Accueil / Culture / Mesure de la contribution économique des industries culturelles

Pendant longtemps, les industries culturelles en tant que phénomène économique n’ont pas suscité un grand intérêt du point de vue de la recherche. Vers la fin des années 1990, des résultats de recherches menées dans des pays développés ont montré que les industries culturelles et créatives génèrent un taux de croissance élevé du Produit Intérieur Brut (PIB) ou de la Valeur Ajoutée Brute (VAB) et de l'emploi. Elles ont donc potentiellement les caractéristiques d'un secteur clé capable de générer la croissance de l'économie dans son ensemble.

 

Mesure de la contribution économique des industries culturelles

En effet, certains des secteurs, par exemple le design, peuvent même avoir des retombées économiques et attirer une main-d’œuvre, des entreprises et des investissements de grande qualité tout en encourageant la créativité et l’innovation dans tous les secteurs de l’économie. Tous ces effets ont suscité un vif débat économique, politique et universitaire sur la contribution des industries culturelles en matière de développement économique et ont conduit à un réexamen de leur rôle dans le développement structurel et les changements économiques. 

L’intérêt croissant pour les industries culturelles et leur acceptation rapide comme modèle assez général de réponse aux problèmes de développement économiques et politiques ont contribué à ce que les industries culturelles deviennent une composante clé dans la formulation d’une planification des politiques économiques et du développement stratégique. À cet égard, certains pays ont de plus en plus tendance à inclure différents aspects (capacité de production, classes créatives, infrastructures culturelles, etc.) des industries culturelles pour mesurer les performances nationales en matière de développement.

Le présent rapport se divise en cinq chapitres. Le Chapitre 1 explore l’historique de la mesure de la contribution économique des industries culturelles, retrace les progrès dans ce domaine depuis la première étude jusqu’à nos jours, y compris la logique et le contexte général et politique favorisant le développement économique grâce au secteur culturel (en premier lieu grâce aux industries culturelles et créatives).

Le Chapitre 2 évalue le rôle des industries culturelles dans le développement économique. Ce chapitre étudie aussi les approches, contextes, méthodologies, pratiques et définitions associés aux industries culturelles et au développement économique. 

Le Chapitre 3 décrit, évalue et analyse les approches internationales de mesure de la contribution économique des industries culturelles mises en place par l’UNESCO, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’Eurostat, l’Union européenne (UE) et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)

Le Chapitre 4 passe en revue les recherches et études cartographiques les plus pertinentes menées sur le sujet. Il présente un aperçu comparatif des principales caractéristiques de ces études, à l’aide d’exemples provenant d’Europe, d’Asie, du Pacifique, d’Afrique, d’Amérique latine et d’Amérique du Nord. Ce rapport inclut des études mesurant la contribution économique de l’art, du secteur culturel (ou de ses sous-secteurs) et des industries culturelles et créatives. 

Enfin, le Chapitre 5 fournit une brève description des approches méthodologiques fondamentales, de leur valeur analytique et de leur utilité pour les différentes parties prenantes avant d’examiner leur potentiel comme instruments de mesure de l’impact ou de la contribution économique des industries culturelles au niveau international. Il contient également des recommandations.