Accueil / Non classé / La sanction au sein de l’école

La sanction au sein de l’école

Auteur : Abdou Mbarek

Le système éducatif,à l’échelle mondiale,vise à promouvoir l’acte pédagogie et préparer solidement les apprenants à leurs insertions dans la société civile.le lieu fondamental pour exercer socialement leur citoyenneté.En effet,la classe est l’espace éducatif et favorable où l’élève doit être largement préparé sur des bases solides en vu d’apprendre et agir dans des situations concrètes .Ils y investissent leurs acquis ralatifs à la citoyenneté.

Toutefois,dans la gestion de la vie de la classe ,les enseignants adressent des sanctions aux apprenants visant par cette démarche une régulation disciplinaire.Selon certains éducateurs ,cette démarche leur permettent de mettre de l’ordre dans l’espace de a classe,surtout devant des incivilités inappropriées de certains élèves.Ces derniers cherchent et mettent tous les moyens dans le but de perturber l’enseignant et justement le déroulement du cours.Or ,la sanction n’est pas pratiquement l’acte éducatif idéal par lequel,l’enseignant pourrait atteindre les objectifs fixés .Mais est- ce-que cette démarche est-elle la seule solution appropriée aux élèves ? Peut-on adresser des sanctions ? Peut-on les écarter ?

La pédagogie idéale est probablement celle qui écarte toute sanction dans l’acte pédagogique .En effet,le pédagogue,l’enseignant devraient éloigner ce procédé de leur pédagogie et de leur méthodologie d’enseignement.Car,la sanction aurait de lourds conséquences sur la personnalité ;la motivation et le rendement de l’élève.De plus, elle crée en lui des sentiments d’échec et de déception. En outre,la sanction modifie et aggrave les comportements des apprenants qui prennent des proportions plus importantes.Ce climat crée donc entre élèves et éducateurs des situations confictuelles,des affrontements perssistants.Ce bouillonnement déséquilibre donc l’ordre de la classe et les objectifs sont ratés.

Les élèves s’opposent à la sanction et cherchent d’en réduire soit en jouant sur le caractère public de la classe,soit par l’intervention d’autres acteurs. En effet,les élèves essaient à démontrer que l’enseignant s’actionne les uns plus durement que les autres.

Selon notre modeste expérience , on constate que cette opposition est due à l’incompréhension de la sanction .C’est à dire , les apprenants ne comprennent pas du tout pourquoi on leur a adressé des sanctions.Cette opposition est due aussi à la forme ,à la nature et à la sévérité de la sanction. Pour l’enseignant, la sanction demeure un outil de pouvoir parlequel ,il impose son autorité naturelle. Il s’engage dans une amplification de menace de sanctions à l’égard de l’élève.L’enseignant vise à contraindre des élèves à obéir. Plus les agissements d’oppositions augmentent ;plus la menace d’une sanction bouillonne de plus en plus dans la classe.Mais ; dans la plupart des situations conflictuelles.le poids de la sanction et la peur de ses résultats sont parfaitement des élèments qui contribuent à son acceptation,à la soumission des élèves à la décision de l’éducateur.

Il faut verbaliser, sanctionner les élèves .En effet, le système éducatif doit la considérer comme une démarche ,une démonsion du métier de l’enseignant qui devrait assumer toute responsabilité. Or,la sanction devrait être préparer soigneusement telle on prépare des apprentissages,des évaluations.

La plupart des chercheurs dans le domaine de la pédagogie se situent dans cette perspective dans la mesure où la sanction permet la construction des citoyens autonomes et résponsables.Mais,ils affirment que personne ne prétend régulariser tous les problèmes à caractères éducatifs par la bais de la sanction.

Le cours à la sanction est souvent resentit comme une arme qui permet de sortir gagnant dans les situations conflictuelles par force.Elle est perçue comme un moyen de vengeance de l’éducateur sur les élèves. Pour cela , les éducateurs devraient se former pour attribuer des sanctions de manière professionnelles pour leur offrir un caractère pédagogique au sens fort et noble du terme .

Pour conclure, il faut imposer aux élèves des actes pour les aider à intègrer des régles de vie et prendre leur place dans la société civile.

 

Abdou Mbarek ([email protected])

À propos Responsable de publication