Accueil / Non classé / La gestion budgétaire entre un succès et des critiques

La gestion budgétaire entre un succès et des critiques

 

La gestion budgétaire est un instrument récent qui a débuté vers les années 1920 et qui a connu une application généralisée durant les années trente aux Etats-Unis pendant la dépression, et dès 1950 en Europe. Réellement, le premier qui a appliqué cette technique, c’était l’américain DUPONT de NEMOURS puis GENERAL MOTORS lors de la dévaluation de 1929.

Mais c’est qu’après la deuxième guerre mondiale que cette gestion a été accueillie dans toute l’Europe  et notamment en France à partir des années trente, suite à la conférence de Genève que ce dispositif a pu connaitre une large expansion.

L’utilisation des budgets devenait importante vu l’accroissement des diverses activités de l’entreprise a connu au sein de ses différents environnements, ainsi que l’évolution des méthodes de gestion.

Cette utilisation des budgets devenait importante vu l’accroissement des diverses activités de l’entreprise et le besoin de l’enregistrement des opérations courantes pour mesurer et connaitre la santé financière et le résultat général de l’entreprise.

Pour que l’entreprise avance, tout en prenant en considération l’avenir et pour fuir les pressions et les influences de l’environnement, les managers et les directeurs ont fait un grand essai pour mettre en place un système permettant de détecter et corriger les faiblesses internes et d’atteindre tous les objectifs d’où la naissance et l’apparition de la gestion budgétaire.

Toutefois, la gestion budgétaire est considérée comme un outil de planification et de coordination qui permet d’une part l’harmonie, la concordance entre les différents budgets partiels à l’égard des objectifs généraux et les moyens de l’entreprise et d’autre part la cohérence entre les différents budgets.

La gestion budgétaire englobe les trois composantes suivantes :

  • La prévision : l’étude préalable de la décision, possibilité et volonté de l’accomplir.
  • La budgétisation : la définition des objectifs et des moyens propres à les atteindre.
  • Le contrôle : l’écart obtenu entre l’objectif et la réalisation, explication et exploitation de ces écarts.

Comme on l’avait montré précédemment, la gestion budgétaire joue un rôle très important dans la vie des entreprises, on ne peut pas imaginer comment une entreprise peut survivre sans ce dispositif, pour cela on peut dire que la gestion budgétaire est l’une des plus importantes techniques utilisées pour mesurer la performance des entreprises.

Elle est un ensemble de circonstances essentielles qui continuent à jouer des rôles très importants dans la gestion des entreprises, et se considère comme l’outil de gestion le plus efficace   par excellence.

En dépit du succès que la gestion budgétaire a connu pour longtemps, de nombreuses critiques à l’encontre des budgets ont été émises depuis longtemps par les théoriciens du contrôle :

Les critiques décriaient essentiellement le fait que l’existence des budgets emmène les managers à s’éloigner des objectifs effectifs pour lesquels la gestion budgétaire a eu lieu.

Ainsi le cout et la lenteur de la mise en place d’un budget se confondait avec l’objectif principal de l’entreprise qui est la minimisation des dépenses et la recherche du profit, mais cela ne doit pas faire penser que seules les grandes firmes qui ont les moyens peuvent se permettre d’adopter ce dispositif, car il est possible d’utiliser le budget sous une forme simple qui serait adapté à toutes les tailles.

Aussi la turbulence de l’environnement actuel qui se caractérise par une forte concurrence exige des prévisions beaucoup plus précises, chose qui s’avère impossible, d’où la naissance de nouvelles réflexions qui vont au-delà des budgets.

Malgré toutes les reproches et critiques formulées autour de la gestion budgétaire, le budget s’impose davantage et reste loin d’être mort dans la plupart des grandes entreprises d’après plusieurs études récentes.