Accueil / Non classé / La Fondation Zakoura a débloqué plus de 1,5 million de prêts depuis sa création

La Fondation Zakoura a débloqué plus de 1,5 million de prêts depuis sa création

 

La Fondation Zakoura Micro-Crédit a débloqué, depuis sa création en 1995, plus de 1,2 million de prêts pour un montant de plus de 2,1 millions de dirhams, a souligné, lundi soir, son directeur général, M. Benmaazouz Aziz.

M. Benmaazouz, qui s’exprimait lors des travaux de l’assemblée générale de la Fondation Zakoura Micro-Crédit et la Fondation Zakoura-Education, a ajouté que le nombre des prêts débloqués pour l’année 2005, a atteint 332.799, pour un montant de 683 millions de dirhams, dont les bénéficiaires ont été, pour la majorité, des femmes (89 pc).

Il a en outre indiqué qu’au 31 décembre 2005, la Fondation Zakoura fonctionnait avec 706 employés, dont 615 travaillant sur le terrain, répartis sur des zones couvrant l’ensemble du pays (56 pc zone urbaine et 44 pc zone rurale).

Mme Benchekroun Mounia, directrice de la Fondation Zakoura Education a, pour sa part, indiqué que le bilan de l’activité en 2005 de son établissement a été marqué par un développement significatif des écoles d’éducation non-formelle puisque ce sont 47 écoles qui ont pu être ouvertes dans 6 régions du Maroc au cours de cette période contre 7 écoles en 2004.

Ce développement, a-t-elle précisé, a pu être assuré par les partenariats noués avec plusieurs entreprises et associations soutenant la Fondation ainsi qu’avec la Fondation italienne MLAL Progetto Mondo qui a permis l’ouverture de 30 écoles et la mise en place de 30 groupes d’alphabétisation pour adultes dans la région de Béni Mellal, dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne.

Outre l’augmentation significative du nombre d’écoles ouvertes en 2005, l’activité d’éducation non-formelle a été marquée, a-t-elle ajouté, par la croissance du nombre d’élèves ayant achevé le cycle d’enseignement de l’Education Non-Formelle d’une durée de 3 ans ( 57 % ont été présentés à l’examen d’entrée au collège et 83% d’entre eux ont réussi cet examen).

Au plan quantitatif, cette année a également permis la formation de plus de 2.565 apprenants répartis dans 146 ateliers d’Initiation professionnelle organisés par la Fondation dans le but d’accroître l’autonomie des douars et de faciliter la recherche d’emplois des jeunes.

S’agissant de l’alphabétisation, plus de 3.240 personnes ont pu bénéficier en 2005 des programmes de la Fondation dont 1.863 nouveaux inscrits.

Les programmes de sensibilisation à l’hygiène et à la santé et aux droits humains ont bénéficié, en 2005, à 450 femmes, 331 personnes en milieu rural ont bénéficié de visites médicales gratuites.

Concernant les programmes de Développement Intégré des Douars (DID), l’année 2005 a été marquée, a-t-elle souligné, par la finalisation de 60 projets réalisés en partenariat avec la Fondation Mohammed V et par la concrétisation de deux nouveaux partenariats avec la Fondation CODESPA, l’un pour la mise en place, dès fin 2005, de 6 nouveaux DID dans la province de Larache, et l’autre pour le déploiement début 2006 de ce programme intégré dans 4 douars de la région de Tétouan.

De son côté, Mme Triki Laila, membre de la Fondation a fait un exposé sur le programme « Moukawalati », dont l’objectif général est de favoriser la résorption du chômage en encourageant les jeunes à créer leur entreprise.

Pour la Fondation Zakoura Micro-crédit, ce programme consiste à accueillir au sein de guichets dédiés à cette activité les porteurs de projets, à présélectionner les candidats, à transmettre leur dossier pour sélection au niveau d’une commission régionale, à assurer la formation du porteur du projet pour lui permettre de préparer son business plan et à assurer un suivi post création.

Elle a précisé que la Fondation Zakoura a déjà créé cinq guichets : deux à Casablanca, un à Marrakech, un à Settat et un à Fès et compte mettre en place quinze autres guichets dans les différentes villes du pays, pour l’année 2007.

La rencontre a été également une occasion pour la présentation des projets et des programmes de la Fondation, notamment le projet ’’Moufida’’ au service de la citoyenneté, le journal ’’Zakoura’’, le projet ’’Système d’information’’ en cours de préparation et le projet ’’la Performance sociale’’. Les participants ont par la suite adopté les rapports moral et financier pour l’exercice 2005 de la Fondation et coopté d’autres nouveaux membres au sein des organismes de la fondation.

Cette rencontre présidée par M. Nourreddine Ayouch, président de la Fondation Zakoura, s’est déroulée en présence de MM. Anis Birou et Moulay Hafid Elalamy, respectivement, secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation et l’Education non-formelle et président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), du gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa, M. Mohamed Faouzi, des présidents des associations et des représentants des banques, ainsi que nombreux hommes d’affaires.

MAP

À propos Responsable de publication