Accueil / Guides / Les modalités d’accompagnement des associations de la province de Sidi Kacem

Les modalités d’accompagnement des associations de la province de Sidi Kacem

Une définition de l’accompagnement pour les associations de la province de Sidi Kacem dans le cadre du Programme Taqwia s’avère indispensable. Cette précision terminologique n’est pas sans retombées pratiques parce qu’elle va nous servir ultérieurement dans l’identification des formes particulières que l’accompagnement va prendre au niveau des pratiques, des domaines et des mécanismes.

Les entretiens semi-structurés étaient l’occasion pour discuter avec les différents acteurs autour du concept de l’accompagnement. A l’issue de ces entretiens, nous sommes arrivés à la conclusion que la plupart des services interviewés ne disposent pas d’une conception de l’accompagnement en tant qu’intervention de renforcement de capacités des associations. Il règne chez eux une représentation de l’accompagnement comme contrôle et suivi administratifs et financiers et un accompagnement dans le sens arabe de ‘ mowakaba’. Plus concrètement, ce qu’on a pu relever c’est que l’accompagnement dans le sens d’un apport de compétences techniques est quasiment absent. On a pu comme même déceler une conception de l’accompagnement comme appui général qui peut vêtir plusieurs formes : financier, matériel, logistique.

Cependant, deux points de vue me semblent dignes d’être explicités et mis en évidence. Le premier représente l’accompagnement en tant que ‘concept flou’. Ce flou résulte, premièrement, du fait que l’accompagnement est un terme qui est employé d’une manière diffuse. Deuxièment, il est dû à la difficulté de cerner les formes que peuvent prendre les pratiques d’accompagnement. Ce qui laisse la porte ouverte pour chacun de le définir suivant son contexte et ses besoins. Le deuxième point de vue considère que l’accompagnement a une signification scientifique bien déterminée. C’est une ‘relation entre un accompagnateur et un accompagné ou le premier met ses compétences à la disposition du second sur des niveaux et dans des domaines différents’.

Apparemment contradictoires, les deux points de vue traduisent, dans l’esprit pratique des choses, le souci que portent les acteurs vis-vis de l’accompagnement surtout dans l’absence d’un benchmarking national en la matière.

Les éléments de définition suivants peuvent être dégagés des différents entretiens qu’on a administrés aux acteurs :

– L’accompagnement définit en tant qu’apport de compétences au service du développement des projets associatifs est une dimension constitutive d’une fonction d’accompagnement.

– L’accompagnement désigne aussi un contact régulier de proximité. Il implique le suivi des structures associatives dans le temps, dans le but de développer ou de renforcer leurs projets associatifs.

– Il a été soulevé dans plusieurs entretiens que l’accompagnement ne peut être envisagé que dans le cadre d’un projet. Malgré que cela nous place déjà dans la discussion des domaines de l’accompagnement, cette affirmation peut être comprise comme élément constitutif de la définition d’un accompagnement pour les associations de la province de Sidi Kacem afin de renforcer la gestion par projet comme mode de gestion associatif.

Finalement, et comme cela a été bien évoqué lors de l’un des entretiens, quel que soit la définition qu’on donne à l’accompagnement, c’est les objectifs qu’on fixe et les pratiques qu’on instaure qui déterminent le genre et la qualité d’accompagnement qu’on va fournir aux associations.

Télécharger les pièces jointes

Fichier Description Taille Téléchargements
pdf Accompagnement 0 B 1252

À propos Responsable de publication