Accueil / Actualités / Lancement du 1er Guide de prise en charge des victimes de la pédophilie

Lancement du 1er Guide de prise en charge des victimes de la pédophilie

L’ONG marocaine « Touche pas à mon enfant » a lancé, samedi à Casablanca, le premier Guide de prise en charge des victimes ainsi que des formations pour lutter contre la pédophilie.

« Après 13 ans de combats, nous lançons un Guide de prise en charge des victimes en trois langues (arabe, amazigh et français) afin de sensibiliser aux dangers de la pédophilie et indiquer aux victimes et aux animateurs associatifs les démarches à suivre pour faire valoir leurs droits », a déclaré Najat Anouar, présidente de l’Organisation, lors d’une conférence de presse.

Cette dernière a précisé que le Guide de prise en charge des victimes de la pédophilie, qui est disponible en téléchargement sur le site officiel de l’organisation : www.touchepasamonenfant.com, offre des informations courtes et précises permettant ainsi aux familles dont les enfants ont été victimes d’abus sexuels de mieux maitriser la situation.

« Depuis 2004, notre organisation n’a pas relâché ses efforts pour mener des actions, afin de faire évoluer les mentalités et briser les tabous », ajoute-t-elle, reconnaissant toutefois que la lutte est rude et s’inscrit dans la durée et que l’étape la plus difficile mais heureusement franchie a été de rompre le silence.

« La lutte contre la pédophilie est un combat au quotidien, un combat de chaque instant », souligne Najat Anouar.

Accès à des formations

En parallèle de ce livret, l’organisation assurera des formations auprès de tous les acteurs du monde associatif désireux d’utiliser ses outils pour lutter efficacement contre la maltraitance infantile et la pédophilie. Ces formations, initiées en partenariat avec l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), débuteront la semaine prochaine au niveau de la région Casablanca-Settat et se dérouleront en direct ou via vidéoconférence pour une plus grande diffusion à travers le Royaume.

« Plus que de simples mesures de sanction et de protection à posteriori des victimes d’abus sexuels, la lutte contre la pédophilie est une question de prévention et de sensibilisation par excellence. Il s’agit de préparer la société à intégrer les réformes juridiques et en finir avec les préjugés et les stigmates sociaux dont font l’objet les mineurs abusés sexuellement » rapporte la MAP.

L’Association Touche Pas à Mon Enfants a été créée le 2 juillet 2004, en tant que valeur ajoutée avec une préoccupation commune avec d’autres institutions à savoir la protection de l’enfant, la préservation de ses droits et la lutte contre toute forme d’abus à son encontre et notamment les agressions sexuelles. Son travail consistait à représenter les victimes devant les tribunaux, à leur chercher des possibilités de réinsertion et à organiser des compagnes de sensibilisation en coordination avec tous les acteurs concernés.

Source : www.huffpostmaghreb.com

À propos Responsable de publication