Accueil / Non classé / Les étudiants : entre la réalité et les illusions de la vie

Les étudiants : entre la réalité et les illusions de la vie

Auteur : Brahim ELMAROUD

 

Il est évident que la catégorie la plus cultivée dans une société est constituée par les personnes ayant atteint des niveaux d’études plus élevés, c’est-à-dire les personnes qui sont arrivé à poursuivre leurs études supérieures et cela comprend les étudiants des écoles supérieures, des facultés et des centres de formation dans tous les domaines. Et naturellement les pays comptent fortement sur ces personnes pour assurer leur développement.

Bien entendu ce principe s’applique aussi au Maroc. Certes, on remarque que beaucoup parmi ces personnes et en particulier les étudiants des facultés, trouvent des difficultés à s’imposer et à montrer leur “poids” au sein de la société. La question est :« comment s’explique ce manque de valeur et de détermination chez ces étudiants ? ».

Pour répondre à cette question, il faut analyser la personnalité de l’étudiant et son comportement au sein de la faculté et même l’idée qu’il porte sur elle. Mais puisqu’il est difficile de traiter tout le problème de la personnalité en un seul sujet, il serait intéressant de choisir le coté le plus important de cette personnalité, à savoir l’état d’esprit. En effet, si on pose à un étudiant la question « que penses-tu que la faculté va apporter à ta carrière ? » La réponse serait chez l’un des plus optimistes des étudiants « pas grand-chose ». Oui, il a répondu ainsi malgré qu’il n’ait aucun autre espoir que cette faculté pour réussir sa carrière. Idiote comme réponse !! En revanche, si on lui demande « et toi est-ce que tu donnes le meilleur de toi-même pour réussir ta carrière ? », il serait incapable de répondre affirmativement.

C’est le manque de volonté chez les étudiants qui les laisse incapables de faire de leur mieux et d’avancer dans leurs études. Cela est dû essentiellement au manque de confiance né du jugement pessimiste qu’ils portent sur la faculté et sur leur avenir après celle-ci.

Il est vrai que nos facultés ne sont pas à la hauteur des espérances et qu’elles n’assurent pas des chemins sûrs pour nos carrières. Mais la réalité qu’il ne faut pas ignorer c’est que dès que nous y entrons, la faculté devient notre seule chance pour réussir. Autrement dit c’est notre “lueur de lumière”, ne serait-il pas idiot de notre part d’éteindre cette lueur ?!

C’est ainsi que nous devons penser pour récupérer notre confiance et notre volonté et éviter de perdre le contrôle de notre destin en tombant dans le doute ou, ce que j’appelle personnellement « les illusions de la vie ».