Accueil / Non classé / Le 8 juin, journée sans voiture à Rabat

Le 8 juin, journée sans voiture à Rabat

 

Une journée sans voiture aura lieu à Rabat le dimanche 8 juin. Cette manifestation environnementale organisée par la section de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) à Rabat sera célébrée à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. Une occasion pour sensibiliser le citoyen sur la pollution et la mobilité urbaine qui constituent plus que jamais des enjeux de taille.« Nous avons pris la décision d’organiser cette journée en raison de la pollution provoquée par les pots d’échappement des voitures et qui est la cause de plusieurs maladies », affirme Abdesalam Adib, président de la section Rabat de l’AMDH.

Cette manifestation environnementale s’est fixée pour objectif majeur de minimiser la circulation des moyens de transport polluants. « À cette occasion, une marche sera organisée depuis la forêt carrefour à El Kamra en passant par le boulevard Hassan II puis le boulevard Mohammed V pour arriver en face de la grande poste », précise M. Adib avant d’ajouter que « nous nous sommes concertés avec les autorités locales pour que ces derniers puissent prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre le boulevard Mohammed V une zone sans voiture. Des barrières seront mises en place pour stopper les véhicules ». Par ailleurs, un sit-in aura lieu devant le Parlement pour mettre en exergue les problèmes liés à l’environnement.

Durant cette journée, les citoyens devront oublier leurs voitures et utiliser d’autres moyens de transport non polluant en l’occurrence les bicyclettes. Une manière de changer leurs comportements en matière de mobilité, et plus particulièrement en ce qui concerne l’usage de la voiture. Au programme de cette manifestation figure également une exposition sur l’environnement. « Des enfants auront l’occasion de s’exprimer sur le thème de l’environnement à travers des dessins qui seront ensuite exposés », indique le président de la section Rabat de l’AMDH. Cette exposition sera accompagnée de plusieurs activités artistiques.

Rappelons que la Journée mondiale sans voiture est célébrée chaque année le 22 septembre. Une telle entreprise est née du constat que les individus sont fortement préoccupés par la pollution et la mobilité urbaine. En ville, beaucoup se plaignent d’une mauvaise qualité de l’air, de nuisances sonores, d’encombrements… Cette manifestation qui existe depuis 1998 s’est donné pour but de favoriser la prise de conscience collective de la nécessité d’agir contre les nuisances générées par la croissance du trafic motorisé en milieu urbain. Il ne s’agit pas seulement de lutter contre la pollution atmosphérique ou contre le bruit mais aussi d’améliorer la qualité de vie en ville.

Autrement dit, cette manifestation a été lancée afin de faire face aux problèmes grandissants des différentes formes de pollution dans les villes : pollution de l’air et changement climatique, augmentation du bruit… bref, une qualité de vie réduite due au nombre sans cesse croissant de voitures en circulation. Il s’agit de mettre un terme à cette évolution par une prise de conscience des conséquences que cela entraînera inévitablement. La journée sans voiture se veut une initiative qui laisse libre cours à toute idée dont la réalisation est supposée rompre ce cercle vicieux : qu’il s’agisse de se servir des transports publics, de prendre le vélo ou d’aller simplement à pied, toutes ces possibilités, à l’essai, pourraient réserver, comme effet secondaire, l’une ou l’autre agréable surprise.

ٍSource : Aujourd’hui le Maroc

À propos Responsable de publication