Accueil / slideshow / Les ressources territoriales et adaptation aux changements dans les zones de montagne, dans un contexte post cop 22

Les ressources territoriales et adaptation aux changements dans les zones de montagne, dans un contexte post cop 22

L’association Migrations & Développement, le Conseil Provincial de Ouarzazate, avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD), et en partenariat avec les communes du grand Taznakhte, (Taznakhte, Ouislsate, Siroua, Znaga, Khzama ont organisé  la 2eme Edition de l’Université Rurale les 24 et  25 décembre 2016 à la maison de la culture, à Taznakhte, sous le thème « Les ressources territoriales et adaptation aux changements climatiques dans les zones  de montagne dans un contexte post COP 22 ».

Suite au succès qu’a connu la Première édition de 2015,sou le thème  » Zones de montagnes et défis de développement durable », Migrations et Développement et ses partenaires  ont voulu donner une autre allure à cette édition de 2016, via des interventions riches, des expériences innovantes et des débats inter-acteurs constructif et responsables.

L’Université rurale de 2016 est organisé dans un contexte particulier, celui de l’Organisation du Maroc de la  COP 22 à Marrakech, qui a aussi était une occasion de débat intense et de négociations de haut niveau, quant aux engagements des états vis  à vis des changements climatiques envers les pays les plus touchés.

 

Elle a été  organisée aussi à l’Occasion de la journée mondiale de la montagne (11decemebre depuis 2003) soutenue par la FAO.

L’Edition de 2016 comme celle de 2015 organisée par l’Ecole Pratique De développement des Territoires (EPDT), dispositif de formation pratique mis en place par M&D depuis 2014 dans la région Souss-Massa et Draa-Tafilalte avait pour objectif de créer un espace de débat constructif inter-acteurs afin de faire émerger des propositions d’adaptation au changement climatique qui permettent une valorisation pérenne des ressources territoriales des zones rurales et de montagne.

L’Université rurale Edition de 2016,  avait pour but  également l’appui et le renforcement de la culture d’échanges de bonnes pratiques avec d’autres acteurs, d’autres zones autour des défis du changement climatique et la valorisation du savoir et du savoir faire local des zones de montagne en général et dans la zone  du grand Taznakhte en particulier.

 

Ont participé à cet événement, une centaine  d’acteurs issus de différents horizons et dont plusieurs collectivités territoriales des deux régions, Souss-Massa et Draa-Tafilalte, partenaires  de M&D, le Ministère déléguée à  l’environnement, l’ORMVAO de Ouarzazate, l’Agence de bassin hydraulique de Souss-Massa-Draa, le tissu associatif et coopératif actifs dans la région, les autorités locales et les media.

 

Les travaux de l’Université durant les deux journées ont porté essentiellement sur les questions de l’eau, le patrimoine culturel des montagnes et du monde à rural à valoriser et à développer au service de développement local, le rôles des collectivités locales dans la mise  en œuvre des politiques d’adaptions au  changement climatique en lien avec les plan d’action communaux, etc. tous ces sujets ont été discutés et abordés, par des intervenants, étatiques, associatifs et acteurs engagés dans le développement durable et de gouvernance locale, en plénière et  en ateliers thématiques (3 ateliers: i) Quelles mesures d’urgence pour une meilleure adaptation aux changements climatiques ? ii) Les Collectivités locales et la gestion des ressources territoriales pour un développement inclusif et durable, iii)  Quelle promotion pour les activités non agricoles dans le développement rural ?).

 

Au terme des travaux de l’Universite Rurale 2016, tous les participants (es) ont fait preuve d’un engagement et d’une responsabilité exemplaire, qui ont contribué dans la réussite de cette édition de 2016. En conclusion, les participantes et participants se sont mis d’accords que la prochaine Edition 2017, sera organisée à Tiznit (Tafraoute ou Arbiaa Sahel) sous la demande des élus des deux communes.

Les travaux de l’Université ont aboutit aux propositions et aux recommandations suivantes:

1- Sensibiliser et Informer autour des changements climatiques auprès des différents acteurs,

2- Valoriser les actions et projets réalisées et notamment en lien avec la sauvegarde de l’environnement er des ressources naturelles en général,

3-Planifier et   rationaliser l’avenir de l’environnement,

4- Maintenir et consolider les possibilités, les moyens  disponibles et écarter les dangers,

5- Mieux gérer les questions environnementales et dans un esprit de  convergence des actions et des interventions d’acteurs.