Accueil / Actualités / Lancement du projet de la promotion de la participation communautaire en santé à Azilal

Lancement du projet de la promotion de la participation communautaire en santé à Azilal

Les habitants de la commune de Tabia à la province d’Azilal ont été au rendez-vous le mardi 03 mars 2015, au séminaire de lancement du projet de « la promotion du droit à la santé par le biais de renforcement de la participation communautaire en santé ».

L’Association Azilal pour le développement, l’environnement et la communication AADEC, porteuse du projet, et ces partenaires dont l’INDH, le ministère de la santé, le conseil communal de Tabia et les citoyens de tabia veulent réaliser un diagnostic communautaire participatif et identifier les besoins de formation en domaine de santé, renforcer le rôle des ONGs en multipliant les Initiatives à Base Communautaire (IBC), et la création des mécanismes de dialogue et partenariat entre les acteurs officiels et civils pour améliorer les Déterminants Sociaux de la santé et combler l’écarts des inégalités sociaux de la santé au niveau basique.

Le séminaire qui a connu la participation active de 50 acteurs locaux, représentants des services extérieurs et élus locaux, a permit d’identifier les 30 volontaires / Agents de santé communautaire qui vont suivre un cycle de formation, et d’échanger les bonnes pratiques et les histoires de succès des professionnels de santé, communes et Organisations à base communautaires.

Parmi ces succès, on peut citer les projets de Dar Al Ommouma de Ait m’hammed et Foum Jamaa, la lutte contre le leishmaniose, les mutuelles communautaires de santé, la lutte contre les vecteurs des maladies hydriques, le plan de communication de prévention et de sensibilisation à l’encontre des piqures de scorpion, la construction des toilettes dans les établissement scolaires et les mosquées des Douars et le Samu-Obstétrical dans les zones de montagnes, les Besoins Essentiels de Développement BED.

Plusieurs leçons et recommandations ont été tirées. On peut citer à titre d’exemple  la nécessité du partenariat local de santé, la priorisation de la prévention, l’éducation à la santé et la communication pour changement de comportement et adoption des modes de vie sains, et de mener des actions sanitaires et agir sans remplacer ni le secteur de la santé ni les autres acteurs étatiques.

Les participants au séminaire n’ont pas raté l’occasion pour rendre hommage à monsieur EL BOUABBADI, l’aimable infirmier du centre de santé de Tabia, et aussi pour plaider pour recruter un médecin dans les brefs délais et renforcer le parc d’ambulance, tout en confirmant la mobilisation autour des objectifs et activités de projet.

​Contact de l’association: [email protected]

zohair maazi