Accueil / Non classé / Les résultats du Maroc au TIMSS 2007 : 31ème en Mathématiques et 34ème en Sciences sur 36 pays participants au test

Les résultats du Maroc au TIMSS 2007 : 31ème en Mathématiques et 34ème en Sciences sur 36 pays participants au test

Auteur : Abdennasser Naji

Rabat, le 10 décembre 2008,- Comme en 2003, les résultats des élèves marocains de 4e année primaire en Sciences et en Mathématiques sont restés nettement en dessous de la moyenne internationale. Avec un score de 297 points en Sciences (7 points de moins qu’en 2003) et de 341 points en Mathématiques (6 points de moins qu’en 2003) le Maroc reste loin au dessous de la moyenne internationale estimée à 500 points et figure parmi les derniers de la classe.

 

Aujourd’hui, l’Association Marocaine pour l’Amélioration de la Qualité de l’Enseignement (AMAQUEN) a publié les faits saillants du Trends in International Mathematics and Sciences Study (TIMSS) de 2007, lesquels montrent que les élèves marocains sont parmi les moins performants au monde en ce qui a trait au rendement général en Sciences et en Mathématiques ; ils ont même enregistrés un résultat plus faible que celui de 2003 dans la même étude. L’Association internationale pour l’évaluation des acquis scolaires (IEA), qui a réalisé l’étude, a rendu public hier un rapport international complet tandis que l’AMAQUEN, qui suit depuis 2003 la participation du Maroc à cette étude a élaboré un rapport sur les résultats du Maroc.

 

Des 36 pays et 7 provinces servant de benchmarking qui ont participé à l’étude internationale dans la catégorie de la 4ème année primaire, seuls le Qatar et le Yémen ont fait pire que le Maroc en ce qui a trait au rendement général en Sciences, tandis qu’il a été devancé par d’autres pays Arabes comme la Tunisie, le Koweit et l’Algérie. En revanche, le Maroc a fait mieux en Mathématiques que le Salvador, la Tunisie, le Koweit, le Qatar et le Yémen, mais il a été devancé par l’Algérie. En Sciences, la médiane du niveau de performance inférieur a atteint un impressionnant 93 pour cent, ce qui indique que dans au moins la moitié des pays la quasi-totalité des élèves de la quatrième année primaire maîtrisent les connaissances et les compétences de base dans le domaine scientifique. Dans un certain nombre de pays 95 pour cent ou plus des élèves de la quatrième année ont pu atteindre cet objectif de référence, dont Singapour, Taipei chinois, la Fédération de Russie, l’Angleterre, le Hong-Kong, le Japon, la Lettonie, le Kazakhstan, la Suède, les Pays-Bas, et la Lituanie. Cependant, Le Maroc figure avec 21 %, parmi les pays où moins de la moitié des élèves ont atteint le niveau inférieur de maîtrise au même titre que le Salvador (47%), le Koweït (37%), l’Algérie (33%), la Tunisie (32%), le Qatar (23%) et le Yémen (8%). En Mathématiques, la médiane du niveau de performance inférieur a atteint un taux de 90 pour cent, ce qui indique que dans au moins la moitié des pays la quasi-totalité des élèves de la quatrième année primaire maîtrisent les connaissances et les compétences de base en Mathématiques. Dans un certain nombre de pays 95 pour cent ou plus des élèves de la quatrième année ont pu atteindre cet objectif de référence, dont Singapour, Hong-Kong, Taipei chinois, le Japon, le Kazakhstan, la Fédération de Russie, l’Angleterre, la Lettonie, les États-Unis, le Danemark, les Pays-Bas et l’Allemagne. Cependant, à l’autre extrémité de la distribution des performances, moins de la moitié des élèves ont atteint le repère inférieur en Algérie (41%), en Colombie (31 %), en Tunisie (28%), au Salvador (22%), en Koweit (21%), au Qatar (13 %), au Yémen (6%) et au Maroc (26%). Il est à rappeler que 3894 élèves marocains appartenant à 184 écoles ont participé au test de la 4ème année primaire, ce qui est représentatif de la population scolarisée à ce niveau d’après les normes fixées par l’IEA. En revanche en deuxième année du collège, le Maroc n’a pas atteint le taux minimum de participation acceptable en ne faisant participer au test que 55% de la population imposée par l’IEA, ce qui a rendu ses résultats dans cette catégorie incomparable avec les autres pays participants et ne font pas donc l’objet de la présente analyse. Il est à noter enfin que ce sont les pays asiatiques qui se sont illustrés au TIMSS 2007, avec le Singapour en première place dans le domaine de la Science à la fois en 4ème année et en huitième année, et Hong-Kong en tête du classement de la 4ème année primaire et Tapei chinois premier en 8éme année dans le domaine des Mathématiques.

À propos Responsable de publication