Accueil / Non classé / Maroc : Lutte contre le cancer

Maroc : Lutte contre le cancer

Les associations, avec à leur tête l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, se mobilisent pour sensibiliser l’opinion publique de l’ampleur de ce fléau au Maroc et de la nécessité d’une prise en charge globale, plus humaine des personnes atteintes de cette maladie.

Des manifestations, telle la campagne nationale, organisée cette semaine par l’association de lutte contre le cancer, sont l’occasion pour la société civile, de se préoccuper de la situation des patients, particulièrement les indigents doublement handicapés par la lourdeur du traitement et par son coût, de dresser un état des lieux et de projeter des remèdes moraux et matériels avancés dans le domaine.

Malgré leur rareté, ces associations de lutte contre le cancer essaient d’intervenir auprès des unités hospitalières pour améliorer les conditions d’accueil et des soins de ces patients qui sont pour la majorité des indigents.

L’Association Lalla Salma de lutte contre le Cancer, l’Association Agir, l’Association marocaine de lutte contre le Cancer, l’Association Avenir, l’Association Coeur de femmes, l’Association des Amis de l’INO « Amino », la Société marocaine d’oncologie pédiatrique, S.M.O.P, la Société marocaine de cancérologie, SMC, sont des structures organisationnelles de bénévoles et de volontaires de tous bords qui donnent de leur temps et de leur vie quotidienne pour entretenir une lueur d’espoir de vie et de rétablissement aux malades chroniques.

L’association Lalla Salma de lutte contre le cancer, fondée en novembre dernier, est l’une de ces structures qui a pour objectif d’intervenir pour apporter une aide aux malades et à leurs familles, notamment pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de cancer et celles de leurs proches. Elle agit également dans les domaines de l’information et de la prévention, le soutien au corps médical et la recherche clinique et opérationnelle, l’aide et l’assistance à la création de centres d’oncologie et leur équipement.

Son action cible les populations à risque à travers des campagnes de communications, de sensibilisation, et d’éducation pour la prévention et le dépistage de la maladie.

L’association Lalla Salma a pour vocation première d’agir pour une humanisation du traitement de la maladie, apporter une plus grande qualité de la prise en charge et une réinsertion facilitée après le traitement.

Le même souci a mobilisé l’association des Amis de l’INO (Institut national d’oncologie à Rabat) « Amino » qui, depuis 1998, agit pour l’amélioration des conditions d’accueil et le soutien direct des malades.

Cette association tente d’apporter un soutien psychologique, social et matériel, notamment en médicaments, bilan biologique, radiologique et anatomopathologique.

Son apport se fait également en matériel paramédical et fournitures diverses, telles les poches de stomies, chaises roulantes, chaises-pots, couches, béquilles, vêtements, chaussures, couvertures, draps et autres.

Mme Fatema Dadsi Boutaleb, présidente de l’Amino a précisé à la Map que 85 pc des patients indigents qui viennent à l’hôpital pour la plupart à des stades avancés de la maladie ont de grands besoins sur tous les plans, ce qui a nécessité la création d’une structure d’accueil au sein même de l’hôpital.

Ces malades qui souvent n’ont ni couverture médicale, ni sociale, désespérés et accablés par la lourdeur du protocole médical et l’isolement, ont besoin d’une écoute, de conseils, une orientation, des informations et des manifestations récréatives que l’Amino essaie de leur procurer.

Mme Boutaleb, a toutefois déploré le manque de personnel sur le terrain, pour l’accueil et le soutien ainsi que le manque de fonds pour l’achat des médicaments et l’accomplissement de la mission de cette association.

Sur le plan de la prévention, Mme Boutaleb a souligné la nécessité d’un diagnostic précoce dans toutes les unités hospitalières à travers le Royaume, et se dit convaincue que le dépistage préventif permettrait un traitement efficace sauvant ainsi des centaines de vies. La Présidente de l’Amino qui a exprimé son optimisme, quant à l’évolution de l’action de la société civile, a annoncé la prochaine réalisation par un bénévole, qui a tenu à garder l’anonymat, d’un centre d’hébergement des malades et leurs accompagnateurs. Ce centre sera fonctionnel vers la fin de l’année 2006.

Elle a par ailleurs appelé toutes les composantes de la société civile, particulièrement celles agissant dans le domaine de la santé, à « mettre la main dans la main pour un meilleur encadrement des malades, pour la sensibilisation de l’opinion publique de la gravité de la maladie et de ses retombées sociales sur les patients ».

A noter que l’association de lutte contre le cancer mène une campagne de sensibilisation d’une semaine, du 12 au 18 décembre courant, consacrée à la lutte contre le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer du poumon.

 

MAP

À propos Responsable de publication