Accueil / Non classé / Lutte contre la mortalité infantile : Le Maroc a réalisé des progrès encourageants

Lutte contre la mortalité infantile : Le Maroc a réalisé des progrès encourageants

 

Le Maroc est l’un des trois pays africains qui a réalisé des progrès dans la lutte contre la mortalité infantile, selon la dernière livraison de l’hebdomadaire britannique « The Lancet ». Selon le rapport 2008 du « Compte à rebours 2015 », le Maroc, l’Egypte et l’Erythrée sont les pays qui ont fait des avancées pour réduire de manière considérable le taux de mortalité infantile et maternelle qui constitue l’un des 8 points des objectifs du millénaire pour le développement. L’objectif du ministère de la Santé étant de réduire le taux de mortalité maternelle à 50 décès pour 100.000 naissances vivantes à l’horizon 2012 et le taux de mortalité infantile à 15 décès pour 1000.

Le Maroc est donc sur la bonne voie pour atteindre les objectifs concernant la mortalité infantile. L’étude indique que sur 68 pays en développement qui concentrent la quasi-totalité de la mortalité maternelle et infantile, seulement 16 pays soit moins d’un quart ont réalisé des progrès et parviendront à diminuer ces taux d’ici 2015. A ce sujet, Richard Horton, rédacteur en chef de l’hebdomadaire a souligné que 16 pays progressent vers la diminution des deux tiers de la mortalité des enfants de moins de 5 ans entre 1990 et 2015. Outre le Maroc, l’Egypte et l’Erythrée, il y a lieu de citer le Brésil, le Bangladesh, le Mexique, l’Indonésie, le Népal, les Philippines, la Bolivie, le Guatemala, le Laos, le Pérou, la Chine, Haïti et le Turkménistan. Malgré des « succès notables » enregistrés dans certains pays, la situation en Afrique reste alarmante. « Au moins la moitié de la mortalité infantile et maternelle concerne l’Afrique subsaharienne », indique M. Horton. Dans 12 pays de cette région, la situation s’est aggravée notamment pour le Botswana, le Zimbabwe, le Kenya, le Congo, la Guinée équatoriale, l’Afrique du Sud, le Cameroun et autres pays. Dans 56 des 68 pays, la mortalité reste très élevée. Les données manquent pour déterminer si les pays progressent dans l’amélioration de la santé maternelle. Le rapport révèle que le pays africain le plus touché par la mortalité maternelle reste le Sierra Leone avec un taux de mortalité de 2100 femmes sur 100.000 accouchements.

Au Maroc, le taux de mortalité maternelle est estimé à 227 pour 100 000 naissances vivantes. Cependant, ce taux est variable selon le lieu de résidence. Il est de 267 pour 100.000 naissances en milieu rural contre 187 en milieu urbain. Le taux de mortalité infantile est quant à lui de 40 pour 1000. Le Maroc intensifie ses efforts pour reculer la mortalité maternelle, en élaborant et en menant des plans d’action nationaux pour une maternité sans risque. Un programme d’évaluation des besoins relatifs à la maternité sans risque a d’ailleurs été mis en place par le ministère de la Santé en collaboration avec l’OMS. Le but est de garantir une bonne démarche d’élaboration et de mise en œuvre pour une maternité dans de bonnes conditions. Cette stratégie se base sur le développement des ressources humaines, l’élargissement des prestations sanitaires ayant trait à la mère, à l’enfant et à la planification familiale ainsi que l’amélioration des infrastructures de base et l’implication du secteur privé en matière de santé maternelle.


 

Le « Compte à rebours 2015 » en bref

Fondé en 2005, le « Compte à rebours 2015 » est une collaboration entre différentes institutions dont l’OMS, l’UNICEF ou la Fondation Bill et Melinda Gates. Il vise à condenser et souligner l’information la plus précise et récente sur le progrès d’un pays à atteindre la couverture des interventions clés, et par ce biais établir un compte-rendu des objectifs atteints et relancer les efforts des pays concernés à atteindre les Objectifs 4 et 5 du Millénaire pour le développement ayant un rapport avec la santé, en dédoublant les efforts autour de la relation soin de la santé reproductive, de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

La 2ème conférence « Compte à rebours 2015 » se tiendra au Cap (Afrique du Sud) du 17 au 19 avril. Le rapport 2008 sera dévoilé à cette occasion.

À propos Responsable de publication