Accueil / Non classé / La scolarité de la fille rurale à Ait Ishaq reste sans définition

La scolarité de la fille rurale à Ait Ishaq reste sans définition

Auteur : ihya mohamed

 

ihya mohamed chrgé de la communication et formation assocoation ASCCA ayt ishaq

Pour être sûrs de la vraie situation de la scolarité de la fille rurale dans la grande région de ait ishaq, nous avons mené une enquête auprès des parents, les administrations des groupements d’écoles et du lycée local , les instituteurs et les filles victimes de la déperdition scolaire .

La région de ait ishaq est une région à caractère rurale sous forme de deux communes rurales (ait ishaq et ouaoumana) .elle se situe sur la route nationale N°8 reliant les deux pôles du Maroc Fès et Marrakech, à 80KM de bani Mellal et 36KM de khenifra.

La région compte 4 groupements d’écoles dans le monde rural dont chaque groupement se constitue d’au moins 4 écoles ce qui implique en général plus de 16 écoles. Si nous prenons par exemple quelques statistiques du groupement d’écoles de sidi saaid qui se compose de 5 écoles : 

  *2007-2008 : 14 filles ont eu leurs 6 AF, mais aucune n’a pas pu voir le collège. 

  *2008-2009 : 13 filles 

  *2009- 2010 : 14 filles.

Pour les filles des autres groupements, qui ont la chance d’atteindre le collège, ne pouvaient pas continuer leurs études et les bons cas ne pouvaient pas franchir le niveau 9 AC.

 

Les causes :

 

Selon l’enquête menée auprès des parents, les instituteurs, les responsables administratifs du collège et des écoles et les victimes de l’abandon scolaires , il apparaît que les causes principales sont :

 

  *Pour les filles qui s’arrêtaient au plafond de 6AF : 

  *Absence d’espace d’accueil des filles pour terminer leurs études au niveau du village. 

  *La Pauvreté de la majorité des parents entrave l’accès au collège 

 Refus de quelques parents d’envoyer leurs filles vers un enseignement non rentable selon eux surtout pour la fille. 

  *Pour les victimes de la déperdition scolaire. 

  *Niveau scolaire de la fille rurale inférieur à celui des autres du village. 

  *La fille rurale se préoccupe du nouveau monde et ses loisirs et oublie ses études.

 

Donc toutes ses causes influencent négativement une bonne poursuite normale des études dans le cadre d’égalité des chances entre les enfants de la même région et du même payé et entravent le sentiment de citoyenneté que nous voudrons tous instaurer chez nos enfants.

 

Les conséquences :

 

Les causes citées si dessus provoquent des conséquences que personne ne souhaitera pour ses enfants : 

  *Mariage précoce 

  *Le travail des jeunes filles qui se propage beaucoup dans notre monde rural. 

  *La fille exploitée par sa famille dans les travaux durs (ramassage du bois, approvisionnement en eaux, garder le bétail pour une longue durée ,… ) 

  *Manque d’un suivi pour la fille rurale dans son nouveau monde peut lui subir des abus sexuel (il existe beaucoup de cas où elles sont exploitées sexuellement) 

  *Reproduire l’analphabétisme.

 

Solutions proposée :

 

  *Créer un espace d’accueil de la fille rurale où un bon suivi et une meilleure orientation sont assurés. 

  *Avoir un transport scolaire pour les filles les plus proches du village et dont les accès sont disponibles. 

  *Chercher des familles d’accueil. 

  *Sensibilisation des parents pour les encourager à scolariser leurs filles.