Accueil / Non classé / L’originalité de l’ostéopathie

L’originalité de l’ostéopathie

 

Auteur : vallon

 

L’originalité de l’ostéopathie vient du fait qu’elle n’interpose aucun instrument entre le praticien et son patient (au contraire des aiguilles de l’acupuncteur, des médicaments des médecins…) Son approche thérapeutique globale se base sur des sciences à part entière comme l’anatomie, la biomécanique, la neurologie, la physiologie et la pathologie. Aujourd’hui, 6 années d’études sont nécessaires pour obtenir le diplôme d’ostéopathe DO.

L’ostéopathe fait de sa main un véritable outil d’investigation. Tel un horloger qui vérifie, rouage après rouage ce qui peut mettre la montre en panne, il utilise toutes les potentialités de sa main pour, réglage après réglage, pouvoir restaurer harmonie et bon fonctionnement. En allant au-delà du symptôme, l’ostéopathe s’intéresse à l’histoire du corps, à ses traumatismes les plus anciens, qui seront parfois passés inaperçus.

Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l’ostéopathe va ensuite chercher les zones du corps présentant des restrictions de mouvement susceptibles d’altérer l’état de santé.

A titre d’exemple, vous pouvez consulter un ostéopathe pour :

–  des douleurs, troubles et maladies ostéo-articulaires, rachidiennes et des membres

–  des troubles nerveux d’origine vertébrale, crânienne : névralgies, troubles des organes des sens

–  des troubles viscéraux : douleurs, ptoses et malpositions d’organes, congestions pelviennes, certaines stérilités

–  les suites mécaniques des traumatismes (chocs, chutes, accidents de circulation, faux mouvements, positions de travail défectueuses), pathologies musculaires, articulaires, discales et dégénératives de type arthrose….(liste non exhaustive)

Mais sa véritable originalité, l’ostéopathie la tire de la prévention. Elle joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses affections qui grèvent lourdement le budget de la santé. Elle intervient à tous les stades :

–  Prévention avant tout problème. 

–  Prévention après un problème afin d’éviter rechutes et récidives. 

–  Prévention afin de diminuer l’invalidité, l’impotence et de retarder le vieillissement et la dépendance.

En France, le vide juridique qui entourait la profession juque-là vient d’être comblé par la loi ” Kouchner ” Droit des malades du 5 mars 2002 qui dans son article légalise le titre d’ostéopathe et de chiropraticien et en fixe les conditions. Trois décrets fixeront les conditions d’études et d’exercice.

3.000 praticiens environ pratiquent exclusivement l’ostéopathie

Si vous voulez en savoir plus, retrouvez nous sur notre site web : Découvrir l’ostéopathie structurelle, viscérale, crânienne

–  http://www.osteopatte.com/