Accueil / Non classé / Les Enfants “La Face cachée du SIDA ” au centre d’une campagne lancée par des organisations internationales

Les Enfants “La Face cachée du SIDA ” au centre d’une campagne lancée par des organisations internationales

 

Plus de deux millions d’enfants sont infectés par le virus du SIDA et plus de 500.000 jeunes de moins de 15 ans en meurent chaque année, faisant de ces enfants “la face cachée” de la pandémie, ont indiqué mardi les organisateurs de la campagne “Unissons-nous pour les enfants contre le SIDA”.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue, à cette occasion, au Palais des Nations à Genève, de hauts responsables de l’ONUSIDA, l’UNICEF et d’autres organisations partenaires, ont également souligné que plus de 15 millions d’enfants dans le monde ont perdu au moins un de leurs parents, sinon les deux, à cause d’affections liées au VIH/SIDA sans être pris en charge par qui que ce soit.

Près de 90 % des enfants nouvellement infectés vivent en Afrique subsaharienne, mais le nombre de ces infections augmente rapidement dans d’autres régions, notamment en Asie, ont-ils souligné.

Dans leur grande majorité, les enfants séropositifs de moins de 15 ans ont contracté le virus par le biais de leur mère, ont-ils encore indiqué, ajoutant que moins de 10 % des femmes enceintes reçoivent les services leur permettant d’éviter de transmettre le VIH à leur enfant. La campagne “Unissons-nous pour les enfants contre le SIDA”, qui durera jusqu’en 2010, a pour objectif, entre autres, d’attirer l’attention sur le sort des enfants et des jeunes, qui restent le parent pauvre des politiques aussi bien nationales qu’internationales de lutte contre cette maladie et n’ont aucun accès aux services de base dans le domaine des soins et de prévention.

Ainsi, moins de 5 % des jeunes séropositifs ont accès aux médicaments pédiatriques dont ils ont besoin, moins de 10 % des enfants vulnérables ou orphelins à cause du Sida reçoivent une aide de l’Etat et moins de 10 %des femmes enceintes bénéficient de services qui empêchent la transmission du VIH à leur bébé, ont-ils précisé.

La campagne “Unissons-nous pour les enfants, contre le SIDA”, ambitionne aussi de réduire de 25 % le nombre de jeunes vivant avec le VIH dans le monde, d’ici à 2010, de fournir des traitements antirétroviraux à 80 % des enfants qui en ont besoin. Elle a de même pour objectif de permettre à 80 % des femmes concernées d’avoir accès aux services destinés à empêcher la transmission du VIH à leurs enfants Les efforts devant être déployés par tous ceux qui combattent le SIDA doivent répondre aux besoins essentiels des enfants dans les domaines prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, du traitement pédiatrique aux enfants, de prévention de l’infection chez les adolescents et les jeunes et de la protection des enfants affectés par la maladie.

 

Source : MAP