Accueil / Non classé / Nouveau rapport alarmant de la Ligue Arabe sur l’illétrisme des jeunes au Maghreb

Nouveau rapport alarmant de la Ligue Arabe sur l’illétrisme des jeunes au Maghreb

Les pays arabes comptent actuellement 99 millions d’adultes illétrés, soit 29,7 pour cent de l’ensemble de la population du monde arabe, selon un rapport de l’Organisation pour l’Education, la Science et la Culture (ALECSO) de la Ligue Arabe qui a été présenté mercredi 7 janvier lors de la conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) à Tunis.

Ce degré d’analphabétisation “constitue une menace pour le développement social des nations arabes”, affirme ce rapport de l’ALECSO, soulignant que les personnes âgées de 15 à 45 ans sont les plus touchées.

“Le nombre d’analphabètes dans la région du Maghreb est de 20 millions de personnes, ce qui est un chiffre alarmant, même si la situation varie d’un Etat à un autre”, explique Mohammed Abd Latief Kiem de l’UNESCO.

“La Tunisie et la Libye obtiennent de bons résultats grâce à leurs efforts de scolarisation”, poursuit-il. “L’Algérie, le Maroc et la Mauritanie continuent en revanche de souffrir de l’illétrisme pour un certain nombre de raisons.”

Lors de la conclusion de cette conférence de trois jours, les participants sont convenus que les pays arabes doivent prendre des mesures politiques, stratégiques et techniques immédiates pour améliorer le taux d’alphabétisation, en particulier chez les jeunes, les femmes et au sein des population rurales.

Les Etats arabes se trouvent confrontés à des problèmes similaires concernant l’alphabétisation et l’éducation des adultes, a déclaré le ministre tunisien des Affaires Sociales Ali Chaouch lors de cette conférence. L’un des motifs de préoccupation est que les estimations de la Banque Mondiale indiquent que le nombre d’enfants et d’adolescents non inscrits dans l’enseignement scolaire ou qui quittent le système scolaire va continuer de croître.

Le programme national tunisien d’éducation des adultes est vu comme un bon exemple de ce que permet de réaliser un effort coordonné. Depuis son entrée en vigueur il y a huit ans, le programme d’alphabétisation “Pour la Tunisie de Demain” a permis de former 461 225 personnes, parmi lesquelles 34 pour cent de moins de 30 ans. Le gouvernement tunisien s’efforce de réduire le taux d’illétrisme chez les personnes âgées de moins de 30 ans à moins d’un pour cent. Mais pour certains autres pays arabes, il semble difficile de parvenir à des résultats similaires.

“Le taux d’analphabétisme est lié d’une part aux crises que traverse la région arabe, et d’autre part aux problèmes économiques et à la pauvreté”, explique Abd Fateh Abid, du ministère syrien de la Culture.

Guadir Founoun, haut responsable au ministère palestinien de l’Education, attribue l’illétrisme dans la région arabe au manque d’attention consacrée à la formation d’enseignants pour l’éducation des adultes.

La difficulté d’une bonne éducation des adultes dans la région arabe, ajoute Abdel Moneim Osman, directeur du bureau de l’UNESCO à Beyrouth, “javascript:mctmp(0);tient certainement au manque de ressources”.

L’éducation des adultes doit être incluse dans les programmes nationaux d’éducation et de développement, ont reconnu les participants à cette conférence conjointe ALECSO/UNESCO à Tunis, demandant aux gouvernements d’accroître l’utilisation des technologies de l’information et de faire appel au Fonds Arabe pour l’Education des Adultes.

L’ALECSO a demandé aux institutions officielles, aux organisations de la société civile et au secteur privé des pays arabes de mettre en place un mécanisme commun d’éducation des adultes en vue d’éradiquer l’analphabétisme.

Les Nations Unies ont fixé à 2015 la date d’augmentation du taux d’alphabétisation à 50 pour cent

 

Source : www.magharebia.com