Accueil / slideshow / Mobiliser la diaspora de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord pour promouvoir l’intégration économique et l’entrepreneuriat

Mobiliser la diaspora de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord pour promouvoir l’intégration économique et l’entrepreneuriat

La diaspora de la région MENA peut être un outil et un partenaire important des gouvernements et des institutions d’aide au développement dans afin de promouvoir la coopération, le développement, la globalisation, l’intégration régionale et l’entrepreneuriat dans cette région. Les membres de la diaspora, en particulier les professionnels et les travailleurs qualifiés, représentent un capital humain essentiel pour leurs pays d’origine et pour l’ensemble de la région.

La diaspora de la région MENA peut être un outil et un partenaire important des gouvernements et des institutions d’aide au développement dans afin de promouvoir la coopération, le développement,  la globalisation, l’intégration régionale et l’entrepreneuriat dans cette région.Les membres de la diaspora, en particulier les professionnels et les travailleurs qualifiés, représentent un capital humain essentiel pour leurs pays d’origine et pour l’ensemble de la région. Selon les données officielles des Nations Unies, environ 20 millions de ressortissants de la région MENA résident à l’étranger, ce qui représente 5 % de la population totale de la région — une proportion beaucoup plus grande que la moyenne mondiale. La mobilisation de 1 pour cent seulement de la diaspora de la région MENA permettrait de tirer profit de l’expérience et du réseau de 200 000 professionnels, ce qui n’est pas négligeable. Les actions de quelques-uns pourraient faire une différence. La région MENA est l’une des régions les moins intégrées du monde, caractérisée par la faiblesse des investissements du secteur privé et de l’entrepreneuriat, et par un taux de chômage élevé (même chez les jeunes diplômés). Les échanges entre les pays de la région sont en outre très peu développés, et la région attire moins d’investissements étrangers directs (IDE) que les autres régions.

Le présent rapport insiste sur la nécessité de rallier les professionnels et les travailleurs qualifiés de la diaspora de la région MENA. Il présente les résultats d’un effort unique de consultation de la diaspora et propose un ensemble de recommandations pratiques. Il souligne dans un premier temps le lienqui existe entre la diaspora et le commerce, les investissements et le transfert de connaissances en s’appuyant sur la documentation spécialisée et sur des exemples concrets. Il décrit ensuite les efforts de consultation déployés et le profil des membres de la diaspora enquêtés. Il présente enfin les principales conclusions de l’enquête menée auprès de la diaspora de la région MENA portant sur quatre grands volets : i) engagement général, ii) intérêt pour l’investissement, iii) commerce, et iv) rôle des institutions. Le rapport présente en guise de conclusion un ensemble de recommandations pratiques.

Les résultats de cette vaste consultation ont mis en lumière l’engagement de la diaspora de la région MENA à un moment crucial, au lendemain du Printemps arabe, marqué dans beaucoup de pays de la région par un bouleversement du contexte sociopolitique. La transition de certains pays d’un régime dictatorial à la démocratie a ouvert un espace plus propice à la participation de divers intervenants, y compris les membres de la diaspora. En conséquence, notre étude a permis de saisir comment les membres de la diaspora perçoivent la situation économique de leurs pays d’origine et de définir le rôle qu’ils peuvent jouer dans ce contexte.

 

Télécharger les pièces jointes