Accueil / Actualités / L’Association des populations des montagnes du Monde (APMM) fait le plaidoyer à Marrakech pour concrétiser les accords de la COP21 de Paris

L’Association des populations des montagnes du Monde (APMM) fait le plaidoyer à Marrakech pour concrétiser les accords de la COP21 de Paris

Une soixantaine de personnes venues de 14 Pays, représentant les cinq continents participent à la COP22 qui s’organise à Marrakech du 7 au 18 Novembre 2016. En plus des acteurs associatifs marocains venus des différents massifs, le Rif, le Moyen, Haut et Anti Atlas, les autres montagnards se sont déplacés au Royaume à partir du Brésil, Mexique, Pérou, Argentine, Equateur, Guatemala, Colombie, Costa Rica, Chine, Népal, Indonésie, France, Nicaragua.

Plusieurs activités PréCOP se sont déroulées sur le terrain pendant les journées des 6 et 7 Novembre : les expériences des différents pays en matière de gestion des biens communs en l’occurrence les ressources forestières ont été largement débattues et discutées au village d’Imi N’Ifri relevant de la Commune Rurale de Tifni, Province d’Azillal. Les pays étrangers se sont bien intéressés à l’expérience marocaine  qui met en avant l’approche participative et l’implication des coopératives et des associations sylvo-pastorales dans matière de gestion de la Forêt.

Des tournées de terrain ont permis aux visiteurs de s’enquérir de l’expérience marocaine en terme de gestion de la forêt et de visiter les sites touristiques de cette partie du Haut-Atlas Marocain. Les montagnards se rendront par la suite à Marrakech pour faire du plaidoyer en vue d’inciter les pays industrialisés à respecter leurs engagements et passer à l’action pour réduire les émissions de Gaz à effet de serre qui constituent une menace réelle pour la planète Terre. Le programme de participation de l’APMM à la COP22 contient entre autre des conférences, des animations, des projections de films sur différentes thématiques inhérentes au changement climatique.

Les montagnards vont également plaidoyer pour que la Communauté internationale reconnaisse qu’ils sont les vrais gardiens du climat, à travers la préservation de la forêt, de l’eau et de la biodiversité.

Consciente de l’importance de l’inter-culturalité dans le rapprochement des peuples, l’APMM avait organisé une grande soirée musicale le dimanche soir, à Imi N’Ifri, au cours de laquelle les musiques et danses d’Ahwach de l’Atlas Marocain se sont associées à celles de l’Amérique latine, de l’Indonésie et du Népal.

Imi N’Ifri le 7Novembre 2016

Hrou ABOUCHRIF

APMM Maroc