Accueil / Non classé / L’UNESCO et l’alphabétisation

L’UNESCO et l’alphabétisation

 

* L’alphabétisation, une problématique mondiale

* L’alphabétisation pour tous

* L’UNESCO, fer de lance de l’alphabétisation

L’alphabétisation est indissociablement liée à tous les aspects de la vie et des moyens de subsistance. Au coeur de l’Éducation pour tous (EPT), l’alphabétisation est essentielle à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). La possibilité de bénéficier d’une alphabétisation de qualité et la promotion d’environnements propices à l’alphabétisation sont les éléments clefs pour lutter contre la pauvreté et favoriser l’égalité, le développement économique et la protection de l’environnement.

L’alphabétisation, une problématique mondiale

Certaines personnes ne savent ni lire ni écrire parce qu’elles ne sont jamais allées à l’école. D’autres ont interrompu leur scolarité ou n’ont pas bénéficié d’une éducation de qualité. La quasi-totalité de ceux qui ne savent ni lire ni écrire sont pauvres ; ce sont des femmes pour les deux tiers et beaucoup parmi eux sont issus de minorités linguistiques. A l’échelle du monde,les analphabètes sont concentrés en Afrique subsaharienne et en Asie et dans le Pacifique. Depuis plus de 60 ans, l’UNESCO s’engage en faveur de l’alphabétisation de tous les groupes d’âge et d’une éducation primaire universelle de qualité.

L’alphabétisation pour tous

Il y a cinq ans, à l’occasion du Forum mondial sur l’éducation de Dakar, les pays du monde entier s’engageaient à améliorer de 50 % les niveaux d’alphabétisation des adultes d’ici à 2015. A l’heure actuelle pourtant, 771 millions d’adultes ne savent toujours pas lire et 103 millions d’enfants ne sont pas scolarisés.

Tandis que nous franchissons le seuil de la société du savoir du XXIe siècle, l’alphabétisation est une nécessité encore plus absolue si nous voulons avoir les moyens de sillonner un monde chaque jour plus complexe.

L’absence de réelles possibilités d’alphabétisation, là où c’est encore le cas, constitue une violation des droits de l’homme, une perte en capacités humaines, un frein au développement économique et social.

L’UNESCO, fer de lance de l’alphabétisation

L’UNESCO est le chef de file de la coopération internationale et des stratégies, campagnes et programmes nationaux d’alphabétisation durables.

L’UNESCO définit, suit et évalue les progrès de l’alphabétisation grâce à son Institut de statistique, au Programme d’évaluation et de suivi de l’alphabétisation (LAMP), au Rapport mondial de suivi sur l’EPT et autres initiatives de recherche.

L’UNESCO attire l’attention du monde sur les questions liées à l’alphabétisation et les initiatives d’alphabétisation performantes par le biais de la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation,de la célébration de la Journée internationale de l’alphabétisation et de la remise des prix l’alphabétisation de l’UNESCO.

L’UNESCO conçoit des programmes à la pointe du progrès et apporte son soutien à la planification sectorielle de l’alphabétisation à l’échelon national en tenant compte de critères tels que le sexe, l’âge, la culture, la langue, etc.

Enfin, l’UNESCO établit des réseaux et des capacités institutionnelles en matière de politiques et de pratiques d’alphabétisation aux niveaux national, régional et international.

En soutenant les efforts d’alphabétisation dans le monde entier, l’UNESCO aide les individus à se prendre en charge et à assurer leurs propres moyens de subsistance.

 

Source : www.unesco.org