Accueil / Actualités / La Charte nationale médias-environnement-développement durable

La Charte nationale médias-environnement-développement durable

La secrétaire d’État chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi a indiqué, vendredi à Rabat, que la mise en œuvre de la Charte nationale médias, environnement et développement durable constitue une étape décisive pour évaluer le degré de mobilisation des différents acteurs et passer à l’action en vue d’atteindre les objectifs escomptés. Intervenant lors d’une réunion consacrée à la mise en en œuvre de la charte nationale médias, environnement et développement durable, Mme El Ouafi a souligné que cette charte constitue un cadre contractuel volontariste ayant une dimension morale et reflétant la volonté des partenaires dans le domaine des médias et du développement durable (acteurs institutionnels, professionnels et société civile) de renforcer l’impact des médias nationaux, tous supports confondus, en vue de relever les grands défis qu’affronte le Maroc en matière de protection de l’environnement et du développement durable.

Elle a, dans ce sens, noté que la conjoncture nationale liée à l’ouverture sur les médias a été consolidée par l’article 27 de la Constitution garantissant le droit d’accès à l’information et par la loi-cadre portant charte nationale de l’environnement et du développement durable stipulant, dans son article 5, le droit d’accès à une information exacte en matière environnementale.

Dans ce cadre, la secrétaire d’État a rappelé que le Royaume a adhéré à une grande dynamique de développement axée sur la protection de l’environnement et le développement durable, notant que cette adhésion a été consacrée dans la constitution, qui garantit l’accès à un environnement sain et au développement durable, ainsi qu’aux droits et libertés civiles, politiques, économiques, sociales, culturelles et environnementales. Pour sa part, la présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Amina Lemrini Elouahabi a passé en revue les propositions relatives à la mise en œuvre de la Charte à travers la création de deux commissions, à savoir une commission nationale pour la mise en œuvre de la charte, en tant que mécanisme stratégique pour fixer les grandes orientations et assurer le plaidoyer et une commission de coordination et de suivi œuvrant à la mise en place des programmes d’action et au suivi de l’exécution.

Ce projet nécessite une mise en œuvre effective en vue de renforcer l’impact des médias nationaux en matière de protection de l’environnement et du développement durable, a ajouté Mme Elouahabi.

De son côté, le président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar Baraka a souligné que cette charte vise à mobiliser les médias nationaux, tous supports confondus, pour sensibiliser tous les citoyens et les acteurs socio-économiques à la problématique de développement durable, de l’environnement et de la lutte contre l’impact des changements climatiques.

M. Baraka a exhorté les médias à assurer le suivi des activités, politiques et initiatives engagées par la société civile en tant qu’acteur clé, ainsi que son rôle préventif et sa contribution dans la promotion d’une nouvelle prise de conscience environnementale.

A ce titre, il a souligné l’implication du Conseil et sa disposition à contribuer au renforcement des processus de production concernant les sujets liés aux médias, l’environnement, le développement durable et la lutte contre le changement climatique, notant que le Conseil publie, dans ce cadre, plusieurs rapports qui ont trait au développement durable et à l’environnement.

De son côté, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami a indiqué, dans une allocution lue en son nom, que les questions environnementales sont devenues une priorité liée au projet de développement engagé par le Royaume et qui met l’Homme et l’environnement au cœur du développement durable, précisant que l’approche des droits de l’Homme relative aux affaires environnementales nécessite de s’interroger sur la relation entre environnement, l’Homme et le développement.

Il a de même ajouté que le Royaume devrait être fier des résultats importants et honorables obtenus par l’organisation de la COP22 et grâce aux efforts des divers acteurs concernés, soulignant que le CNDH a formulé plusieurs recommandations et propositions relatives à l’environnement, aussi bien dans ses rapports que dans différentes rencontres nationales et internationales.

A rappeler que la Charte nationale médias, environnement et développement durable est un projet de mobilisation et de coopération multilatérale qui vise à renforcer l’impact des médias nationaux en matière de protection de l’environnement et de développement durable.

Source : https://lnt.ma/charte-nationale-medias-environnement-developpement-durable-discutee-a-rabat/