacités de la société civile arabe sur les sciences et la politique du climat et plus précisément sur les négociations des conventions de l’après-2012 ; 
  •   2.Accroître la coordination et la communication entre institutions sur la politique climatique ; 
  •   3.Unifier les positions politiques et organiser des activités régionales et la communication sur les négociations climatiques de l’après-2012 ; 
  •   4.Plaider pour une politique climatique arabe forte pour l’après 2012.

Le problème mondial des changements climatiques exige une coordination mondiale, et il doit être abordé grâce à un effort coordonné des réseaux régionaux. C’est pour cette raison que l’AACC incite les autres organisations de la société civile à se joindre à l’alliance et invite la Ligue des États Arabes à adopter une position climatique forte et constructive sur toutes les questions qui seront examinées lors des négociations sur le climat de l’après 2012. En Janvier 2009, la Ligue arabe organise un Sommet extraordinaire pour débattre des questions sur l’économie et le développement et où les changements climatiques seront à l’ordre du jour.

Ahmed Jaafari 

Ingénieur, Master 

Secrétaire général 

SEEPOM 

Maroc 

E-mail : [email protected]

À propos Responsable de publication