Accueil / Non classé / Le bon accueil à l’hôpital est la condition sine qua non pour prévenir l’invalidité des citoyens.

Le bon accueil à l’hôpital est la condition sine qua non pour prévenir l’invalidité des citoyens.

Le bon accueil à l’hôpital est la condition sine qua non pour prévenir l’invalidité des citoyens.

Par Salah chakor.

 

A l’hôpital, au centre de santé, comme dans des cliniques publiques et privées, le personnel doit maîtriser les techniques du bon accueil au profit des malades, ce savoir être, étant le gage de la qualité des prestations hospitalière, constitue 50% des soins à donner aux patients et en l’occurrence le garant de la guérison.

Un malade convenablement accueilli se sentira en sécurité et aura la confiance et la volonté de guérison. Les traitement et les consultations faites dans de bonnes conditions et avec un esprit du civisme et d’altruisme, font remonter le moral du malade et l’aideront à se rétablir au plus vite. C’est, au contraire, l’accueil est mauvais, tous les efforts qui seront fournis dans les soins seront négatifs, car le malade se sentira déjà opprimé ; ce qui, par perte de confiance, compliquera le rétablissement.

Il est alors important de faire valoir ces qualités du bon accueil et du savoir être au sein de nos centres hospitaliers, pour prévenir l’aggravation de toutes maladies et contribuer au développement d’une culture sociale et de solidarité. Ce qui doit, apparemment, commencer par les services à caractère social tel que l’hôpital, qui ont la responsabilité du sauvegarde de la santé des citoyens, principaux acteurs de toutes économies.

L’encadrement médical doit aussi jouer le rôle de l’assistance social et pouvoir donner espoir aux malades en difficulté en les tranquillisant et en leur remontant le moral.

Le malade ne doit, en aucun cas, entendre des mots mal placés en sa présence, cela le met mal à l’aise. Il doit être traité avec beaucoup d’attention et de vigilance, sans lui faire sentir que le service est fait à contre cœur.

C’est seulement de cette manière que les conseils et les médicaments prescrits par le Tobib peuvent donner de bons résultats et prévenir l’invalidité des citoyens et favoriser l’instauration d’un bon état de santé chez tout le monde. Ce qui fera gagner à l’état d’énormes dépenses dans l’achats de médicaments et du matériel hospitalier.