Accueil / Non classé / « Les portes atlantiques de Casablanca », un projet structurant

« Les portes atlantiques de Casablanca », un projet structurant

 

Le plan « Emergence-Casablanca » a inscrit dans ses priorités l’aménagement du littoral de la ville à travers son nouveau projet structurant « Les Portes atlantiques de Casablanca ».

Ce projet ambitieux qui établira ainsi une liaison originale entre la Métropole et son Océan, vise à valoriser la zone entourant la Grande Mosquée Hassan II, symbole majeur de Casablanca, tout en restructurant le profil urbain de la cité.

Pour les concepteurs de ce projet d’environ 450 hectares, « les opportunités foncières sont énormes et faciles à valoriser rapidement puisque certains terrains de cette zone appartiennent à des organismes publics » offrant ainsi la possibilité de démarrer simultanément les travaux sur plusieurs sites et par conséquent faciliter les actions à mener sur les zones avoisinantes.

Ces dernières portent sur la mise en valeur de la Médina, la délocalisation de la halle aux poissons, des bâtiments de la Marine Royale et de la gare et sur la réalisation prioritaire de lignes de tramways desservant la zone, en plus de l’aménagement des jardins des Almohades et la construction d’un pont ou d’un passage souterrain pour relier la Médina au port.

Pour le site de la nouvelle corniche, les premières actions envisagées dans ce cadre consistent dans la résorption du bidonville situé sur la presqu’île d’El Hank, le renouvellement des zones urbaines occupées par les cités d’El Hank et Calmel dont les immeubles sont vétustes et menacent ruine, le redéploiement de la caserne militaire et la construction d’une digue de protection qui permettra à la fois de protéger les terrains gagnés sur la mer, (d’une superficie de 40 hectares) et de créer un plan d’eau pour les activités de loisir.

Le site de « la Marina de Casablanca » est aussi un programme d’envergure à la hauteur des ambitions de la métropole économique et constitue une occasion pour le centre ville de Casablanca et l’ensemble des Casablancais de renouer une relation forte avec la mer tout en disposant d’une zone aux activités variées qui lui permettront d’être animée de jour comme de nuit, tout au long de l’année.

Ce sont donc autant de projets bien ficelés et programmés avec leurs sources de financement, grâce à la mise sur pied d’un contrat programme entre le gouvernement et la région, une première dans le Royaume.

Les acteurs de ces ambitieux projets, réunis récemment au siège de la wilaya (Premier ministre, membres du gouvernement, le wali, le président du conseil de la ville, les représentants des affaires économiques des ambassades et les représentants des collectivités locales, la CGEM et d’autres), ont affiché une volonté manifeste pour concrétiser ces projets et d’autres en vue de propulser Casablanca sur le devant de la scène économique mondiale et lui donner une stature de métropole internationale et aussi de ville attrayante sur le plan touristique et du loisir.

Le wali de la Région du Grand Casablanca, M. Mohamed Kabbaj est catégorique sur ce point en assurant que les sources de financement de tous les projets présentés lors de cette rencontre, sont déjà identifiées. ’’Nous sommes certains d’avoir les moyens’’, a-t-il insisté.

MAP

À propos Responsable de publication