Accueil / Non classé / Les ODM après la crise Rapport de suivi mondial 2010

Les ODM après la crise Rapport de suivi mondial 2010

 

La crise économique mondiale a ralenti le rythme de la réduction de la pauvreté dans les pays en développement et retarde les progrès en vue d’atteindre les objectifs de développement pour le Millénaire (ODM), selon un nouveau rapport publié par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI). La crise a un impact sur plusieurs aspects clés des ODM, notamment ceux qui ont trait à la faim, à la santé maternelle et infantile, à l’égalité des sexes, à l’accès à l’eau potable et au contrôle des maladies et elle continuera à avoir des répercussions à long terme sur les perspectives de développement bien au-delà de 2015, selon le rapport intitulé Global Monitoring Report 2010 : The MDGs after the Crisis(Rapport de suivi mondial 2010 : les ODM après la crise).

En raison de la crise, 53 millions de personnes de plus que si la crise n’avait pas eu lieu demeureront dans l’extrême pauvreté d’ici 2015. Malgré cette hausse, le rapport prévoit que le nombre total de personnes vivant dans l’extrême pauvreté devrait s’élever à 920 millions d’ici cinq ans, soit une baisse par rapport au total de 1,8 milliard de personnes vivant dans l’extrême pauvreté en 1990. Selon ces estimations, le monde en développement dans son ensemble est en bonne voie d’atteindre le premier ODM qui est de réduire l’extrême pauvreté de moitié par rapport à son niveau de 42 % en 1990 d’ici 2015.

Aperçu

Texte intégral du rapport

Objectifs de développement pour le Millénaire

À propos Responsable de publication