Accueil / Non classé / Le point sur l’épidémie de sida 2005 : Rapport annuel d’ONUSIDA

Le point sur l’épidémie de sida 2005 : Rapport annuel d’ONUSIDA

Cartes

Adultes et Enfants vivant avec le VIH : Estimations en 2005

Nombre d’Adultes et d’Enfants nouvellement infectés par le VIH en 2005

Nombre de décès par SIDA chez l’Adulte et l’Enfant en 2005

Le rapport annuel du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) intitulé Le point sur l’épidémie de SIDA 2005 a été présenté la semaine dernière, avant la Journée mondiale du Sida commémorée le 1er décembre.
 
L’introduction du communiqué de presse précise que « De nouveaux éléments indiquent que les taux d’infection à VIH chez l’adulte ont diminué dans certains pays et que des changements de comportements pour prévenir l’infection – tels que l’utilisation accrue des préservatifs, une première expérience sexuelle plus tardive et moins de partenaires sexuels – ont joué un rôle décisif. En revanche, le nouveau rapport des Nations Unies indique également que les tendances globales de la transmission du VIH sont toujours orientées vers la hausse, et que des efforts de prévention accrus s’imposent pour ralentir l’épidémie ».
 
Ainsi, d’après le rapport, L’avance du SIDA au Moyen-Orient et en Afrique du Nord s’est poursuivie, les calculs les plus récents estiment à 67 000 [35 000-200 000] le nombre de personnes infectées par le VIH en 2005. Dans cette région, environ 510 000 personnes [230 000-1,4 million] vivent avec le VIH et on estime à 58 000 [25 000-145 000] le nombre de décès attribuables au SIDA chez les adultes et les enfants en 2005.(Page 74,756,76,77 du rapport).
 
Si la surveillance du VIH reste modeste dans la région, certains pays apportent des informations plus complètes (notamment l’Algérie, la Jamahiriya arabe libyenne, le Maroc, la Somalie et le Soudan). Les données disponibles montrent une tendance à l’accroissement du nombre d’infections à VIH (notamment chez les plus jeunes) dans des pays comme l’Algérie, la Jamahiriya arabe libyenne, le Maroc et la Somalie. Les rapports sexuels non protégés constituent le principal mode de transmission du VIH dans cette région, même si l’injection de drogues représente un facteur d’importance croissante (dans au moins deux pays, la République islamique d’Iran et la Jamahiriya arabe libyenne, elle constitue le principal mode de transmission). On observe une diminution générale des infections dues aux produits sanguins contaminés, aux transfusions sanguines ou à l’inobservance des mesures de lutte contre l’infection en milieu de soins, même si ces problèmes persistent dans certains pays. Pour l’ensemble des cas de SIDA signalés, le pourcentage attribuable au sang contaminé est passé de 12% en 1993 à 0,4% en 2003 (OMS/EMRO, 2005).
 
Le rapport intégral est consultable en Anglais, Allemand, Russe et Espagnol sur le lien suivant : www.unaids.org
 
Cartes
Adultes et Enfants vivant avec le VIH : Estimations en 2005
Nombre d’Adultes et d’Enfants nouvellement infectés par le VIH en 2005
Nombre de décès par SIDA chez l’Adulte et l’Enfant en 2005
 
Ci-joint la version française du rapport(Le téléchargement prend quelques minutes)
 

À propos Responsable de publication