Accueil / Actualités / L’association Kane Ya Makane a fêté ses 5 ans avec tous ses partenaires

L’association Kane Ya Makane a fêté ses 5 ans avec tous ses partenaires

A l’occasion de ses cinq ans, l’association Kane Ya Makane a organisé, en étroit partenariat avec la Société Générale, un événement destiné à communiquer auprès de ses partenaires sur l’avancement de ses projets. Cette manifestation a eu lieu le jeudi 23 octobre en fin de journée, au siège de la Société Générale.

Près d’une centaine de partenaires et d’invités ont pu ainsi découvrir les réalisations de l’association, depuis sa création en 2009, et notamment au niveau de ses deux projets Tanouir/Tanouir + (version enrichie de Tanouir) et Talents de femmes.

Et c’est tout d’abord à travers les deux expositions organisées sur place, la première des derniers tableaux des femmes bénéficiaires du projet Talents de femmes, et la seconde des dessins réalisés par les enfants durant les ateliers Tanouir, que les invités ont pu avoir un premier aperçu des résultats des deux projets.

Par la suite, l’assistance a été invitée à rejoindre l’auditorium pour démarrer une présentation plus formelle des activités réalisées.

S’agissant des projets Tanouir / Tanouir +, véritables programmes de lutte contre l’abandon scolaire dans les écoles publiques situées en milieu rural, l’assistance a pu découvrir qu’ils étaient articulés autour d’ateliers artistiques pluridisciplinaires, dispensés au sein même des établissements, en faveur des élèves, en vue de favoriser leur épanouissement, leur éveil et leur créativité. Les projets comportent par ailleurs des formations au profit des instituteurs de ces écoles pour redynamiser leurs pratiques d’enseignement à travers une approche ludique. Le projet Tanouir + comporte en plus des ateliers de renforcement en langue française en faveur des élèves des écoles d’intervention.

Depuis leur démarrage respectivement début 2011 et courant 2013, les programmes Tanouir et Tanouir + ont été déployés au sein de d’une vingtaine d’écoles publiques rurales réparties entre les 3 régions d’Agadir, de Marrakech, et d’ El Jadida, représentant un effectif cumulé de 7 000 élèves et de 75 instituteurs.

Un reportage sur le projet Tanouir a permis à l’auditoire de découvrir l’ambiance des ateliers ainsi que leurs nombreux impacts positifs sur les bénéficiaires, qu’il s’agisse des enfants ou des instituteurs.

Des témoignages audio visuels d’anciens bénéficiaires du projet Tanouir ont ensuite été diffusés, parmi lesquels, celui de Tarik, 15 ans, qui a suivi le programme durant 3 années :

« Mon plus souvenir pendant les ateliers c’est le conte Arlequin car il dit que l’être humain, ce n’est pas son apparence, mais beaucoup plus sa personnalité qui influence les gens qui l’entourent. Les ateliers Tanouir m’ont permis de continuer mes études et aujourd’hui, je suis en première année lycée tronc commun. Ils m’ont également permis de devenir plus sociable, de plus parler aux gens car avant, j’étais plus en retrait. Je remercie l’association Kane Ya Makane pour ses efforts ».

Partenaires clés du programme, les Délégations du Ministère de l’Education Nationale étaient également très présentes durant toute la soirée. Outre la présence effective du responsable partenariat de la Délégation d’Inezgane – Aït Melloul, venu d’Agadir spécialement pour l’événement, les invités ont pu découvrir le message du Délégué d’Agadir Idaoutanane, dont nous reprenons ci-dessous des extraits :

« Quand nous avons effectué des visites aux établissements du milieu rural de la province d’Agadir Idaoutanane, nous avons été agréablement surpris par le niveau des élèves. Ce programme (Tanouir) a permis de faire aimer l’école aux élèves à travers des activités parallèles qui ont appuyé l’apprentissage de ces élèves…. J’ai pu remarquer, à travers les discussions avec les élèves des établissements en milieu rural bénéficiant de ce programme, qu’ils ont un très bon niveau, qu’ils arrivent à s’exprimer. On dirait qu’ils ont fait leur école dans le milieu urbain. »

L’association a ensuite présenté les deux programmes « Tanouir hors les murs » et « Tanouir en partage », qui ont été menés en faveur de structures associatives encadrant des enfants défavorisés, parmi lesquelles la Fondation Sanady et l’association Initiative Urbaine. Les présidents de ces deux structures ont, à cette occasion, été invités à partager avec le public leur retour d’expérience et ont salué la qualité des programmes de Kane Ya Makane ainsi que leurs impacts très positifs sur les enfants.

Au niveau du projet Talents de Femmes lancé en 2009, visant le développement socio économique des femmes à travers l’art, l’assistance a pu rencontrer quatre des artistes bénéficiaires, venues spécialement de leur village d’Alma pour cet événement, et découvrir leurs dernières productions, ainsi que le témoignage de la Présidente de la coopérative créée, Malika Dadsi, dans le cadre de ce projet pour gérer l’activité artistique de manière solidaire.

L’association a ensuite présenté son organisation, articulée autour d’une équipe de 27 salariés, dont 20 sur le terrain, des informations sur les subventions reçues en 2013, qui se sont élevées à plus de 3 100 000 MAD, dont les deux tiers sont d’origine étrangère.

De nombreux remerciements ont été adressés aux partenaires clés de Kane Ya Makane, qu’il s’agisse de la Principauté de Monaco, de la Société Générale, de la Fondation Drosos, de JLEC ou encore d’Eqdom, et NCRM sans lesquels Kane Ya Makane ne pourrait déployer tous ses programmes.

Enfin, la soirée s’est achevée par un cocktail lors duquel l’équipe de l’association a pu souffler les 5 bougies du gâteau d’anniversaire que la Société Générale avait délicatement prévu.