Accueil / Actualités / Les engagements internationaux du Maroc pour les droits des femmes, qu’avons-nous réalisé ?

Les engagements internationaux du Maroc pour les droits des femmes, qu’avons-nous réalisé ?

La journée internationale des droits de l’homme est célébrée, dans notre pays,  dans un contexte législatif marqué par l’adoption souvent expéditive, d’une série de projets de lois relatifs aux droits des femmes en discorde avec la constitution ,  les attentes des marocaines  et les revendications du mouvement féministe.   Bien que le Maroc se soit engagé à promouvoir et protéger droits les femmes à travers la ratification de nombreuses conventions internationales, les projets de lois approuvés ou proposées, n’ont pas été harmonisés avec les engagements internationaux du Maroc ,ce que  nous  déplorons vivement.

Le processus de mise en œuvre des dispositions constitutionnelles en matière de droits des femmes  est marqué par des lenteurs inexpliquées. En témoigne, l’adhésion du Maroc au Protocole Facultatif à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes(CEDEF), qui n’est toujours pas parachevée bien que le projet  de loi relatif a ce protocole ait été voté à l’unanimité par le Parlement le 7 Juillet 2015 et  publié au Bulletin Officiel du 17 Août 2015.  Le Maroc n’a toujours pas déposé les instruments relatifs à cette adhésion pour concrétiser l’entrée en vigueur de ce protocole.

L’Association Démocratique des Femmes du Maroc dénonce ce retard inexplicable dans l’achèvement de ce processus et appelle le gouvernement marocain à :

  • Déposer sans plus tarder, les instruments d’adhésion auprès du Secrétaire général de l’ONU pour activer l’application de la Convention et permettre ainsi de lutter contre les violations individuelles et collectives des droits des femmes,
  • Lever les déclarations interprétatives qui sont toujours maintenues sur certains articles de la CEDEF, en particulier les déclarations interprétatives sur le quatrième alinéa de l’article 15 et sur le deuxième alinéa de l’article 2,

Nous considérons que ,l’adhésion effective au Protocole facultatif de la CEDEF confirmera la volonté affichée par le Maroc, d’être en ligne avec les normes et standards universels des Droits de l’Homme, conformément au préambule de la Constitution.

L’Association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM)

Rabat, le 08 décembre 2016

À propos Responsable de publication