Accueil / Actualités / Nous sommes tous des journalistes !

Nous sommes tous des journalistes !

L’obligation de l’obtention d’une carte de presse pour exercer le journalisme et  d’une autorisation pour  publier un  journal électronique sont contraires aux normes juridiques internationales

Note de recommandations pour conformer la loi aux normes internationales

Le CMF est inquiet d’apprendre que des milliers de sites web d’information qui n’ont pas pu se conformer aux dispositions draconiennes de la loi sur la presse et l’édition et du statut du journaliste professionnel au Maroc risquent de se voir infliger des amendes avant de cesser de publier. En effet,  la loi comporte des dispositions sévères qui risquent d’en finir avec le paysage médiatique pluraliste, de priver  les journalistes-citoyens de leur droit à la liberté d’expression et les citoyens de leur droit d’accès à l’information. En outre, de nombreux journalistes qui exercent dans des journaux depuis des années sans diplômes risquent aujourd’hui d’être privés de leur travail, malgré leurs riches expériences qui a permis le développement de la presse digitale et la formation sur le terrain de nombreux de leurs collègues diplômés et  non-diplômés.

Le débat public en cours sur la  question de la conformité de la presse digitale et des travailleurs des médias sans carte de presse est à sens unique. La parole n’est donnée dans les médias nationaux qu’à deux organisations nationales de journalistes et d’éditeurs qui plaident pour la protection de la profession contre ce qu’elles appellent les « intrus » n’ayant « aucune qualification », « ne respectant  pas les valeurs éthiques ou la déontologie professionnelle», ou « les travailleurs des médias qui ne sont pas professionnelles ne sont pas protégés contre leurs employeurs. » Ce discours est propagé avec l’aide des médias publics et privés sans que soient interrogés les fondements de ces allégations sur la base d’une recherche de terrain et sans avancer des exemples concrets. Et aussi, sans aucune référence aux normes internationales qui définissent « la profession »  et  «  le métier de journaliste ». L’influence de ce discours est grande sur l’opinion publique alors que la voix des personnes concernées n’est jamais entendue.

Le CMF présente ici quelques normes juridiques internationales et régionales des mécanismes des droits de l’homme qui répondent à cette situation de crise créé par les lois sur la presse et par le statut de journaliste au Maroc. Mais avant, il est nécessaire de présenter les articles des deux lois qui ont un lien directe avec le sujet de cette note.

Télécharger les pièces jointes

Fichier Description Taille Téléchargements
doc Nous sommes tous des journalistes document final 61 KB 36

À propos Responsable de publication